Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder5. Substances chimiques et groupes de substances/registre des substances
close this folder5.4 Registre des substances
close this folder5.4.4 Fiches d'information classées selon les substances chimiques et groupes de substances - par ordre alphabétique
View the documentAcide acetique (2,4-dichlorophenoxy)
View the documentAcide 2,4,5-trichlorophenoxy acetique
View the documentAcroleine
View the documentAldrine
View the documentAmiante
View the documentAntimoine
View the documentArsenic
View the documentAtrazine
View the documentBaryum
View the documentBenzene
View the documentBeryllium
View the documentBiphenyles polychlores
View the documentBrome
View the documentBromure de methyle
View the documentCadmium
View the documentCarbaryl
View the documentChlordane
View the documentChlore
View the documentChloroforme
View the documentChlorophenols
View the documentChlorure de vinyle
View the documentChrome
View the documentCobalt
View the documentCresols
View the documentCuivre
View the documentDdt
View the documentDichlorvos
View the documentDieldrine
View the documentDinitro-o-cresol
View the documentDioxines
View the documentDioxyde de soufre
View the documentEndosulfan
View the documentEndrine
View the documentEpichlorohydrine
View the documentFluorure d'hydrogene
View the documentFormaldehyde
View the documentHexachlorobenzene
View the documentHydrocarbures aromatiques polycycliques
View the documentHydrogene sulfure
View the documentLindane
View the documentMalathion
View the documentMercure
View the documentMonoxyde de carbone
View the documentNaphthalene
View the documentNaphthalenes chlores
View the documentNickel
View the documentNitrate
View the documentOxyde d'azote
View the documentOzone
View the documentParaquat
View the documentParathion
View the documentPhenol
View the documentPlomb et ses composes inorganiques
View the documentPlomb et ses composes organiques
View the documentPyridine
View the documentTetrachloroethene
View the documentThallium
View the documentToluene
View the document1,1,1-Trichloroethane
View the documentTrichloroethene
View the documentVanadium
View the documentZinc

Nitrate

APPELLATIONS

Numéro du CAS:

Nom dans le registre: Nitrate

Nom de la substance: Nitrate

Synonymes, noms commerciaux:

Nom(s) anglais: Nitrate

Nom(s) allemand(s): Nitrat

Description générale: Solide incolore (selon les cations), aisément soluble dans l'eau.

ORIGINE ET UTILISATIONS

Utilisations:

Les nitrates sont utilisés comme engrais et dans l'industrie alimentaire. Environ 90% de tous les produits à base de viande sont salés par addition de nitrate sous la forme de nitrate de potassium (salpêtre).

Origine/fabrication:

Sel de l'acide nitrique. Le nitrate est un élément du cycle de l'azote dans la nature. L'azote entre dans la composition de l'air à raison de 78%. La minéralisation de l'azote donne d'abord naissance à de l'ammoniac, lequel est ensuite oxydé en nitrite, puis en nitrate, sous l'effet de bactéries nitrifiantes.

TOXICITE

Pathologie/toxicologie

Homme/mammifères: Les enfants absorbant de grandes quantités de nitrates sont non seulement exposés au risque de formation de nitrosamines (carcinogènes), mais aussi de méthémoglobinémie (cyanose). La première étape de l'affection est la transformation du nitrate en nitrite par suite d'une faible teneur en acide chlorhydrique dans le suc gastrique. Ensuite, le nitrite migre dans le circuit sanguin, où il oxyde l'hémoglobine en méthémoglobine, ceci ayant pour effet de freiner le transport de l'oxygène. La présence dans le sang de 60 à 80% de méthémoglobine entraîne la mort par étouffement interne. Les symptômes sont similaires à ceux d'une intoxication au monoxyde de carbone.

Végétaux : L'accroissement du taux de nitrates se traduit par une absorption d'eau accrue jointe à une baisse de la teneur des plantes en éléments essentiels telles que la vitamine C ou le fer.

COMPORTEMENT DANS L'ENVIRONNEMENT

Milieu aquatique :

Le lessivage des ions nitrates des couches supérieures du sol vers les eaux souterraines est influencé par de nombreux facteurs et dure souvent des mois et des années.

Sols:

Le transport et la transformation des ions nitrates dans le sol s'effectuent de différentes façons: ils peuvent être soit absorbés par les plantes et micro-organismes, soit nitrifiés, ou encore être réduits en ions ammonium (NH4+) par des microbes, ou bien être transportés vers la nappe phréatique avec les eaux d'infiltration. Le lessivage des nitrates est plus ou moins important selon l'abondance et la fréquence des précipitations, et donc selon la période de l'année; il atteint son maximum en période de faible activité végétative. Plus le taux humique est élevé, plus la dégradation microbienne de l'azote fixé par des substances organiques en nitrates est importante.

