Cover Image
close this bookOrganisation d'un Camp de Refugiés - Guide Opérationnel pour la Phase d'Urgence - Module 4 : Approche des Problèmes de Santé dans un Camp (Centre for Research on the Epidemiology of Disasters - Médecins Sans Frontières, 1988, 224 p.)
close this folderPARTIE 3 A: EPIDEMIE DE ROUGEOLE ET VACCINATION DE MASSE
View the document(introduction...)
View the documentI. MESURES PREVENTIVES
View the documentII. TRAITEMENT
View the documentIII. FORMATION DES AGENTS AUXILIAIRES
View the documentIV. PHARMACIE
View the documentV. VACCINATION
View the documentVI. EVALUATION
View the documentVII. CONSERVATION ET UTILISATION DU VACCIN CONTRE LA ROUGEOLE
View the documentVIII. LA CHAINE DE FROID

V. VACCINATION

Classiquement pour la rougeole seuls les enfants de 9 mois oins de 5 ans seront vaccin Cependant, si le taux de malnutrition est vil semble utile de vacciner jusqu’’ de 15 ans.

Si l’ de l’enfant est mal connu, on peut l’estimer par l’intermaire de la taille: 9 mois = 70 cm; 5 ans = 110 cm.

Le Programme Elargi de Vaccination (PEV) de l’OMS, le bureau du Haut Commissariat aux Rgi(UNHCR) et OXFAM Grande Bretagne ont collabor l’boration d’un “kit” de vaccination d’urgence qui peut e utilisour la mise en place d’une campagne de vaccination contre la rougeole. Il peut e utilisour la vaccination contre les autres maladies cibles du Programme Elargi de Vaccination (ex.: tuberculose, diphte, tnos, coqueluche et polio).

Le kit de vaccination d’urgence contient une cha de froid et du matel d’injection pour 5000 vaccinations. Les vaccins ne sont pas inclus. Le kit peut e commandhez:

OXFAM Health Unit

TEL.: (0865) 56777

274 Banbury Road

TELEX: 83610 OXFAM G

Oxford


United Kingdom


A. 1 ETAPE: PLANIFIER LES BESOINS

1. S’assurer d’avoir au minimum soit un rigteur avec un compartiment de congtion, soit une bo isotherme (certaines d’entre elles peuvent assurer une conservation des vaccins pendant 5 jours). On ne pourra utiliser cette bo pour le stockage des vaccins que pour les campagnes de masse rapides, (n’excnt pas 5 jours).

2. S’assurer que l’approvisionnement en vaccins peut avoir lieu dans de bonnes conditions. Si la cha de froid est peu fiable, il faudra interrompre le projet (cfr. chapitre VIII).

3. Calculer la population cible. Si l’ est mal connu, on peut l’estimer rapidement en mesurant l’enfant.


ex:

la taille d’un enfant

de 9 mois =

70 cm


moins de 5 ans =

110 cm

Pour effectuer cette mesure, il suffira de tendre une corde 10 cm du sol et tout enfant passant sous cette corde sera vaccincette mode est simple et rapide, et peut servir ffectuer un premier tri pour les enfants qui marchent).

Si l’on ne dispose pas d’un recensement par tranches d’, il faudra se baser sur l’estimation approximative suivante: l’ensemble des enfants de 9 mois oins de 5 ans = environ 15 % de la population.

4. Calculer les doses de vaccins nssaires, en ajoutant systtiquement 20 % de pertes (ce qui correspond ’estimation classique des pertes pour le vaccin).

Prenons un exemple:

soit un camp de 20 000 personnes



en ajoutant 20 % drtes, on obtiendra



5. S’assurer que le matel nssaire est disponible, c’est-ire:

- 1 rigteur avec compartiment de congtion + thermome,

ou

1 bo isotherme + carte de contrde tempture pour chaque ipe,

- 1 porte vaccin par ipe pour transporter les vaccins du lieu de stockage au lieu de vaccination,

- des accumulateurs de froid (de quoi couvrir toutes les parois inteures des bos isothermes),

- des seringues de 5 ou 10 ml avec des aiguilles 18 G pour reconstituer le vaccin,

- seringues de 0,5 ou 1 ml + aiguilles sous-cutan (l’OMS recommande ce calibre pour ter que les seringues ne soient rilis ’autres fins que la vaccination),

- coton + eau propre,

- cupule + glas, ou accumulateurs porte-vaccin,

- un cahier d’enregistrement + bics,

- un plateau pour dser les seringues et aiguilles usag,

- des fiches individuelles (ex. “chemin de la sant148;),

- pour la stlisation (cfr. partie B):

· une cocotte ression, ou une casserole avec un couvercle,
· des boites en fer pour stocker les aiguilles et les seringues stles,
· 2 pinces + portes pinces,
· une minuterie et un raud.

6. Rassembler du personnel compnt, et si nssaire, assurer sa formation, soit pour une ipe:

- 1 organisateur (mcal de prrence) pour la supervision,

- 1 ou 2 agents auxiliaires sachant vacciner,

- 2 personnes lettr pour l’enregistrement; s’il y a beaucoup d’enfants acciner, on pourra utiliser 2 ipes d’enregistrement, car cette te prend beaucoup de temps,

- 2 personnes charg du maintien de l’ordre (dont 1 pour le poste de sortie) (cfr. sch point C).

