Cover Image
close this bookPlanification et Gestion des Soins de Santé dans les Epidémies : L'Epidémie de Fièvre Jaune au Mali septembre-novembre 1987 (Centre for Research on the Epidemiology of Disasters, 1988, 51 p.)
View the document(introduction...)
View the documentRemerciements
View the document1. Introduction
Open this folder and view contents2. Contexte
Open this folder and view contents3. L’Epidémie de Fièvre Jaune au Mali septembre - novembre 1987
View the document4. Objectifs de l’Etude
Open this folder and view contents5. Matériel et Méthodes
Open this folder and view contents6. Résultats et Discussion
View the document7. Références
View the documentAnnexe 1 - Notes Techniques et Fiches de Renseignements publiées pendant l’épidémie
View the documentAnnexe 2 - Conclusions et Recommandations de l’Etude Epidémiologique et Entomologique 4 - 14 Octobre 1987
View the documentAnnexe 3 - Liste des Organisations Internationales Interrogées

Annexe 1 - Notes Techniques et Fiches de Renseignements publiées pendant l’épidémie

Source: Division de l’Epidologie et de la Prntion Division Nationale de la Santublique
Minist de la SantI>

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DE LA FIEVRE JAUNE AU MALI
(Note ’usage des mcins)

RAPPEL:

Le fie jeune est une maladie infectieuse causper un virus transmis ’homme par un moustique (du genre AEDES). C’est une arbovirose du groupe B.

EPIDEMIOLOGIE

1 - Agent pathog: c’est le virus amaril que l’on retrouve dans le sang des malades et dans celui d’animaux sauvages, et on particulier chez le singe, et certains rongeurs

2 - Rrvoir de virus:

2-1: en zone urbaine, c’est l’homme malade et le moustique infestChez l’homme, il est prnt dans le sang pendent les 3 ou 4 premiers jours de la maladie. Le moustique devient infectant 10 5 jours aprle premier repas infestant et le reste toute sa vie.

2-2: en zone rurale, en plus de l’homme malade et du moustique infestce sont surtout les singes et les rongeurs infest en ron foresti, (actuellement on parle d’“hvert148;) d’ou le nom de rrvoir selvatique.

3 - Le vecteur est un moustique du groupe aedes.

En zone urbaine, c’est l’aedes aegyptii, qui pullule dans les gs pdomestiques et domestiques.

En zone rurale ou foresti, ce sont des moustiques qui ne piquent qu’occasionnellement l’homme, et en particulier a. africanus ou a. simpsoni. Ces deux moustiques sont surtout les vecteurs d’un animal ’autre.

4 - L’hrptif: c’est l’homme dont la rptivitst totale, s’il n’a pas soumis ne immunisation passive ou s’il n’a pas contracta maladie, laquelle provoque une immuniturable active. Jusqu’ mois, le nouveau-nficie de l’immunitassive ou active de la m.

5 - La transmission se fait en ville d’homme malade omme sein par l’intermaire de aedes aegyptii.

En zone rurale foresti, elle se fait occasionnellement artir du rrvoir animal selvatique par l’intermaire d’a. africanus ou a. simpsoni, ’homme qui parcourt des zones infect.

SIGNES CLINIQUES:

Ce sont ceux d’une” fie hrragique”.

Il faut penser a fie jaune devant des malades qui prntent brutalement:

- une fie v/U> (39 - 40°) (pouvant quer un t grippal sre, un accde paludisme). et des vomissements.

- aprune courte accalmie, apparaun ict. (phase jaune) avec syndrome hrragique, et des signes de nropathie. Le taux d’albumine augmente de jour en jour jusqu’a mort.

Pour le Comit.M.S. d’Experts de la fie Jaune, la succession des deux ds eu d’intervalle, pendant la premi semaine d’une maladie file, avec ou sans ict, est un indice significatif de Fie Jaune, surtout dans les zones aut risque.

Mieux vaut signaler un cas suspect qui ne sera pas confirmque de laisser passer, sans le signaler, un vtable cas.

Le diagnostic de certitude sera bli soit:

- par un prvement da 5 0 ml de sang du suspect, adressans une boite lace n laboratoire compnt; si le malade ne meurt pas, refaire un deuxi prvement de sang pour recherche d’anticorps 10 5 jours apr

- par un prvement de foie sur le cadavre du suspect. Ce prvement est imptif et peut e fait par n’importe quel type de personnel.

Conduite a tenir en prnce d’un suspect:

- isoler le malade sous moustiquaire, afin qu’aucun moustique ne puisse transmettre son ntuel virus n sujet sain;

- ne pas l’cuer;

- avertir les autoritsanitaires du niveau supeur le plus rapidement possible; l’information doit parvenir a D.E.P. dans les plus brefs dis.

