Cover Image
close this bookGuide pour l'exploitation du poisson. (1998)
close this folderLES POISSONS DE ROCHE
View the document1. APERCU GENERAL
Open this folder and view contents2. LES ESPECES RENCONTREES
Open this folder and view contents3. LOCALISATION ET HABITAT
Open this folder and view contents4. ENGINS ET METHODES DE PECHE
Open this folder and view contents5. TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT
Open this folder and view contents6. UTILISATION ET MARCHES POTENTIELS
View the document7. LEGISLATION

1. APERCU GENERAL

Les poissons de roche ou de fond vivent dans les zones récifales (lagon, récif et sur le tombant du talus continental jusqu'à 300 - 400 m. Leurs caractéristiques biologiques sont résumées comme suit:

- Nutrition: les poissons de roche ont un régime alimentaire varié. Certaines espèces se nourrissent d'algues ou de phanérogames, d'autres sont carnivores chassant les petits poissons.

- Reproduction: les sexes sont séparés. En général, il n'y a pas de dimorphisme sexuel, sauf chez les Scaridae à la différence de couleur est très marquée, aussi bien entre le mâle et la femelle que chez les juvéniles et les adultes.

- Migration: En général, les poissons de roche sont sédentaires. Ils ne font que de très faibles déplacements.

- Comportement: Suivant les espèces, ils sont solidaires ou vivent en bancs.

(introduction...)

Les espèces les plus représentatives sont

2.1. Famille des Sphyraenidae


Sphyraena jello

Nom scientifique: Sphyraena jello
Nom vernaculaire: Mandreandovoke
Nom français: Barracuda jello

2.2. Famille des Lethrinidae

Les adultes se rencontrent seuls ou en petits bancs, se nourrissent d'échinodermes, de mollusques et de crustacés


Lethrinus nebulosus

Nom scientifique: Lethrinus nebulosus
Nom vernaculaire: Ambitsy
Nom français: Empereur moris

2.3. Famille des Haemulidae


Plectorhinchus gaterinus

Nom scientifique: Plectorhinchus gaterinus
Nom vernaculaire: Angarera
Nom français: Diagramme moucheté

2.4. Famille des Lutjanidae


Lutjanus fulviflammus

Nom scientifique: Lutjanus fulviflammus
Nom vernaculaire: Amporomà
Nom français: Vivaneau gibelot

2.5. Famille des Scaridae


Scarus spp, Leptoscarus spp

Nom scientifique: Scarus spp, Leptoscarus spp
Nom vernaculaire: Bodoloha
Nom français: Perroquet

2.6. Famille des Siganidae


Siganus sutor

Nom scientifique: Siganus sutor
Nom vernaculaire: Amboramasaka, Kelihoe
Nom français: Marguerite
Caractères particuliers:

- Les épines sont venimeuses;
- La couleur est extrêmement changeante selon l'activité du poisson et la couleur du fond où il se trouve

2.7. Famille des Mullidae


Parupeneus barberinus

Nom scientifique: Parupeneus barberinus
Nom vernaculaire: Fiantsomotse
Nom français: Rouget - barbet

2.8. Famille des Acanthuridae

Corps élevé et compressé latéralement, se nourrissent d'algues qu'ils recherchent vivantes


Naso unicornis

Nom scientifique: Naso unicornis
Nom vernaculaire: Fiantsifa
Nom français: Nason à éperons bleus

2.9. Famille des Serranidae

Ils sont des prédateurs intensifs de petits poissons


Variola louti

Nom scientifique: Variola louti
Nom vernaculaire: Tsaramaso
Nom français: Croissant queue jaune

2.10. Famille des Carangidae

Ils se nourrissent principalement de poissons


Caranx spp

Nom scientifique: Caranx spp
Nom vernaculaire: Lanora
Nom français: Carangue

Les autres espèces rencontrées sont:

Famille

Espèce


Nom scientifique

Nom vernaculaire

Nom français

Lethrinidae

Lethrinus harak
Lethrinus ramak
Lethrinus mahsena

Tapaporoha
Antsisy
Angelike

Empereur saint Pierre

Lutjanidae

Lutjanus bohar

Joho

Vivaneau chien rouge

Mullidae

Upeneus sulphureus

Koike

Rouget - souris

Acanthuridae

Ctenochaetus striatus
Acanthurus triostegus
Acanthurus tennentii

Angy
Anjoramy
Angy

Chirurgien strié
Chirurgien bagnard

Muraenidae

Echidna zébra
Siderea picta

Lamaira
Lamaira

Murène zébrée
Murène sidérale

Haemulidae

Plectorhinchus orientalis
Diagramma pictum
Plectorhinchus gibbosus
Plectorhinchus schotaf

Angarera
Tsiomerene
Tsiomerene
Tsiomerene

Diagramme orientalis
Diagramme voilier
Diagramme noir
Diagramme ménestrel

Nemipteridae

Nemipterus japonicus

Gamo

Cohana

Balistidae

Rhinecanthus aculeatus

Tsontso


Platycephalidae

Platycephalus longiceps

Toho - pase

Platicéphale tentacule

Sparidae

Rhabdosargus sarba

Kifo - Vahoho

Sagre doré

Chaetodontidae

Hemiochus acuminatus

Fianakoho


Holocentridae

Myripristis melanostictus

Bemaso


Labridae

Cheilinus chlorurus

Fiambondro


3.1. Localisation


Figure

3.2. Habitat


Distribution de quelques espèces de poissons de roche suivant leur biotope

4.1. Méthodes de pêche habituelles

a) Ligne de fond

Engin

La ligne est généralement en nylon monofilament muni d'un ou de deux hameçons et terminée par un lest.


