Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder5. Substances chimiques et groupes de substances/registre des substances
close this folder5.4 Registre des substances
close this folder5.4.4 Fiches d'information classées selon les substances chimiques et groupes de substances - par ordre alphabétique
View the documentAcide acetique (2,4-dichlorophenoxy)
View the documentAcide 2,4,5-trichlorophenoxy acetique
View the documentAcroleine
View the documentAldrine
View the documentAmiante
View the documentAntimoine
View the documentArsenic
View the documentAtrazine
View the documentBaryum
View the documentBenzene
View the documentBeryllium
View the documentBiphenyles polychlores
View the documentBrome
View the documentBromure de methyle
View the documentCadmium
View the documentCarbaryl
View the documentChlordane
View the documentChlore
View the documentChloroforme
View the documentChlorophenols
View the documentChlorure de vinyle
View the documentChrome
View the documentCobalt
View the documentCresols
View the documentCuivre
View the documentDdt
View the documentDichlorvos
View the documentDieldrine
View the documentDinitro-o-cresol
View the documentDioxines
View the documentDioxyde de soufre
View the documentEndosulfan
View the documentEndrine
View the documentEpichlorohydrine
View the documentFluorure d'hydrogene
View the documentFormaldehyde
View the documentHexachlorobenzene
View the documentHydrocarbures aromatiques polycycliques
View the documentHydrogene sulfure
View the documentLindane
View the documentMalathion
View the documentMercure
View the documentMonoxyde de carbone
View the documentNaphthalene
View the documentNaphthalenes chlores
View the documentNickel
View the documentNitrate
View the documentOxyde d'azote
View the documentOzone
View the documentParaquat
View the documentParathion
View the documentPhenol
View the documentPlomb et ses composes inorganiques
View the documentPlomb et ses composes organiques
View the documentPyridine
View the documentTetrachloroethene
View the documentThallium
View the documentToluene
View the document1,1,1-Trichloroethane
View the documentTrichloroethene
View the documentVanadium
View the documentZinc

Plomb et ses composes organiques

APPELLATIONS

Nom dans le registre: Composés organiques du Plomb

Remarques: Etant donné que le plomb tétraéthyle et le plomb tétraméthyle sont les seuls composés organiques du plomb revêtant de l'importance au plan commercial, les données suivantes se référeront à ces substances.

Numéro du CAS:

78-00-2

75-74-1

Nom de la substance:

Plomb tetraéthyle

Plomb tétraméthyle

Synonymes,



noms commerciaux:

TEL, Ethyl fluid

TML, Methyl fluid

Nom(s) anglais:

Lead tetraethyl

Lead tetramethyl

Nom(s) allemand(s):

Bleitetraethyl

Bleitetramethyl

Description générale:

Liquide incolore huileux, d'odeur douceâtre lorsque fortement dilué.

Liquide incolore, d'odeur douceâtre lorsque fortement dilué.

PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES

Formule brute:

C8H20Pb

C4H12Pb

Masse atomique relative:

322,4 g

267,33 g

Masse volumique:

1,653 g/cm3

1,995 g/cm3

Densité de gaz:

11,2

9,23

Point d'ébullition:

>100°C décomposition

>110°C décomposition

Point de fusion:

-136.8°C

-27,5°C

Tension de vapeur:

0,3 hPa à 20°C 3,0 hPa à 50°C

32 hPa à 20°C 128 hPa à 50°C

Point d'éclair:

» 80°C

<21°C

Température d'ignition:


220°C

Limites d'explosivité:

1,8 vol.% (limite d'expl. inférieure)

1,8 vol.% (limite d'expl. inférieure)

Solubilité:

Dans l'eau: pratiquement insoluble; soluble dans les solvants organiques et dans les graisses.

Dans l'eau: pratiquement insoluble; soluble dans les solvants organiques et dans les graisses.

Facteurs de conversion:

1 ppm = 13,4 mg/m3 1 mg/m3 = 0,07 ppm

1 ppm = 11,1 mg/m3 1 mg/m3 = 0,09 ppm

ORIGINE ET UTILISATIONS

Utilisations:

Le plomb tétraéthyle et le plomb tétraméthyle étaient autrefois utilisés comme antidétonant dans les carburants.

Origine/fabrication:

Le plomb tétraéthyle est produit soit par réaction radicale d'alliages de plomb (Na/Mg) avec du chlorure d'éthyle à une température d'environ 70°C ou par réaction d'aluminium triéthyle avec des acétates de plomb dans des solvants non polaires.

