Cover Image
close this bookRéformer les politiques dans le domaine des ressources en eau: Guide des méthodes, processus et pratiques. (Bulletin FAO d'irrigation et de drainage - 52) (1997)
close this folderChapitre 4 méthodes et processus
View the document(introduction...)
View the documentUne approche holistique
View the documentTypes d'action
Open this folder and view contentsPlanification et analyse
View the documentModélisation
Open this folder and view contentsRéformes légales et institutionnelles
Open this folder and view contentsMesures économiques
Open this folder and view contentsProjets et programmes de dépenses: Projets vs politiques

Modélisation

Les modèles peuvent être physiques (hydrologiques), économiques, ou combinés. Les modèles physiques sont censés rendre compte de la complexité d'un système d'eau et nécessitent beaucoup de données. Les modèles économiques cherchent à représenter la balance de l'offre et de la demande pour un système donné. Si on introduit l'élasticité des prix et de la demande dans les variables, on peut élaborer des scénarios pour le futur qui pourront être utiles pour les prises de décisions et les investissements. Une autre utilité des modèles est d'optimiser la distribution de l'eau dans ses différents usages, en établissant une valeur pour chaque usage.

La modélisation est une façon utile d'éclairer les problèmes qui sont importants pour les dirigeants, comme par exemple la production durable d'un aquifère, les scénarios à long terme sur l'offre et la demande lorsqu'on fixe des prix à l'eau, optimiser l'utilisation d'un réservoir servant différents utilisateurs (hydroélectricité, irrigation, contrôle des crues, agrément, pêche, etc.), mais il serait naïf de croire que les modèles sont capables d'élaborer des solutions qu'ont pourrait appliquer de façon générale, car leur validité est fonction de la validité des hypothèses de départ qui les sous-tendent concernant les lois, les institutions et le comportement des consommateurs. On peut opposer les mêmes réserves à un recours excessif à la planification intégrée.