Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder5. Substances chimiques et groupes de substances/registre des substances
close this folder5.4 Registre des substances
close this folder5.4.4 Fiches d'information classées selon les substances chimiques et groupes de substances - par ordre alphabétique
View the documentAcide acetique (2,4-dichlorophenoxy)
View the documentAcide 2,4,5-trichlorophenoxy acetique
View the documentAcroleine
View the documentAldrine
View the documentAmiante
View the documentAntimoine
View the documentArsenic
View the documentAtrazine
View the documentBaryum
View the documentBenzene
View the documentBeryllium
View the documentBiphenyles polychlores
View the documentBrome
View the documentBromure de methyle
View the documentCadmium
View the documentCarbaryl
View the documentChlordane
View the documentChlore
View the documentChloroforme
View the documentChlorophenols
View the documentChlorure de vinyle
View the documentChrome
View the documentCobalt
View the documentCresols
View the documentCuivre
View the documentDdt
View the documentDichlorvos
View the documentDieldrine
View the documentDinitro-o-cresol
View the documentDioxines
View the documentDioxyde de soufre
View the documentEndosulfan
View the documentEndrine
View the documentEpichlorohydrine
View the documentFluorure d'hydrogene
View the documentFormaldehyde
View the documentHexachlorobenzene
View the documentHydrocarbures aromatiques polycycliques
View the documentHydrogene sulfure
View the documentLindane
View the documentMalathion
View the documentMercure
View the documentMonoxyde de carbone
View the documentNaphthalene
View the documentNaphthalenes chlores
View the documentNickel
View the documentNitrate
View the documentOxyde d'azote
View the documentOzone
View the documentParaquat
View the documentParathion
View the documentPhenol
View the documentPlomb et ses composes inorganiques
View the documentPlomb et ses composes organiques
View the documentPyridine
View the documentTetrachloroethene
View the documentThallium
View the documentToluene
View the document1,1,1-Trichloroethane
View the documentTrichloroethene
View the documentVanadium
View the documentZinc

Cresols

APPELLATIONS

Numéro du CAS: 1319-77-3

Nom dans le registre: Crésols

Nom(s) de la substance: o-Crésol , m-crésol, p-crésol

Synonymes, noms commerciaux: ortho-crésol , meta-crésol, para-crésol, 1,2-crésol, 1,3-crésol, 1,4-crésol, hydroxytoluène , méthylphénol , méthylhydroxybenzène , tricrésol

Nom(s) anglais: Cresols, m-cresol, o-cresol, p-cresol

Nom(s) allemand(s): Cresol, o-Cresol, m-Cresol p-Cresol (ou: Kresol)

Description générale: Liquide ou cristaux incolore(s) à brunâtre(s), d'odeur rappelant celle du désinfectant qu'est le lysol.

PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES

Formule brute:

C7H8O



Masse atomique relative:

108,14 g



Masse volumique:

1,03 g/cm3



Densité de gaz:

3,74




meta (m)

ortho (o)

para (p)

Point d'ébullition:

203°C

191°C

202°C

Point de fusion:

11°C

31°C

35°C

Tension de vapeur:

0,065 hPa

0,35 hPa

0,06 hPa

Point d'éclair:

86°C

81°C

86°C

Température d'ignition:

560°C

555°C

555°C

Solubilité:

2%

2%

2%(dans l'eau)

Facteurs de conversion:

1 ppm = 4,49 mg/m3



1 mg/m3 = 0,22 ppm




ORIGINE ET UTILISATIONS

Utilisations:

Les crésols sont utilisés comme désinfectants, pour la fabrication de parfums, d'agents de conservation et d'herbicides (DNOC = 98%, UCPA). Ils interviennent aussi dans l'industrie textile comme produit de lavage.

Origine/fabrication:

Les crésols sont extraits des goudrons de houille ou du pétrole, et sont des éléments constituants du bois et d'autres matériaux biogènes. Ils parviennent donc dans l'atmosphère au travers des processus de combustion des véhicules automobiles et des chauffages domestiques (abrasion de l'asphalte, émanations de plastiques, parfums, dégraissage des métaux, etc.). Le "crésol brut" extrait de l'huile lourde du goudron de houille contient de grandes quantités d'isomères meta et para.