- lui prver du sang, et l’exper comme il a dit plus haut.

- calmer les douleurs et les vomissements avec Aspirine et Largactill;

- lui faire un deuxi prvement de sang, comme la premi fois, vers la 10 ou 15 jour, s’il gut.

- faire un prvement de foie s’il vient ourir.

Technique du prvement de foie sur un cadavre:

1) Au niveau de chaque ron, il est mis en place une mallette de diagnostic pour la surveillance de la fie jaune. Cette mallette contient des divers matel, dont un visctome. Il sert ratiquer une ponction-biopsie du foie.

- piquer verticalement dans le 8e espace intercostal droit, sur la ligne axillaire anteure, le cadavre nt en dbitus dorsal.

- remplacer le mandrin plein par le mandrin bilame fait de 2 demi-gouttis cylindriques accol, termin chacune par une pointe tranchante, retirer, recommencer 3 fois.

- immerger ces trois fragments dans le mflacon de liquide fixateur de Bouin qui sera quett identifipuis fermermquement par du sparadrap.

Le flacon bien emballt prot de coton cardera envoye plus rapidement possible a D.E.P. qui se chargera de l’envoi vers le Laboratoire appropri

Ces prvements sont destin’examen anatomopathologique.

2) Puis faire une autre se de prvement qui sera conservu congteur et qui sera adressa DEP, sans rupture de la cha de froid. Ces prvements serviront pour l’isolement du virus

Technique de prvement de sang pour l’de slogique:

Aprle prvement de 10 5 ml, recueillir le sang dans un flacon sec stle.

1) - Laisser coaguler et laisser exsuder le sm a tempture ambiante - rlter le sm par dntation stlement prd’une flamme et le rrtir dans deux petits tubes en plastique; ce sm peut e conserv la tempture ambiante et envoye m a DEP.

Il servira au dosage des IgM spfique anti-fie jaune

2) - conserver le sang total dans un tube conservu congteur et l’adresser a DEP sans rupture de la cha de froid. Il servira ’isolement du virus.

3) - remplir la fiche de renseignements.

Notification: La fie jaune est une maladie quarantenaire aration obligatoire.

Prophylaxie:

Il s’agit essentiellement de la vaccination des sujets sains, et de mettre la population isque ’abri des moustiques.

1- La vaccination: elle entra une immunit’au moins 10 ans; il faut de prrence vacciner toute la population de la zone dangereuse; si l’on ne dispose pas de suffisamment de vaccins, on vaccinera la population de 1 5 ans sinon celle de 1 0 ans en prioritCe sera toujours une vaccination indiscrimin ne tenant pas compte des vaccinations anteures.

Il n’est pas recommande vacciner les femmes enceintes.

Le vaccin peut-e associ d’autres vaccins (rougeole, BCO, mngite)

La vaccination doit se faire avec des injecteurs de type “ Ped-O-Jet” a dose de 0,5 ml.

2- Lutte et protection contre les moustiques:

1 - Passive en cas d’de, par utilisation des moustiquaires individuelles chaque fois que possible, par aspersion Individuelle d’insecticides, ou en interdisant provisoirement l’accau champ de culture o moustiques vecteurs sont trabondants.

2 - Active en duisant les moustiques ou en empant leur osion. L’emploi des insecticides est souvent trop coe, et il sera plus facilement risable dans les zones urbaines de duire les multiples gs pdomestiques et domestiques. Ces mesures doivent e accompagn de mesures d’hygi mentaires et d’cation sanitaire.

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DE LA FIEVRE JAUNE AU MALI
NOTE A L’USAGE DES INFIRMIERS ET AGENTS DE SANTE

La fie jaune est une maladie infectieuse grave transmise a l’homme par un moustique du groupe AEDES. La transmission se fait en zone urbaine de l’homme malade vers l’homme sain, et en zone rurale, de l’animal (singes et rongeurs) vers l’homme soin mois traccidentellement.

Comment identifier un cas de fie jaune:

Dt:

C’est une maladie file (39 - 40°C) qui provoque d'abord:

- des douleurs gralis - t, dos, muscles, et surtout creux de l’estomac.
- des vomissements, gralement bileux, parfois sanglants.

Evolution:

1 - Soit le malade gu spontannt .comme aprune forte grippe
2 - Soit aprune courte pode d’amoration, la maladie s’aggrave, et appara

- un ict (ou jaunisse),
- des urines moins abondantes, qui contiennent de l’albumine.
- des hrragies au niveau de la bouche, du nez et parfois dans les vomissements.

Le malade meurt en 7 jours dans 40% des cas.

3 - Dans certains cas le malade meurt aussitprla phase d’amoration, sans aucun autres signes.

