Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder5. Substances chimiques et groupes de substances/registre des substances
close this folder5.4 Registre des substances
close this folder5.4.4 Fiches d'information classées selon les substances chimiques et groupes de substances - par ordre alphabétique
View the documentAcide acetique (2,4-dichlorophenoxy)
View the documentAcide 2,4,5-trichlorophenoxy acetique
View the documentAcroleine
View the documentAldrine
View the documentAmiante
View the documentAntimoine
View the documentArsenic
View the documentAtrazine
View the documentBaryum
View the documentBenzene
View the documentBeryllium
View the documentBiphenyles polychlores
View the documentBrome
View the documentBromure de methyle
View the documentCadmium
View the documentCarbaryl
View the documentChlordane
View the documentChlore
View the documentChloroforme
View the documentChlorophenols
View the documentChlorure de vinyle
View the documentChrome
View the documentCobalt
View the documentCresols
View the documentCuivre
View the documentDdt
View the documentDichlorvos
View the documentDieldrine
View the documentDinitro-o-cresol
View the documentDioxines
View the documentDioxyde de soufre
View the documentEndosulfan
View the documentEndrine
View the documentEpichlorohydrine
View the documentFluorure d'hydrogene
View the documentFormaldehyde
View the documentHexachlorobenzene
View the documentHydrocarbures aromatiques polycycliques
View the documentHydrogene sulfure
View the documentLindane
View the documentMalathion
View the documentMercure
View the documentMonoxyde de carbone
View the documentNaphthalene
View the documentNaphthalenes chlores
View the documentNickel
View the documentNitrate
View the documentOxyde d'azote
View the documentOzone
View the documentParaquat
View the documentParathion
View the documentPhenol
View the documentPlomb et ses composes inorganiques
View the documentPlomb et ses composes organiques
View the documentPyridine
View the documentTetrachloroethene
View the documentThallium
View the documentToluene
View the document1,1,1-Trichloroethane
View the documentTrichloroethene
View the documentVanadium
View the documentZinc

Carbaryl

APPELLATIONS

Numéro du CAS: 63-25-2

Nom dans le registre: Carbaryl

Nom de la substance: Carbaryl, 1-naphthyl-méthylcarbamate

Synonymes, noms commerciaux 1-Naphthalényl-méthylcarbamate, Sevin , Atoxan , Caproline , composé 7744 , Gamonil , Panam , Sévidol et de nombreux autres

Nom(s) anglais: Carbaryl ,

Nom(s) allemand(s): Carbaryl, 1-Naphthyl-N-methylcarbamat

Description générale: Cristallin solide incolore (substance pure).

PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES

Formule brute: C12H11NO2

Masse atomique relative: 201,23 g

Masse volumique: 1,232 g/cm3

Point d'ébullition: Non distillable

Point de fusion: 142°C

Tension de vapeur: <0,7 Pa à 25°C

Solubilité: Dans l'eau: < 1g/l; dans l'acétone: 200-300 g/l; dans le cyclohexanone: 200-250 g/l; dans l'éther: 200 g/l; dans l'isopropanol: 100 g/l; dans le xylène: 100g/l.

ORIGINE ET UTILISATIONS

Utilisations:

Le Carbaryl est un insecticide de contact fortement rémanent. Il est utilisé sous forme de poudre à pulvériser dans les vignes (50% + 12,5% Tetradifon; 37,5 % + 11,2 % Dioxathion) et sert notamment à combattre les mites et, en combinaison avec le lindane, les doriphores.

Origine/fabrication:

Il n'existe pas de source naturelle de carbaryl . Le carbaryl est obtenu à partir de 1-naphthol soit par réaction avec l'isocyanate de méthyle soit par traitement avec le phosgène et réaction consécutive du chloroformate obtenu avec la méthylamine.

Chiffres de production:

Production mondiale de carbaryl:

25.000 t

(1971)

(ULLMANN, 1989)

1.000-1.500 t

(1989)

(KOCH, 1989)

TOXICITE

Mammifères:



Rat

DL 50 400-850 mg/kg, v. orale

sel. PERKOW, 1994


DL 50 >4.000 mg/kg, v. dermale

sel. PERKOW, 1994


CSEO 2.000mg/kg aliments, (2a)

sel. PERKOW, 1994

Lapin

DL 50 710 mg/kg, v. orale

sel. PERKOW, 1994


DL 50 >2.000 mg/kg, v. dermale

sel. PERKOW, 1994

Cobaye

DL 50 280 mg/kg, v. orale

sel. KOCH, 1989

Organismes aquatiques:



Poissons



(différentes espèces)

