Cover Image
close this bookL'hygiène du Milieu après une Catastrophe Naturelle (PAHO)
close this folderPremière partie - Les conséquences des désastres sur l'hygiène du milieu
View the documentVue d'ensemble

Vue d'ensemble

Les altérations de l'environnement que peut causer un désastre naturel varient en fonction du type de désastre. Le Tableau 1 présente les conséquences possibles des désastres les plus fréquents.

Le Tableau 2 résume la gravité des dommages causés à l'environnement par certains de ces désastres. On doit notamment prévoir une interruption partielle ou totale des services de l'hygiène du milieu, particulièrement des services vitaux tels que l'approvisionnement en eau, la production et la distribution d'aliments, les transports et l'énergie. Les désastres énumérés dans le Tableau 2 provoquent une augmentation de la densité de population, qui à son tour déséquilibre le niveau de vie de la communauté, en affectant les conditions sanitaires et en augmentant les besoins en services d'hygiène du milieu.

Les conséquences des désastres sur la salubrité et les services d'hygiène

La création spontanée de zones à haute densité de population, comme les centres d'hébergement pour réfugiés, est un des exemples les plus typiques du dommage que les désastres peuvent causer aux conditions et aux services d'hygiène. Comme ces centres ne possèdent généralement pas les installations sanitaires et services d'hygiène adéquats, ils peuvent engendrer de nouveaux problèmes de santé, dont la solution nécessitera un surcroît de temps et de ressources déjà limitées.

Les autres conséquences habituelles des désastres naturels sont l'interruption ou la surcharge des systèmes d'approvisionnement en eau, des systèmes d'élimination des excréments, eaux usées et déchets solides. Lorsque le système d'évacuation des excréments et des eaux usées est interrompu, le risque de maladies liées à l'eau et aux aliments augmente.

Tableau 1. Conséquences des différents types de désastres

Désastres

Conséquences

Tempêtes
(Ouragan, cyclone, tornade)

Vents destructeurs
Inondations
Pluies torrentielles
Glissements de terrain
Ruptures de courant

Tremblements de terre

Vibration destructive
Ruptures de courant
Incendies

Éruptions volcaniques

Tremblement de terre
Raz-de-marée
Incendies
Débris volcaniques

Tsunamis (Raz-de-marée)

Inondations
Ruptures de courant

Les populations des régions dévastées sont particulièrement vulnérables aux maladies dues à la contamination de l'eau et aux nuisances en général. Même si l'accès aux sources habituelles d'eau est rendu difficile ou impossible, il faut que les autorités assurent aux populations un approvisionnement suffisant en eau destinée à la consommation humaine.

L'hygiène se dégrade lors de l'interruption du système d'élimination des déchets solides. La contamination de l'eau et des aliments et la prolifération des vecteurs augmentent le risque de maladie. La rupture du système d'élimination des déchets solides provoque certaines difficultés dans la vie quotidienne des victimes du désastre, et peut augmenter leur désarroi. Elle peut également créer des conditions propices aux incendies dans des régions très peuplées.

La prolifération des vecteurs de maladies telles que le paludisme, la fièvre jaune, la tularémie et le typhus est une autre conséquence fréquente des catastrophes naturelles. spécialement dans les régions où ces maladies sont endémiques. En Haïti, par exemple, après un ouragan, l'interruption des activités de lutte antivectorielle a causé une recrudescence du paludisme.(1)

1 Mason, J., Cavalié, P. "Malaria Epidemic in Haiti Following a Hurricane." American Journal of Tropical Medicine and Hygiene 14(4): 1-10 (1965).

Tableau 2. Inventaire des conséquences d'un désastre naturel sur les services de l'hygiène du milieu

Service

Conséquences prévisibles sur l'hygiène du milieu

Tremblement de terre

Ouragan/ tornade

Inondations

Raz de marée


Dégats aux structures du génie civil

1

1

1

0


Canalisations rompues

1

½

½

0


Ruptures énergétiques

1

1

½

½

Systèmes

Contamination (biologique





d'adduction

ou chimique)

½

1

1

1

d'eau

Manque de transport

1

1

1

½

d'élimination

Manque de personnel

1

½

½

-

des eaux usées

Surcharge du système (à cause des mouvements de population)

½

1

1

0


Manque d'équipements, d'approvisionnements, de moyens

1

1

1

½


Dégats aux structures du génie civil

1

½

½

0

Traitement des déchets solides

Manque de transport

1

1

1

½


Manque d'équipement

1

1

1

½


Manque de personnel

1

1

1

0


Pollution de l'eau, du sol, et de l'air

1

1

1

0


Dégats aux installations destinées à la préparation des aliments

1

1

½

0

Manutention des aliments

Interruption du transport

1

1

1

½


Ruptures de courant

1

1

½

½


Installations submergées

0

1

1

1


Contamination ou dégradation des approvisionnements de secours

½

1

1

½


Prolifération des gîtes larvaires

1

1

1

1

Contrôle des vecteurs

Augmentation des contacts vecteur - homme

1

1

1

½


Interruption des programmes de surveillance des maladies transmises par vecteurs

1

1

1

1


Destruction ou détérioration des structures

1

1

1

1

Salubrité

Contamination de l'eau et des aliments

½

½

1

½


Ruptures de courant






Interruption des approvisionnements en mazout chauffage, et des services de voirie.

1

1

1

½


Promiscuité

0

0

0

0

1 Conséquence grave possible
½ Conséquence moins grave
0 Peu ou pas de conséquence

Enfin, la détérioration de la salubrité des logements et de l'hygiène personnelle est une des conséquences les plus fréquenter, des catastrophes sur les conditions sanitaires et les services de l'hygiène du milieu.

Lorsque les personnes déplacées se réfugient dans des régions où les infrastructures ont été endommagées par un désastre, la promiscuité provoque le plus souvent la dégradation de la salubrité des habitations. Le manque de vêtements propres, d'eau, de savon, de détergent et d'installations élémentaires pour le lavage et la lessive, rend difficile l'hygiène personnelle et provoque une augmentation des maladies diarrhéiques, des maladies transmises par vecteurs telle typhus, et d'autres maladies, telle la gale, dans les régions où ces maladies étaient endémiques avant le désastre.