Dégradation, produits de décomposition:

Des nitrates peuvent être transformées en nitrites par des micro-organismes dans les intestins. Ceci mérite une attention particulière étant donné que les nitrites peuvent réagir avec de nombreuses amines pour former des nitrosamines - en particulier à des valeurs de pH basses (par exemple dans l'estomac).

Chaîne alimentaire:

Les végétaux sont la principale source de nitrites pour l'organisme humain (plus de 70%; HEINZE 1986). Le taux naturel du nitrate dans la viande est insignifiant. L'essentiel des nitrates décelés dans la viande et le poisson sont liés aux méthodes de conservation de ces produits. 80% des nitrites assimilés dans l'organisme humain proviennent de leur transformation à partir de nitrates.

VALEURS LIMITES DE POLLUTION

Milieu

Secteur

Pays/ organ.

Statut

Valeur

Cat.

Remarques

Source

Eau:

Eau pot.

CS

(L)

15 mg/l



sel. B.U. INST., 1984


Eau pot.

CH

(L)

20 mg/l



sel. B.U. INST., 1984


Eau pot.

D

L

50 mg/l



sel. LAU-BW, 1989


Eau pot.

DDR

(L)

40 mg/l



sel. B.U. INST., 1984


Eau pot.

DDR

(L)

20 mg/l



sel. B.U. INST., 1984


Eau pot.

CE

R

25 mg/l



sel. LAU-BW, 1989


Eau pot.

CE

R

50 mg/l



sel. LAU-BW, 1989


Eau pot.

GB

(L)

90 mg/l



sel. HEINZE, 1986


Eau pot.

SU

(L)

40 mg/l



sel. HEINZE, 1986


Eau pot.

USA

(L)

45 mg/l



sel. HEINZE, 1986


Eau pot.

OMS

R

44,3 mg/l



sel. LAU-BW, 1989


Eau sout.

NL

R

5,6 mg/l



sel. LAU-BW, 1989


Eau surface

D

R

25 mg/l


Etude

sel. LAU-BW, 1989


Eau surface

D

R

50 mg/l


Assainissement

sel. LAU-BW, 1989


Eau surface

CE

R

25 mg/l


1) A1

sel. LAU-BW, 1989


Eau surface

CE

R

50 mg/l


2) A2, A3

sel. LAU-BW, 1989


Effluents

CH

(L)

25 mg/l


Object.d.qualité

sel. LAU-BW, 1989

Aliments:


CH

L

3.000 mg/kg


Salade

sel. B.U. INST., 1984



D

(L)

5 mg/(kg/j)

ADI

Nitrate de Na3)

sel. Großklaus, 1989



D

(L)

5 mg/(kg/j)

ADI

Nitrate de K3)

sel. Großklaus, 1989



D

(L)

100 mg/(kg/j)

ADI

Nitrate de K4)

sel. Großklaus, 1989



NL

(L)

4.000 mg/(kg/j)


Salade

sel. B.U. INST., 1984



OMS

R

3,65 mg/(kg/j)

ADI


sel. B.U. INST., 1984

Remarques:

1) Pour le traitement de l'eau potable: exigence de qualité pour les eaux superficielles utilisées pour la production d'eau potable dans les Etats membres: A1 = L pour traitement et désinfection par des procédés physiques simples.

2) Pour le traitement de l'eau potable: A1 = traitement et désinfection par des procédés physiques simples, A2 = traitement et désinfection par des procédés physico-chimiques normaux, A3 = traitement, oxydation, adsorption et désinfection par des procédés physiques et des méthodes chimiques sophistiquées.

3) Dans la viande, le poisson, le fromage.

4) Dans les saucisses crues.

L'utilisation de nitrate comme additif dans les produits alimentaires est interdite en Norvège, en Suède et en ex-RDA (sel. HEINZE, 1986).

VALEURS COMPARATIVES/DE REFERENCE

Milieu/origine

Pays

Valeur

Source

Salade

D

1 490 mg/kg

sel. RSU, 1987

Epinards

D

965 mg/kg

sel. RSU, 1987

Tomates

D

27 mg/kg

sel. RSU, 1987

Lait

D

1,35 mg/kg

sel. RSU, 1987

Charcuterie

D

77 mg/kg

sel. RSU, 1987

Légumes frais

D

720 mg/kg

sel. RSU, 1987

Aliments pour bébés

D

81 mg/kg

sel. RSU, 1987

EVALUATION ET REMARQUES

Du fait de la transformation dans l'organisme humain des nitrates en nitrites et en nitrosamines cancérogènes, qui peuvent être mortelles pour les enfants, il importe d'éviter une mise en circulation incontrôlée de nitrates. Il convient surtout de limiter leur utilisation pour la conservation des produits alimentaires (salaisons).

Dans l'agriculture, l'utilisation d'engrais azotés doit être proscrite dans les bassins versants servant de réservoirs d'eau potable ainsi que dans les zones où des nitrates peuvent s'infiltrer aisément dans les eaux souterraines (sols hydromorphes).