Cover Image
close this bookMaladies Infectieuses et Facteurs Epidémiologiques de Risques Liés aux Désastres (Centre for Research on the Epidemiology of Disasters, 1989, 32 p.)
View the document(introduction...)
View the document1.- INTRODUCTION
Open this folder and view contents2.- REVUE DE LA LITTERATURE
View the document3.- OBJECTIFS ET METHODE
View the document4.- MATERIELS ET DONNEES
Open this folder and view contents5.- RESULTATS
View the document6.- DISCUSSION
View the document7.- CONCLUSION
View the documentREFERENCE BIBLIOGRAPHIQUE

6.- DISCUSSION

Une de dologique “expmentale” des dstres nt pratiquement impossible, la seule possibilitui reste est d’analyser les dstres et leurs effets sur la sante mani prospective ou rospective (cas-tins). Il n’existe pas d’de prospective s’intssant au domaine particulier des maladies infectieuses li aux dstres. Les des dologiques rospectives disponibles sont cependant difficiles omparer. En effet, les donn concernant la dnition des maladies et les moyens diagnostiques utilispour confirmer ces maladies sont multiples, donc difficilement “standardisables”. En outre, les statistiques de morbiditnteures a pode du dstre ne sont pas toujours accessibles. Ce dernier aspect du probl a souvent conduit des auteurs “alarmistes” arer la prnce d’des pour des maladies infectieuses qui, en ritexistent de mani endque dans la contrsinistrvoire elles sont le fait des ipes de secours (37).

D’un autre c on peut se demander dans quelle mesure des des concluant rapidement ’absence d’de de maladies infectieuses sont crbles quand la pode dis’le sur quelques jours correspondant eu prla pode d’impact (11, 16, 22, 28). Il est dent qu’une de de maladie infectieuse demande une certaine pode de temps avant de se manifester.

De 60 dstres ayant fait l’objet de cette de, seulement 12 ont bficie mani explicite de la dgnation de la catrie des individus aut risque. Il est dent que l’organisation des secours se trouverait amorsi les sauveteurs pouvaient concentrer leur attention de mani prioritaire sur les personnes qui courent le plus de risque dans le cours du dstre.

Concernant le risque de propagation des maladies infectieuses, l’approche la plus objective devrait porter sur les variables intermaires dnies plus haut. Ces variables jouent un rdrminant dans la mesure oes constituent le fondement de l’organisation et de la survie des communaut Les 8 facteurs dologiques de risque dndent des variables intermaires.