Conduite enir dans les cas suivants:

1 - Il s’agit seulement d’une forte fie:

On peut penser n fort accde paludisme, et il faudra faire un frottis sanguin, soit un traitement contre le paludisme.

On peut penser ne mngite, et il faudra faire une ponction lombaire.

2 - Il s’agit d’un ict:

On peut penser ne htite infectieuse mais les signes sont mois importants et l’albuminurie est peu importante.

Une fois que l’on pense avoir miner ces trois affections, il faudra penser a Fie Jaune.

Chaque fois qu’un malade meurt aprun accde forte fie, soit aprun ict grave, soit qu’il existe d’autres cas semblables dans la zone, il faudra quer la fie jaune.

Il vaut mieux signaler un cas suspect qui ne sera pas confirmque de laisser passer, sans le signaler, un vtable cas.

Quoi faire en prnce d'un cas suspect de fie jaune.

Il faut avertir son supeur mcal direct ET SEULEMENT LUI!

Il ne faut jamais en parler aux autres autoritsi l’on n’a pas la confirmation, pour ter une panique!

C’est ou supeur, le mcin-chef de Cercle, ou il appartient d’avertir les autorits’il le juge nssaire

Prution rendre en attendant la venue du mcin

- ne pas dacer le malade.

- faire un prvement de 10 5 cc de sang dans un tube sec; laisser dnter et srer le sm empture ambiante.

- remplir une fiche de renseignement

- l’isoler et le mettre sous moustiquaire

- en cas de ds, retarder dans la mesure du possible, l’enterrement du cadavre, afin que le mcin puisse effectuer une ponction du foie du cadavre.

- rechercher dans la zone tous les cas suspects, et tous les ds qui auraient pu avoir lieu dans la semaine qui prde.

Prophylaxie nvisager eu niveau de l’arrondissement:

Etant donnue la transmission de la Fie Jaune se fait par les moustiques vivant prdes habitations, et ayant leur g dans les divers rpients pullulant autour des maisons et dans les collections cr par les eaux usagdrs par les habitants, il doit e envisage duire tous ces gs, et de faire des sces d’cation sanitaire.

Il faut aussi rappeler que c’est a saison des pluies que les risques d’de sont les plus importants.

Apres duverte d’un cas suspect de fie jaune, il appartient au mcin de dder quelles seront les autres mesures rendre.

Minist de la Santublique

Rblique du Mali

et des Affaires Sociales

Un Peuple - Un But - Une Foi

Direction Nationale de la Santublique
Division de l’Epidologie et de le Prntion

FICHE DE RENSEIGNEMENTS DES MALADES
SUSPECTS DE FIEVRE JAUNE

Date de l’blissement de la fiche:

1) IDENTITE DU MALADE:

NOM.............

Prm.............

Age: .............

Sexe: .............

2) DOMICILE

REGION.............

CERCLE: .............

ARRDT: .............

VILLAGE ou QUARTIER: .............

Etat Vaccinal

Oui


;date.../..../19..;

Non


3) Date des premiers signes de la maladie: ........./........./19..

Principaux signes constat



1 - fie: (en degr...........



2 - ict

oui


non


3 - Hrragie:

oui


non


4 - Albuminurie:

oui


non


(prser l’importance)

5 - Autres

prser


4) Prnce d’autres cas

dans la famille:

oui (nbre)


non


dans le village ou quartier:

oui (nbre)


non


5) mesures prises:

- isolement du malade sous moustiquaire:

oui


non


- dnsectisation:

oui


non


- destruction de gs larvaires:

oui


non


- autres:

(prser)


6) devenir du malade:

1 - Guson


2 - en voie d’amoration


3 - Ddcenter>
(date:..../..../....)

7) prvement:

Sang


date:..../..../....

N° du prvement

Ponction - Biopsie


date:..../..../....

N° du prvement

8) Observation

Nom de l’agent:

Fiche etourner a DEP:


FICHE INDIVIDUELLE

Minist de la Santublique

Rblique du Mail

et des affaires Sociales

Un peuple - Un But - Une Foi.


Direction Nationale de la Santublique


Division de l’dologie et de la prntion.

B.P. 226 Bamako, Tel: 22 - 64 - 97.


FICHE DE RENSEIGNEMENT POUR PRELEVEMENT

FIEVRE JAUNE


LIEU DE RESIDENCE DU MALADE:

Pays:

Ron:

Cercle:

Ville ou village:

quartier:



IDENTITE DU MALADE:

Nom:

Prms:

:

Nom du P:


sexe:


Date d'apparition de l’ict:


Date du 1er prvement:


RENSEIGNEMENTS CLINIQUES :

Ict:

Sympt:


Fie:

hrragiques:

lesquels:

Albuminurie:




Antdents de vaccination antiamarile:


A Bamako le