TOXICITE

Mammifères:



Rat

DL50 1,35 g/kg, v. orale (o-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983


DL50 2,02 g/kg, v. orale (m-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983


DL50 1,8 g/kg, v. orale (p-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983

Lapin

DL50 0,8 g/kg, v. orale (o-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983


DL50 1,1 g/kg, v. orale (m-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983


DL50 1,1 g/kg, v. orale (p-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983

Organismes aquatiques:



Algues vertes

DL0 40 mg/l

sel. VERSCHUEREN. 1983

Algues bleues

DL0 6.8 mg/l

sel. VERSCHUEREN. 1983

Daphnie

DL0 16 mg/l (o-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983


DL0 28 mg/l (m-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983


DL0 12 mg/l (p-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983

Cyprin doré

TLm 49.1-19 mg/l (24-96h) (o-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983

Carpe

TLm 30 mg/l (24h) (o-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983


TLm 25 mg/l (24h) (m-crésol)

sel. VERSCHUEREN. 1983


TLm 21 mg/l (24h) (p-crésol)

sel. VERSCHUEREN, 1983

Pathologie/toxicologie

Homme/mammifères: Les crésols ont une action désinfectante et caustique due à la dégradation des matières protidiques. Ils parviennent dans l'organisme au travers de la peau et des muqueuses, et sont à l'origine de lésions cutanées. Ultérieurement, une paralysie résorptive du système nerveux central peut entraîner des complications hépatiques et rénales. L'absorption de faibles quantités de crésols peut provoquer des troubles tels que vertiges, perte de conscience, empoisonnement, délire, hypersalivation et hypersudation. Les signes d'intoxication sont similaires à ceux causés par les phénols. Sur la peau, ils provoquent des escarrifications blanchâtres prenant ultérieurement un aspect brun-noirâtre.

Végétaux : Les crésols inhibent le métabolisme du glucose.

COMPORTEMENT DANS L'ENVIRONNEMENT

Milieu aquatique :

Les crésols s'accumulent au fond de l'eau et se dissolvent très lentement. Même très fortement dilués, ils continuent à former des mélanges caustiques ayant un effet toxique sur les organismes aquatiques. Si des crésols atteignent la nappe phréatique, celle-ci ne peut plus être utilisée comme eau de boisson. Une accumulation dans les sédiments, due à l'adsorption de crésols sur les minéraux argileux, peut se produire.

Atmosphère:

Un fort échauffement entraîne la formation de mélanges explosifs qui, étant plus lourds que l'air, rampent à la surface du sol. Pour cette raison, les crésols ne peuvent migrer vers les couches supérieures de l'atmosphère et sont généralement lessivés par les précipitations. Ceci peut entraîner une pollution des eaux souterraines à proximité de sources importantes d'émissions. La plupart des crésols font l'objet d'une dégradation photochimique .

Sols:

Les crésols sont absorbés puis dégradés par les plantes. L'accumulation de crésols dans le sol dépend du type de sol concerné (adsorption sur les minéraux argileux).

Dégradation, produits de décomposition:

Les crésols subissent une dégradation photochimique .

Chaîne alimentaire:

(Voir fiches d'information 'Phénols' et 'Chlorophénols').

VALEURS LIMITES DE POLLUTION

Milieu

Secteur

Pays/ organ.

Statut

Valeur

Cat.

Remarques

Source

Air:


D

L

0,2 mg/m3

MIK

Val.l.durée

sel. BAUM, 1988



D

L

0,6 mg/m3

MIK

Val.c.durée

sel. BAUM, 1988



DDR

(L)

0,03 mg/m3


Val.c.durée

sel. HORN, 1989



DDR

(L)

0,01 mg/m3


Val.l.durée

sel. HORN, 1989


Amb.prof.

D

L

22 mg/m3

MAK


DFG, 1989


Amb.prof.

DDR

(L)

40 mg/m3


Val.c.durée

sel. HORN, 1989


Amb.prof.

DDR

(L)

20 mg/m3


Val.l.durée

sel. HORN, 1989


Amb.prof.

SU

(L)

0,5 mg/m3

PDK


sel. SORBE, 1989


Amb.prof.

USA

(L)

22 mg/m3

TWA


ACGIH, 1986

Remarques:

Selon l'Instruction Technique allemande 'TA-Luft', les crésols font partie en Allemagne de la classe 1, là où la concentration ne doit pas dépasser 20 mg/m3 pour un flux massique de 0,1 kg/h ou plus.

Voir d'autres normes dans la fiche d'information 'Phénols'.

EVALUATION ET REMARQUES

Les personnes manipulant des crésols doivent veiller à porter des vêtements protecteurs pour la peau. La substance doit être maintenue à l'écart des flammes nues. Le port de vêtements de protection et une bonne aération sont de rigueur. Compte tenu de la forte toxicité des crésols, leur utilisation doit être évitée dans toute la mesure du possible.