Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder5. Substances chimiques et groupes de substances/registre des substances
close this folder5.4 Registre des substances
close this folder5.4.4 Fiches d'information classées selon les substances chimiques et groupes de substances - par ordre alphabétique
View the documentAcide acetique (2,4-dichlorophenoxy)
View the documentAcide 2,4,5-trichlorophenoxy acetique
View the documentAcroleine
View the documentAldrine
View the documentAmiante
View the documentAntimoine
View the documentArsenic
View the documentAtrazine
View the documentBaryum
View the documentBenzene
View the documentBeryllium
View the documentBiphenyles polychlores
View the documentBrome
View the documentBromure de methyle
View the documentCadmium
View the documentCarbaryl
View the documentChlordane
View the documentChlore
View the documentChloroforme
View the documentChlorophenols
View the documentChlorure de vinyle
View the documentChrome
View the documentCobalt
View the documentCresols
View the documentCuivre
View the documentDdt
View the documentDichlorvos
View the documentDieldrine
View the documentDinitro-o-cresol
View the documentDioxines
View the documentDioxyde de soufre
View the documentEndosulfan
View the documentEndrine
View the documentEpichlorohydrine
View the documentFluorure d'hydrogene
View the documentFormaldehyde
View the documentHexachlorobenzene
View the documentHydrocarbures aromatiques polycycliques
View the documentHydrogene sulfure
View the documentLindane
View the documentMalathion
View the documentMercure
View the documentMonoxyde de carbone
View the documentNaphthalene
View the documentNaphthalenes chlores
View the documentNickel
View the documentNitrate
View the documentOxyde d'azote
View the documentOzone
View the documentParaquat
View the documentParathion
View the documentPhenol
View the documentPlomb et ses composes inorganiques
View the documentPlomb et ses composes organiques
View the documentPyridine
View the documentTetrachloroethene
View the documentThallium
View the documentToluene
View the document1,1,1-Trichloroethane
View the documentTrichloroethene
View the documentVanadium
View the documentZinc

Parathion

APPELLATIONS

Numéro du CAS: 56-38-2

Nom dans le registre: Parathion

Nom de la substance: Acide thiophosphorique, O,O-diéthyl-O-(4-nitrophényl)ester

Synonymes, noms commerciaux: E 605 , Eftol , Folidol

Nom(s) anglais: O,O-Diethyl-O-4-nitrophenyl-thiophosphate, Ethyl-Parathion

Nom(s) allemand(s) Parathion, Ethyl-Parathion

Description générale: Liquide de couleur jaunâtre à brun foncé sentant l'ail.

PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES

Formule brute: C10H14NO5PS

Masse atomique relative: 291,27 g

Masse volumique: 1,265 g/cm3

Point d'ébullition: 375°C

(Au-dessus de 160°C, le parathion isomérise lentement et forme de l'acide thiophosphorique, O,S-diéthyl-O-(4-nitrophényl)ester qui est moins stable et moins efficace)

Point de fusion: 6,1°C

Tension de vapeur: 5 x 10-3 Pa

Point d'éclair: > 120°C

Température d'ignition: (Peut être commercialisé en mélange inflammable);

Solubilité: Dans l'eau: 24 mg/l à 25°C;

Soluble dans la plupart des solvants organiques: dans dichlorométhane, 2-propanol, toluène > 200 g/l; dans n-hexane 50-100 g/l; très faiblement soluble dans le kérosène et les huiles minérales.

Facteurs de conversion: 1 mg/m3 = 0,083 ppm

1 ppm = 12,106 mg/m3

ORIGINE ET UTILISATIONS

Utilisations:

Le parathion est un insecticide à large spectre qui agit par contact, ingestion ou inhalation. Il est largement répandu dans la lutte contre les insectes piqueurs et suceurs attaquant les cultures agricoles, fruitières, maraîchères et viticoles de même que contre les mites, les coléoptères et les chenilles. Il est généralement appliqué par pulvérisation (émulsion: 500 g/l; huile: 10%).

Origine/fabrication:

Les émissions sont principalement dues à la production et à l'utilisation du parathion.

TOXICITE

Homme:

DL50 3-5 mg/kg, v. orale (estimation)

sel. PERKOW, 1992


DL 5-15 mg/kg (subst. pure.), v. orale

sel. UBA, 1986

Mammifères:



Rat

DL50 3,6-13 mg/kg, v. orale

sel. PERKOW, 1992


DL50 6,8-21 mg/kg, v. dermale

sel. PERKOW, 1992


CL50 0,05 mg/l (4h), inhalation

sel. PERKOW, 1992


CSEO 10 mg/kg aliment (2a)

sel. PERKOW, 1992


TDLo 0,36 mg/kg (2.-22. jour de gestation), v. orale

sel. UBA, 1986

Souris

DL50 12,8-25 mg/kg, v. orale

sel. PERKOW, 1992

Cobaye

DL50 16-32 mg/kg, v. orale

sel. PERKOW, 1992

Insectes:



Abeille

DL50 0,11 mg/abeille, contact

sel. PERKOW, 1992


DL50 0,28 mg/abeille, v. orale

sel. PERKOW, 1992

Organismes aquatiques:



