Cover Image
close this bookL'hygiène du Milieu après une Catastrophe Naturelle (PAHO)
View the document(introductory text...)
View the documentAvant-propos
View the documentPréface
View the documentRemerciements
Open this folder and view contentsPremière partie - Les conséquences des désastres sur l'hygiène du milieu
Open this folder and view contentsDeuxième partie - L'hygiène du milieu après un désastre
Open this folder and view contentsTroisième partie - Annexes

Préface

L'hygiène du milieu est définie comme étant le contrôle exercé sur les facteurs de l'environnement susceptibles d'avoir des effets néfastes sur le bien-être physique, mental, ou social des populations. Comme les désastres naturels exposent les populations à différents dangers en altérant leur environnement, une gestion efficace de l'hygiène du milieu est très importante après une catastrophe.

Souvent, les désastres naturels provoquent une augmentation des taux de morbidité et de mortalité. En prenant des mesures adéquates pour maintenir l'hygiène du milieu, on favorise la diminution ou l'élimination du risque de maladie prévisible et du risque de mortalité. Ces mesures contribuent non seulement à la santé des individus à l'intérieur et aux alentours de la région sinistrée, mais aussi à la diminution des coûts des services de santé qu'il faut mettre en place d'urgence, après le désastre.

Les mesures d'hygiène du milieu nécessaires après un désastre naturel comprennent la distribution de logements convenables aux individus et aux groupes de populations laissés sans abri, la distribution d'eau potable et accessible à tous, d'abord en quantité suffisante pour la boisson et ensuite pour les autres usages domestiques, la protection et la distribution de produits alimentaires sains. Parmi les autres mesures à prendre, on peut citer: l'évacuation des excréments, des eaux usées, et des ordures; la protection des populations contre les vecteurs de maladies dans les régions sinistrées; la promotion de la salubrité, grâce notamment à des logements convenables et à des normes minimales d'hygiène personnelle.

Pour protéger l'hygiène du milieu pendant et après un désastre, une bonne préparation préalable est essentielle. Pendant une urgence, le maintien du niveau d'hygiène dépendra des mesures prises. Elles doivent être à la fois rapides, judicieuses et efficaces. Les preneurs de décisions doivent donc être! au courant des mesures à prendre et doivent recevoir une information rapide et complète quant aux conséquences spécifiques du désastre en cause.

Ce document est destiné à servir de guide à ceux qui seront appelés à prendre des décisions d'urgence après une catastrophe naturelle. Les mesures recommandées d'hygiène du milieu sont présentées par ordre de priorité. Néanmoins, chaque désastre naturel provoque des types d'urgence spécifiques. Les preneurs de décisions après un désastre déterminé peuvent donc estimer nécessaire de changer l'ordre de priorité.

L'ajustement des priorités sera grandement facilité si l'on se rappelle le principal objectif des mesures d'urgence: protéger la santé des individus vivant dans la région dévastée ou à ses alentours en réduisant, dans toute la mesure du possible, les effets des dommages sur l'hygiène du milieu et sur les services d'hygiène. Il est évident que l'objectif spécifique des mesures d'urgence est de ramener les conditions et les services au niveau existant avant le désastre, sans juger de leur qualité. Si celle-ci était médiocre, le risque de maladie n'augmentera que si les conditions sanitaires empirent. Les mesures destinées à améliorer les conditions préexistantes doivent être planifiées pendant la phase de réhabilitation et non lors de la récupération.

Ce document est divisé en deux parties. La première traite des conséquences des désastres naturels sur les conditions et les services de l'hygiène du milieu. Dans la seconde partie sont décrites les mesures de protection de l'hygiène du milieu à prendre dans chacune des trois phases suivantes: avant, pendant, et après le désastre.