TOXICITE

Homme:

LDLo 1,70 mg/kg (estimation), (TEL)

sel. UBA, 1986

Mammifères:

Rat

LDLo 17 mg/kg, v. orale, (TEL)

sel. UBA, 1986


CL50 850 mg/m3, inhalation (60 mn), (TEL)

sel. UBA, 1986


LDLo 31 mg/kg, v. intraveineuse, (TEL)

sel. UBA, 1986


TDLo 11 mg/kg, v. orale, (6.-16. jours de gestation), (TEL)

sel. UBA, 1986


TDLo 7 500 mg/kg, v. orale, (4.-14. jours de gestation), (TEL)

sel. UBA, 1986


DL50 15 mg/kg, v. parentérale, (TEL)

sel. UBA, 1986


DL50 109 mg/kg, v. orale, (TML)

sel. UBA, 1986


LDLo 73 mg/kg, v. intrapéritonéale, (TML)

sel. UBA, 1986


TDLo 80 mg/kg, v. orale, (9.-11. jours de gestation), (TML)

sel. UBA, 1986


DL50 105 mg/kg, v. parentérale, (TML)

sel. UBA, 1986

Souris

LCLo 650 mg/m3, inhalation (7h), (TEL)

sel. UBA, 1986


LDLo 86 mg/kg, v. subcutanée, (TEL)

sel. UBA, 1986


TDLo 100 mg/kg, v. sous-cutanée(21j), intermittent, (TEL)

sel. UBA, 1986

Lapin

LDLo 24 mg/kg, v. orale, (TML)

sel. UBA, 1986


LDLo 3 391 mg/kg, v. dermale, (TML)

sel. UBA, 1986


LDLo 90 mg/kg, v. intraveineuse, (TML)

sel. UBA, 1986

Cobaye

LDLo 995 mg/kg, v. dermale, (TEL)

sel. UBA, 1986

Organismes aquatiques:

Poissons

1,4 mg/l mortel

sel. UBA, 1986

Plancton

0,5 mg/l toxique

sel. UBA, 1986

Pathologie/toxicologie

Homme/mammifères: Le plomb tétraéthyle et le plomb tétraméthyle sont des composés organiques de plomb hautement toxiques. En raison de leur bonne liposolubilité, ils sont rapidement absorbés par voie cu-tanée. TEL/TML agissent essentiellement sur le système nerveux central en provoquant des symptômes d'excitation, de convulsion et de délire. La paralysie et la maladie de Parkinson peuvent apparaître après un certain temps de latence. La toxicité est due principalement à l'ion de triéthyle qui se forme lors de la décomposition. Dans le cas d'alkylation, TEL/TML peuvent avoir un effet carcinogène; une exposition chronique peut se traduire par une intoxication au plomb.

(Voir également la Fiche "Plomb et ses composés inorganiques").

COMPORTEMENT DANS L'ENVIRONNEMENT

Milieu aquatique :

Les eaux de surface forment un réservoir d'accumulation privilégié pour les composés de plomb organiques. Etant donné que TEL/TML ne sont pratiquement pas solubles dans l'eau, ils se déposent et s'accumulent dans les sédiments ou sont adsorbés sur des particules en suspension.

Atmosphère:

De grande quantités de plomb parviennent dans l'atmosphère à la suite de processus de combustion. On observe une différence essentielle entre les zones urbaines et les zones rurales. En fonction de la vitesse et de la direction des vents, des précipitations et de l'humidité ambiante, les dérivés du plomb peuvent être transportés sur de longues distances. Cependant, la plus grande partie se dépose sur de petites particules de poussière dans l'air, qui à leur tour sont déposées sur la végétation et le sol. Le plomb émanant des gaz d'échappement des véhicules s'accumule aux abords immédiats des axes routiers.

Sols:

Tous les dérivés et composés du plomb s'accumulent dans les sols.

(Voir également la Fiche "Plomb et ses composés inorganiques").

VALEURS LIMITES DE POLLUTION

Milieu

Secteur

Pays/ organ.

Statut

Valeur

Cat.

Remarques

Source

Air:

Amb.prof.

D

L

0,075 mg/m3

MAK

Peau, établi ss. forme de Pb

DFG, 1989


Amb.prof.

SU

(L)

0,005 mg/m3

PDK

Peau, établi ss. forme de Pb

sel. KETTNER, 1979


Amb.prof.

USA

(L)

0,1 mg/m3

TWA

Peau, TEL établi ss. forme de Pb

ACGIH, 1986


Amb.prof.

USA

(L)

0,15 mg/m3

TWA

Peau, TML établi ss. forme de Pb

sel. AUER TECHNIKUM 1988

VALEURS COMPARATIVES/DE REFERENCE

(Voir également la Fiche "Plomb et ses composés inorganiques").

EVALUATION ET REMARQUES

Etant donné que le plomb tétraéthyle et le plomb tétraméthyle sont hautement toxiques, leur usage d'antidétonant dans les carburants a été fortement limité dans les pays industrialisés. L'inhalation de vapeur et le contact direct avec la peau doivent absolument être évités.

(Voir également la Fiche "Plomb et ses composés inorganiques").