Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder4. Normes de qualité de l'environnement
close this folder4.5 Qualité de l'eau
View the document4.5.1 Généralités
View the document4.5.2 Aspects spécifiques relatifs aux récepteurs

4.5.2 Aspects spécifiques relatifs aux récepteurs

1. Qualité de l'eau/Santé humaine

L'utilisation des eaux souterraines, superficielles et de source pour la satisfaction des besoins humains en eau potable et pour l'hygiène doit satisfaire à un certain nombre d'exigences de qualité. Il est rare que l'eau brute disponible, et en particulier les eaux de surface, répondent à ces exigences qualitatives. Les substances naturellement présentes dans les cours et plans d'eau, des pollutions de nature anthropogène et, le cas échéant, des altérations dues au transport, tout ceci implique la nécessité d'un traitement préalable de l'eau.

Le traitement de l'eau potable vise deux objectifs, qui sont d'une part la protection de la santé humaine même en cas de consommation régulière toute la vie durant, et d'autre part la prise en compte de certains aspects sensoriels, comme par exemple le goût et l'odeur.

Les exigences de qualité concernant les eaux de baignade visent à permettre des activités de détente et de loisir telles que natation, sports nautiques, pêche, etc., sans aucun risque pour la santé humaine. Aux côtés de normes à caractère esthétique concernant l'odeur, la clarté, la couleur, etc., il existe aussi des paramètres se rapportant aux risques sanitaires, et notamment à ceux occasionnés par des substances bactériologiques.

2. Protection de la flore et de la faune

L'altération de la qualité naturelle des eaux a une incidence sur les organismes des systèmes aquatiques, tels que bactéries, algues, plantes aquatiques. La pollution des eaux peut modifier les conditions de vie naturelles de diverses manières, dont notamment les suivantes :

- modification de la teneur en oxygène,
- modification de la température de l'eau,
- modification des teneurs en éléments nutritifs,
- effets toxiques directs.

Les effets se manifestent au niveau du comportement, de la reproduction et de la physiologie des organismes. La résistance face à certaines substances polluantes fait que celles-ci parviennent dans la chaîne alimentaire. Les effets polluants peuvent représenter un risque pour la survie de certains types d'organismes ou de certaines espèces animales. A ceci viennent s'ajouter d'éventuels effets cumulatifs en présence de substances polluantes différentes.

3. Equilibre du milieu naturel

Une exploitation soutenue des ressources en eau entraîne nécessairement une modification des caractéristiques de l'eau. L'eau considérée comme facteur de production ou comme ressource exploitable par l'homme doit donc être protégée afin de rester disponible en permanence. Certaines exigences de qualité doivent être satisfaites pour son usage dans l'agriculture à des fins d'irrigation ainsi que dans différents secteurs de l'industrie. Ces exigences ne sont cependant pas des normes antipollution au sens propre du terme, car l'évaluation porte avant tout sur l'exploitabilité technique de l'eau en tant que matière première. Malgré tout, ces directives fournissent un certain nombre d'éléments d'appréciation concernant l'impact de certaines substances ou de paramètres déterminés (v. à ce sujet les Directives OMS correspondantes, en particulier sur le thème "environmental engineering", OMS, 1990 p.ex.).