CL50 1,75-4,25 mg/l (24 h)

sel. PERKOW, 1994


CL 50 0,1-13 mg/l (24 h)

sel. KOCH, 1989


CL 50 2-20 mg/l (24 h)

sel. VERSCHUEREN, 1983

Cyprin doré

CL 50 28 mg/l (24 h)

sel. PERKOW, 1994


CL 50 13,2 mg/l (96 h)

sel. VERSCHUEREN, 1983

Insectes:



Abeille

DL50 1,3 mg/abeille, contact

sel. PERKOW, 1994


DL 50 0,14 mg/abeille, v. orale

sel. PERKOW, 1994

Pathologie/toxicologie:

Homme/mammifères: Le carbaryl appartient au groupe des carbamates qui sont dégradés rapidement et qui ne s'accumulent pas dans l'organisme humain. L'ingestion de carbaryl par voie orale ou par résorption cutanée peut provoquer une intoxication. Les effets physiologiques sont dus à l'inhibition (réversible) d'une enzyme estérase d'acétylcholine, laquelle peut être à l'origine de convulsions et d'autres manifestations neuro-musculaires. Ces effets se produisent très rapidement mais ne durent pas longtemps. Le carbaryl est rapidement hydrolysé et forme du 1-naphthol qui est excrété.

COMPORTEMENT DANS L'ENVIRONNEMENT

Sols:

En raison de sa solubilité dans l'eau, le carbaryl est vraisemblablement très mobile dans les sols. Toutefois, il ne se produit pratiquement aucune accumulation de carbaryl dans ce milieu. De manière générale, la persistance dans les sols des insecticides dérivés du carbamate est considérée comme étant faible à modérée (1 à 4 mois) du fait de leur mobilité et de leur pouvoir de biodégradation [ULLMANN, 1989].

Milieu aquatique:

Dans les systèmes aquatiques, l'hydrolyse s'effectue à un pH>7 et donne du 1-naphthol et de la méthylamine. Bien que le processus de dégradation soit relativement rapide, il ne faut pas exclure les possibilités de migration de la substance dans les eaux souterraines [KOCH, 1989]. En Allemagne, la substance est classée dans la catégorie de risque pour l'eau WGK = 2.

VALEURS LIMITES DE POLLUTION

Milieu

Secteur

Pays/ organ.

Statut

Valeur

Cat.

Remarques

Source

Eau:

Eau pot.

D

L

0,1 mg/l


Subst. indiv.

sel. KOCH, 1989


Eau pot.

D

L

0,5 mg/l


Ts. Pestic. conf.

sel. KOCH, 1989


Eau pot.

SU

L

0,1 mg/l



sel. KOCH, 1989


Eau souterr.

NL

L

0,1 mg/l


Intervention

sel. TERRA TECH, 6/94

Sols:


NL

L

5 mg/kg


Intervention

sel. TERRA TECH, 6/94

Air:

Amb. prof.

D

L

5 mg/m3

MAK

Peau

sel. AUER TECHNIKUM, 1988


Amb. prof.

USA

(L)

5 mg/m3

TWA


sel. AUER TECHNIKUM, 1988


Amb. prof.

SU

(L)

1 mg/m3

PDK


sel. AUER TECHNIKUM, 1988


Emission

D

L

5 mg/m3


flux massique ³ 25 g/h

sel. TA-Luft, 19861)

Aliments:


OMS

R

0,01 mg/kg/j

ADI


sel. KOCH, 1989

Kiwi


D

L

10 mg/kg



sel. PERKOW, 1994

Pommes, abricots, poires, pêches, prunes, raisins, choux, salades


D

L

3 mg/kg



sel. PERKOW, 1994

Autres fruits et légumes, riz


D

L

1 mg/kg



sel. PERKOW, 1994

Céréales restantes


D

L

0,5 mg/kg



sel. PERKOW, 1994

Autres aliments d'origine végétale


D

L

0,1 mg/kg



sel. PERKOW, 1994

Remarques: En Allemagne, l'utilisation du carbaryl est interdite (1994)

1) Dans l'édition 1995 du "TA-Luft" le carbaryl n'apparaît plus

EVALUATION ET REMARQUES

Le carbaryl se caractérise par une toxicité relativement faible pour les êtres humains, par l'absence de bioaccumulation et par une faible persistance dans les sols laquelle provient de sa capacité de biodégradation. En revanche, le carbaryl a des effets toxiques sur les abeilles et sur les organismes aquatiques, même à faibles concentrations. C'est pourquoi, l'utilisation du carbaryl devrait être aussi limitée que possible.