Périmètres irrigués villageois en Afrique sahélienne. (CTA, 1990, 234 p.)
close this bookPérimètres irrigués villageois en Afrique sahélienne. (CTA, 1990, 234 p.)
close this folder5 - Le périmètre irrigué villageois de Toya
View the document(introduction...)
View the documentUne région isolée
View the documentLes activités traditionnelles: Riz et sorgho
View the documentLe programme FENU
View the documentLa conception
View the documentLes cultures
View the documentRôle de la communauté villageoise
View the documentLes réalisations - l'aménagement
View the documentL'intensification
View the documentL'organisation paysanne
View the documentLa gestion financière
View the documentRedevance - Commercialisation - Revenus
View the documentValorisation des terres improductives
View the documentDes techniques simples
View the documentUne rapide adaptation
View the documentL'autogestion

Trois types de fonds ont été mis en place pour obtenir et garantir à terme l'autofinancement et la viabilité du périmètre: un fonds de roulement, un fonds d'amortissement et un fonds de fonctionnement.

Le fonds de roulement garantit l'achat des intrants pour la campagne à venir: engrais, semences, carburant... Il est matérialisé par un compte courant dans une banque locale. En fait, il s'agit d'un double fonds couvrant les intrants de deux campagnes, car l'approvisionnement d'une campagne doit se faire avant la récupération des redevances de la campagne précédente, ceci en raison de la courte période de navigabilité du fleuve.

Le fonds d'amortissement assure, en priorité, le renouvellement du groupe motopompe et de ses accessoires, mais également de l'entrepôt, de la bascule et des cuves de stockage. Il s'inscrit sur un compte bancaire à terme dont les intérêts permettent d'actualiser les valeurs.

Ces trois fonds sont alimentés par les redevances calculées et payées en fin de campagne. Ces redevances peuvent être remboursées en espèces ou garanties en équivalent paddy.