Cover Image
close this bookMesures auxquelles Peuvent Recourir les Etats pour Remplir leur Obligation de Faire Respecter le Droit International Humanitaire (International Committee of the Red Cross , 1994, 20 p.)
close this folderMise en œuvre du droit humanitaire
View the document(introduction...)
View the documentIntroduction
View the documentRemarques générales
View the documentMesures visant à exercer des pressions diplomatiques
View the documentMesures coercitives que les Etats peuvent prendre eux-mêmes
View the documentMesures de rétorsion possibles
View the documentReprésailles non armées possibles
Open this folder and view contentsMesures prises en coopération avec les organisations internationales
View the documentMesures décidées par l'Assemblée générale
View the documentContributions aux efforts humanitaires
View the documentPuissances protectrices
View the documentConclusion
Expanding the text here will generate a large amount of data for your browser to display

Introduction

La prnte de traite d'un aspect spfique d'une question plus vaste qui est la recherche des moyens de mieux faire respecter le droit international humanitaire, c'est-ire l'extion de l'obligation de faire respecter ce droit, telle qu'nc'article premier commun aux Conventions de Gen de 1949 et eur Protocole additionnel I de 1977. L'de repose sur la prsse qu'il n'y a pas de contestation quant 'interprtion de cet article premier, en vertu de laquelle l'obligation de faire respecter le droit international humanitaire signifie que toute Haute Partie contractante est tenue de prendre des mesures 'rd de toute autre Haute Partie contractante qui ne le respecterait pas. Par consent, l'de ne traite pas de cette question, mais plutdentifie et commente briment les diffnts types de mesures auxquelles peuvent recourir les Etats pour s'acquitter de cette obligation. Les exemples donnpour les diffntes mesures servent simplement es illustrer et ne sauraient en rien e consids comme un jugement de l'auteur sur le bien-fonde ces mesures dans les circonstances oes ont prises.