Ligne de fond

Mode de pêche

Moment de pêche: pêche de jour et de nuit
Zone de pêche: lagon, récif, zone sub-récifale
Saison de pêche: toute l'année
Appât utilisé: poulpe, chair de poisson

b) Harpon

Engin

La tête est en fer rond de 6 mm de dimension, avec ou sans ardillon. Le manche est en bois.


Harpon

Mode de pêche

Moment de pêche: pêche de jour
Zone de pêche: lagon, récif
Saison de pêche: toute l'année

c) Filet maillant de fond

Engin

L'engin est constitué d'un alèze en monofilament long de 70 à 100 m avec une chute de 1m. la maille varie suivant le type de poison ciblé (2 à 4 doigts)


Filet maillant de fond

Mode de pêche

Moment de pêche: essentiellement le jour

Opération de pêche: une fois le filet à l'eau, le pêcheur fait du bruit en tapant dans l'eau; les poissons, en fuyant, s'emmaillent dans le filet.

Zone de pêche: lagon

Saison de pêche: toute l'année

4.2. Autres méthodes de pêche possibles

Ces engins sont appropriés pour capturer les Muraenidae, Acanthuridae, Serranidae, Scaridae, Siganidae (appâtés avec des fruits)

a) Casier

Engin

L'engin est confectionné avec de l'osier ou avec une armature métallique recouverte d'un morceau de filet. Il peut être aussi en plastique


Casier

Mode de pêche

- Posés non loin de la côte, surtout dans les lagons tout près des barrières de récifs.

- Souvent, les appâts ne sont pas nécessaires. Les poissons y entrent, non pas pour la recherche de nourriture, mais pour trouver un abri

b) Traîne - Ligne de dérive: pour la capture des Sphyreanidae

Engin

Une ligne portant un hameçon.


Traîne - Ligne de dérive

Mode de pêche

La pêche consiste à traîner une ligne terminée par un hameçon appâté.

Zone de pêche: au-delà du récif


Figure

c) Palangrotte

C'est une méthode très simple et adaptée à la capture de ces espèces.

Engin

La ligne, en nylon monofilament dont le diamètre et la force varient en fonction de la taille des poissons à pêcher, peut être munie de plusieurs hameçons (une dizaine).

Le lest est en plomb ou en caillou.

L'hameçon: n°11


Palangrotte

Mode de pêche

Moment de pêche: pêche de jour ou de nuit

Zone de pêche: récif, au-delà du récif jusqu'à 300 - 400 m.

Saison de pêche: toute l'année

Appâts: petits poissons ou morceaux de poissons mais les plus efficaces sont les crevettes, les calmars et les pieuvres.

d) Palangre de fond

Engin

- Ligne mère en mono 1.20 à 2 mm.
- Avançon en mono 0.8 à 1.2 mm
- Hameçon KIRBY TINNED ou BLUED n°4 à 8


Palangre de fond

Mode de pêche

- La palangre est calée au fond
- Relevage au bout d'une heure (maximum)
- Le nombre d'hameçons est variable
- Profondeur de pêche: jusqu'à 450 m

Zone de pêche: au-delà du récif
Saison de pêche: toute l'année
Appât: chair de listao ou de bonite débitée en lanières

5.1. Frais


Eviscération


Lavage


Mise sous glace

5.2. Fumage à chaud


Eviscération


Lavage


Léger salage


Rinçage


Égouttage


Fumage: 2 à 3 heures


Séchage: Après le fumage, le poisson devra être séché. Si le four est utilisé pour le séchage, la fumée n'est pas nécessaire et il n'est pas conseillé de sécher à une température dépassant 80 à 100°C

5.3. Salage - séchage


Eviscération


Lavage


Salage: 3-4 jours 1/3 à 1/4 de sel


Rinçage


Séchage


Stockage

6.1. Utilisation

Les poissons de roche sont essentiellement utilisés pour la consommation humaine. Les déchets peuvent constituer une alimentation pour les animaux (provende).

6.2. Marchés potentiels

Les produits sont, soit écoulés sur les marchés locaux, soit expédiés en dehors de Toliara, soit exportés.


Figure

6.3. Circuits de commercialisation

Les circuits commerciaux locaux se caractérisent par l'existence d'un ou de plusieurs intermédiaires qui interviennent entre le producteur et le consommateur pouvant augmenter ainsi d'une part, le risque de détérioration du produit et d'autre part, le prix aux consommateurs. Le circuit direct Pêcheur - Consommateur se rencontre rarement: il y a en général «le mareyeur» qui récupère les produits auprès du pêcheur.

Le schéma ci-dessous illustre les différents types de circuit de commercialisation que l'on peut rencontrer.


Figure

7. LEGISLATION

Afin d'éviter les accidents causés par la toxicité de certaines espèces de poisson de récif pendant la saison chaude, il y a l'Arrêté provincial n°254 du 10 décembre 1965 portant interdiction de livrer certains poissons à la consommation pendant la saison chaude et fixant les modalités de contrôle sanitaire de ces poissons:

- éviscération et étêtage obligatoire des poissons appartenant à la famille des Carangidae, des Scombridae et des Sphyreanidae pendant la période allant du 1er Novembre au 31 Mars de l'année suivante.