Cover Image
close this bookLe maïs blanc: Céréale alimentaire traditionnelle dans les pays en développement. (1997)
View the document(introduction...)
View the documentI. RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS
View the documentII. INTRODUCTION
View the documentIII. PRODUCTION
View the documentIV. UTILISATION
View the documentV. COMMERCE INTERNATIONAL
View the documentVI. POLITIQUES DES PRIX INTÉRIEURS
View the documentVII. PRIX SUR LES MARCHÉS INTERNATIONAUX
View the documentVIII. ÉLABORATION ET DIFFUSION DES TECHNOLOGIES
View the documentIX. PERSPECTIVES À MOYEN TERME
View the documentX. PROBLÈMES ET QUESTIONS LIES A LA PRODUCTION DE MAIS BLANC
View the documentRÉFÉRENCES

II. INTRODUCTION

Pour peut-être plus de 400 millions de personnes dans le monde, principalement en Afrique subsaharienne et en Amérique centrale 1, le maïs blanc joue un rôle déterminant dans l’alimentation. Le maïs a été cultivé en Amérique centrale il y a environ 6 000 à 10 000 ans. Il s’est étendu au reste du monde entre le XVIe et le XVIIIe siècle, notamment en Afrique subsaharienne, mais le maïs blanc n’est devenu un aliment de base en Afrique de l’Est et australe qu’entre les années 20 et 30.

1 Pour les besoins du présent rapport, “Amérique centrale” inclut le Mexique.

La plus grande part du maïs cultivé dans le monde est jaune et une quantité trois fois plus grande est utilisée pour l’alimentation des animaux que pour la consommation humaine directe. Dans certaines parties du monde en développement, la demande de maïs pour le bétail augmente rapidement. Néanmoins, le maïs continue d’être un élément important de l’alimentation humaine dans de nombreux pays en développement et, là où il est cultivé, il tend à avoir une plus grande importance que les variétés jaunes.

Le présent document présente et analyse la structure actuelle de l’économie du maïs blanc dans le monde, en particulier la production, l’utilisation, le commerce et le développement des technologies. Le document contient également des projections de production jusqu’à l’an 2000 et étudie certains des principaux problèmes qui empêchent que la production de maïs réponde à la croissance potentielle de la demande.

Les sections III, IV et V traitent de la production, de l’utilisation et du commerce international respectivement. Les sections VI et VII analysent les caractéristiques des politiques des prix qui ont une incidence sur la production et le commerce du maïs blanc. La section VIII étudie certains des principaux aspects du développement des technologies qui permettraient d’augmenter la productivité des ressources consacrées à la production de maïs blanc. La section IX présente les perspectives à moyen terme de l’offre, de la demande et du commerce du maïs blanc, et la section X note certains problèmes urgents qu’il faudra résoudre si l’on veut que l’offre réponde à la croissance prévue.

Le manque de statistiques appropriées et de données de base avait été un gros problème pour la préparation du présent document, et la situation ne s’est pas améliorée ces dernières années. Seuls quelques pays publient des données distinctes sur la production, le commerce et la consommation de maïs blanc et jaune. Pour de nombreux pays, on a donc établi des estimations approximatives de la part du maïs blanc dans la production nationale totale de maïs pour évaluer la production mondiale. On a établi des estimations plus approximatives des superficies ensemencées dans les principales régions 2. Ces estimations de superficie sont en général fondées sur des avis de spécialistes et non pas sur des procédures d’échantillonnage statistique. En outre, on ne sait pas grand chose sur les importations de maïs selon les variétés ou les prix payés sur le marché international. En raison du manque de données, la présente analyse n’a pu porter que sur des faits et des aspects généraux et ses conclusions doivent donc être interprétées avec prudence.

2 Ces estimations sont fondées sur la base de données mega-environment du CIMMYT et sur un ouvrage de Dowswell, Paliwal et Cantrell (1996).