Remarques *:

* Ouvrage de rrence: O.M.S, Relevpidologique hebdomadaire du 27 Fier 1987.

Il y a un risque de transmission de virus, dont celui du SIDA, si l’on se sert d’aiguilles ou de seringues non stles pour les injections.

- On n’utilisera du matel sage unique seulement si l’on est certain qu’il sera duit, c’est-ire brpre s la premi utilisation, et si le stock dont on dispose le permet. Sinon on rilisera des seringues et des aiguilles sage multiple ondition d’insister sur les modes de stlisation.

- Il est toutefois imptif de changer d’aiguille et de seringue aprchaque acte vaccinal.

- Il n’est pas recommand’utiliser des injecteurs sans aiguille (ex. Ped-o-jet) car l’on ne connapas encore clairement le risque de transmission qui en dule.

Son usage devrait e rrv des circonstances particulis on’est pas possible d’employer des aiguilles et des seringues en raison du grand nombre de personnes acciner en un court laps de temps.

En re grale, les vaccins vivants ne sont pas administraux sujets dont le syst immunitaire est compromis, mais dans les pays en voie de dloppement, le risque de rougeole chez les sujets non vaccinest vt le risque que fait courir ce vaccin, m en prnce d’une infection symptomatique due au SIDA, semble faible.

B. 2 ETAPE: ETABLIR LE PROGRAMME

1. Commander les vaccins

2. Calculer le nombre de jours et le nombre d’ipes nssaires en fonction de la population cible.

Prenons un exemple:

- soit 3000 enfants acciner. On estime qu’il faut 3 minutes par enfant, en comptant l’enregistrement. Si une ipe de 4 personnes (2 vaccinateurs, 2 pour l’enregistrement) travaillent 8 heures par jour, il faudra:

3000×3 = 9 000 minutes = 150 heures

150: 4 = 37,5 heures

37,5: 8 = ± 5 jours nssaires pour riser la couverture. Ce qui permettra de vacciner environ 600 enfants par jour.

Si l’on veut riser cette campagne plus rapidement il suffira de doubler le nombre de vaccinateurs et le nombre de personnes charg de l’enregistrement.

- En fonction d’un nombre d’ipes vaccinales disponibles et du nombre de quartiers, faire un calendrier d’activitet une rrtition des ipes par quartier (s’aider de la carte graphique du camp).

- Choisir les emplacements ofera la vaccination. Il est imptif que ces lieux soient ombrag

- Une fois que tout est ddrir les agents auxiliaires qui participeront ette activitBR>

· Leur expliquer l’organisation (lieu, jour, mode),
· insister sur la nssit’une cha de froid rigoureuse,
· insister sur la stlisation du matel.

- Avertir les chefs de quartiers qu’une campagne de vaccination va avoir lieu. Avec eux sensibiliser la population.

- Expliquer a population le rdes vaccins, et les effets secondaires possibles en insistant sur leur peu de gravit

- La veille du jour de la vaccination, avertir les quartiers concern(ne jamais avertir plus tar les gens oublient). La rsite de la campagne passera par des ments simples, tels que:

· sensibilisation de la population
· bonne organisation.

C. 3 ETAPE: REPARTIR LES TACHES

1. Le Service d’ordre

S’il y a beaucoup d’enfants acciner, il est indispensable d’avoir des personnes charg de faire rer l’ordre. Il faudra lement mettre une corde pour dmiter le lieu de passage afin d’ter que les gens ne se groupent autour de l’ipe qui vaccine.


Figure

2. L’enregistrement

au minimum 2 personnes par ipe.

- 1 chargdu tri des enfants, qui ddera de vacciner ou non l’enfant en fonction de son .

Une corde 10 cm du sol sera mise ’entrafin de pouvoir trier les enfants de moins de 5 ans.

- 1 chargde remplir la carte individuelle (ex. chemin de la Sant/I> en notant dans la case correspondante la date aquelle le vaccin a administr

- sur un cahier, elle notera aussi le nombre de vaccins administrpar tranches d’, par une barre. On fera le total en fin de journ(cfr. exemple n° 1),


Exemple n° 1:

3. L’acte vaccinal

- Une fois que le vaccin est administrmettre une croix sur la fiche du “Chemin de la Sant148; dans la zone rrvet effet.

- Pour chaque vaccinateur, prir une cupule avec de la glace, ou un accumulateur de froid pour maintenir au frais le flacon artir du moment oa reconstituut de glace, poser le flacon sur un accumulateur de froid).

Remarques:

Il n’est pas nssaire de dnfecter la peau avant de vacciner. Un simple lavage ’eau, propre suffit.

Il faut ter d’ouvrir fremment la bo isotherme.

4. Le poste de sortie

Une personne sera placen fin de cha pour vfier que sur le “chemin de la sant148; une croix figure en face du vaccin antirougeoleux.

5. L’organisateur

Son rest indispensable; il devra superviser chaque poste pour s’assurer que tout se dule dans le bon ordre. Il contra en fin de journ

- le nombre d’enfants vaccin

- le nombre de flacons utilis(chaque flacon reconstituera jetil ne pourra en aucun cas e rilis