Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder5. Substances chimiques et groupes de substances/registre des substances
close this folder5.4 Registre des substances
close this folder5.4.4 Fiches d'information classées selon les substances chimiques et groupes de substances - par ordre alphabétique
View the documentAcide acetique (2,4-dichlorophenoxy)
View the documentAcide 2,4,5-trichlorophenoxy acetique
View the documentAcroleine
View the documentAldrine
View the documentAmiante
View the documentAntimoine
View the documentArsenic
View the documentAtrazine
View the documentBaryum
View the documentBenzene
View the documentBeryllium
View the documentBiphenyles polychlores
View the documentBrome
View the documentBromure de methyle
View the documentCadmium
View the documentCarbaryl
View the documentChlordane
View the documentChlore
View the documentChloroforme
View the documentChlorophenols
View the documentChlorure de vinyle
View the documentChrome
View the documentCobalt
View the documentCresols
View the documentCuivre
View the documentDdt
View the documentDichlorvos
View the documentDieldrine
View the documentDinitro-o-cresol
View the documentDioxines
View the documentDioxyde de soufre
View the documentEndosulfan
View the documentEndrine
View the documentEpichlorohydrine
View the documentFluorure d'hydrogene
View the documentFormaldehyde
View the documentHexachlorobenzene
View the documentHydrocarbures aromatiques polycycliques
View the documentHydrogene sulfure
View the documentLindane
View the documentMalathion
View the documentMercure
View the documentMonoxyde de carbone
View the documentNaphthalene
View the documentNaphthalenes chlores
View the documentNickel
View the documentNitrate
View the documentOxyde d'azote
View the documentOzone
View the documentParaquat
View the documentParathion
View the documentPhenol
View the documentPlomb et ses composes inorganiques
View the documentPlomb et ses composes organiques
View the documentPyridine
View the documentTetrachloroethene
View the documentThallium
View the documentToluene
View the document1,1,1-Trichloroethane
View the documentTrichloroethene
View the documentVanadium
View the documentZinc

Endosulfan

APPELLATIONS

Numéro du CAS: 115-29-7

Nom dans le registre: Endosulfan

Nom de la substance: 6,7,8,9,10,10-hexachloro-1,5,5a,6,9,9a-hexahydro-6,9-méthano-2,4,3-benzodioxathiepin-3-oxyde

Synonymes, noms commerciaux: Beosit , Thiodan , Thiofor , Malix

Nom(s) anglais: Endosulfan, 6,7,8,9,10,10-Hexachlor-1,5,5a,6,9,9a-hexahydro-6,9-methano-2,4,3-benzodioxathiepin-3-oxide

Nom(s) allemand(s): Endosulfan, 6,7,8,9,10,10-Hexachlor-1,5,5a,6,9,9a-hexahydro-6,9-methano-2,4,3-benzodioxathiepin-3-oxid

Description générale: Substance cristalline de couleur jaune à brun jaune; odeur rappelant celle du SO2

Remarques: Le produit technique est un mélange d'isomères d'endosulfan (80% d'isomères-a -/20% d'isomères-b -).

PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES

Formule brute: C9H6Cl6O3S

Masse atomique relative: 406,95 g

Masse volumique: 1,745 g/cm3

Densité de gaz: 14,1

Point d'ébullition: 106°C à 0,9 hPa (décomposition partielle)

Point de fusion: produit technique 70-100°C isomères-a - 108-109°C isomères-b - 206-208°C

Tension de vapeur: < 1 x 10-3 Pa

Solubilité: Dans l'eau: 1.4 mg/l; dans le benzène: 33 g/l; dans le xylène: 45 g/l; dans le chloroforme: 50 g/l; dans le tétrachlorométhane: 29 g/l; dans le méthanol: 11 g/l.

ORIGINE ET UTILISATIONS

Utilisations:

L'endosulfan est un insecticide.

Origine/fabrication:

L'endosulfan est fabriqué à partir d'hexachlorocyclopentadiène par réaction diénique avec le butane-diol, suivie d'une cyclisation avec du chlorure de thionyle et cis-butène-1,4-diol.

Chiffres de production:

KOCH (1989) estime que la production annuelle en République fédérale d'Allemagne se chiffre à env. 2 500 t.

TOXICITE

Mammifères:



Rat

DL50 30-110 mg/kg, v. orale

sel. PERKOW, 1992

CL50 10-30 mg/m3, inhalation (4 h)

sel. PERKOW, 1992


DL50 730 mg/kg, v. dermale

sel. PERKOW, 1992


Souris

DL50 6,9-13,5 mg/kg, v. orale

sel. KOCH, 1989

Organismes aquatiques:



Poissons

CL50 1,2-1,5 mg/l (96h)

sel. PERKOW, 1992

Pathologie/toxicologie

Homme/mammifères: Après absorption par voie orale, la résorption est lente, mais favorisée par les graisses. Dans l'organisme, l'endosulfan se métabolise rapidement avec formation du métabolite diol. L'endosulfan non métabolisé est éliminé par les urines au même titre que les produits de dégradation. Selon Koch (1989), il n'existe pas de risque de bio-accumulation. Des lésions du foie et des reins n'ont jusqu'ici été observées que dans le cadre d'expériences sur l'animal. Il n'existe pas de données concernant la mutagénicité ou la cancérogénicité de ce produit.

COMPORTEMENT DANS L'ENVIRONNEMENT

Dans des conditions normales, l'endosulfan est stable; en milieu aqueux acide ou alcalin se produit une hydrolyse avec formation de diol de moindre toxicité et de dioxyde de soufre. De par sa structure chimique, l'endosulfan est plus réactif que le DDT ou le lindane.

Le comportement dans l'environnement se caractérise par une faible hydrosolubilité et par la volatilité du produit. En raison de sa forte réactivité, l'endosulfan ne s'accumule pas en milieu biotique et abiotique. La dégradation est rapide.

Il convient de tenir compte de la haute toxicité de cette substance pour les organismes aquatiques (catégorie de risque WGK 3 en République fédérale d'Allemagne = très polluant pour l'eau).

VALEURS LIMITES DE POLLUTION

Milieu

Secteur

Pays/ organ.

Statut

Valeur

Cat.

Remarques

Source

Eau :

Eau pot.

D

L

0,1 mg/l



sel. KOCH, 1989


Eau pot.

D

L

0,5 mg/l


Tous pesticides conf.

sel. KOCH, 1989


Eau pot.

DDR

L

5 mg/l



sel. KOCH, 1989



SU


1-3 ng/l


Eaux piscicoles

sel. KOCH, 1989

Air:

Amb.prof.

SU

(L)

0,1 mg/m3

PDK


sel. SORBE, 1989


Amb.prof.

USA

(L)

0,1 mg/m3

TWA


ACGIH, 1989

EVALUATION ET REMARQUES

En raison de la forte toxicité de cette substance pour les organismes aquatiques, son utilisation à proximité de plans ou de cours d'eau doit être jugée de manière très critique