Truite arc-en-ciel

CL50 1,43 mg/l (96 h)

sel. PERKOW, 1992

Perche

CL50 0,4 mg/l (96 h)

sel. PERKOW, 1992

Cyprin doré

CL50 1,83 mg/l (96 h)

sel. PERKOW, 1992

Orphie

CL50 0,57 mg/l (96 h)

sel. PERKOW, 1992

CL0 0,26 mg/l, (96h)


sel. HOMMEL, 1993

CL50 0,48 mg/l, (96h)


sel. HOMMEL, 1993

CL100 1,2 mg/l, (96h)


sel. HOMMEL, 1993

Pathologie/toxicologie

Homme/mammifères:

L'intoxication humaine peut se produire par ingestion, inhalation ou exposition cutanée. Le parathion est rapidement absorbé et dispersé dans l'organisme. Il inhibe de manière irréversible l'acétylcholinestérase, empêchant ainsi le fonctionnement normal du système nerveux central. L'intoxication aiguë se manifeste par les symptômes typiques suivants: maux de tête, transpiration et évanouissements suivis par des troubles de la vision, des troubles gastro-intestinaux, un souffle court, des tremblements, des convulsions, une perte de conscience, une paralysie pulmonaire et finalement l'arrêt cardiaque. Ces symptômes peuvent parfois se manifester après un temps de latence de plusieurs heures [UBA, 1986].

Végétaux:

La tolérance est généralement bonne. Certaines variétés de pommes, de concombres, de tomates sont sensibles à des apports trop importants.

COMPORTEMENT DANS L'ENVIRONNEMENT

Milieu aquatique:

La demi-vie dans les solutions aqueuses dépend fortement du pH du sol. A un pH bas, l'hydrolyse est plus lente mais dans un milieu neutre, et plus particulièrement dans un environnement alcalin, l'hydrolyse se produit nettement plus rapidement. En outre, le taux d'hydrolyse augmente à mesure que les températures s'élèvent [KOCH, 1989].

pH

température

demi-vie

1-5

0°C

3000 j

20°C

690 j


30°C

180 j


8

20°C

99 j

Des résidus de l'ordre de 50% ont été décelés après 1 semaine dans des expériences conduites avec des récipients en verre hermétiquement fermés (concentration initiale: 10 mg/l), exposés à la lumière du soleil et à une lumière fluorescente artificielle. Ces résidus n'étaient plus que de 5% après 4 semaines et avaient entièrement disparu au bout de 8 semaines [VERSCHUEREN, 1983].

Sols:

Les données concernant la persistance du parathion dans les sols sont variables. La persistance des insecticides organophosphorés est généralement faible. La demi-vie du parathion est d'environ 3 à 6 mois [ULLMANN, 1989].

Au bout de 3 semaines, 5% de résidus ont été décelés dans un sol sablo-argileux. Ce taux était de 3,2% au bout de 15 semaines. Dans un sol à forte teneur organique, 5% de résidus ont été trouvés au bout de 10 semaines. Des résidus de cette substance sont décelables jusqu'à 16 ans après application [PERKOW, 1992; VERSCHUEREN, 1983].

Dégradation, produits de décomposition:

Dans l'organisme des mammifères, le parathion est oxydé en paraoxone, considérablement plus toxique, et est hydrolysé en nitrophénol et diéthyl phosphate. Il est éliminé assez rapidement par les urines (86-93%) [PERKOW, 1992].

VALEURS LIMITES DE POLLUTION

Milieu

Secteur

Pays/ organ.

Statut

Valeur

Cat.

Remarques

Source

Eau:

Eau pot.

D

L

0,1 mg/l


Subst. indiv.

sel. KOCH, 1989


Eau pot.

D

L

0,5 mg/l


Ts pestic. conf.

sel. KOCH, 1989


Eau pot.

SU

L

0,3 mg/l



sel. KOCH, 1989


Eau surface

CE

R

1 mg/l

1)

Trait. physique

sel. LAU-BW, 1989


Eau surface

CE

R

2,5 mg/l

1)

Trait. physico-chimique

sel. LAU-BW, 1989


Eau surface

CE

R

5 mg/l

1)

Trait. physico-chimique soph.

sel. LAU-BW, 1989

Air:

Amb.prof.

D

L

0,1 mg/m3

MAK

Peau

sel. AUER TECHNIKUM, 1988


Amb.prof.

D

L

500 mg/l

BAT

2)

sel. AUER TECHNIKUM, 1988


Amb.prof.

SU

(L)

0,05 mg/m3

PDK

Peau

sel. AUER TECHNIKUM, 1988


Amb.prof.

USA

(L)

0,1 mg/m3

TWA

Peau

sel. AUER TECHNIKUM, 1988


Amb.prof.

USA

(L)

0,3 mg/m3

STEL

Peau

sel. UBA, 1986

1) Qualité exigée pour la préparation d'eau potable à partir d'eau de surface.
2) Paramètres: p-nitrophénol + acétylcholinestérase dans le sang.

EVALUATION ET REMARQUES

La parathion n'est que faiblement persistant dans l'environnement et ne s'accumule ni dans l'atmosphère ni dans la biosphère. En revanche, il est hautement toxique pour les abeilles, les insectes utiles, les poissons, les mammifères et les hommes.