Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder5. Substances chimiques et groupes de substances/registre des substances
close this folder5.4 Registre des substances
close this folder5.4.4 Fiches d'information classées selon les substances chimiques et groupes de substances - par ordre alphabétique
View the documentAcide acetique (2,4-dichlorophenoxy)
View the documentAcide 2,4,5-trichlorophenoxy acetique
View the documentAcroleine
View the documentAldrine
View the documentAmiante
View the documentAntimoine
View the documentArsenic
View the documentAtrazine
View the documentBaryum
View the documentBenzene
View the documentBeryllium
View the documentBiphenyles polychlores
View the documentBrome
View the documentBromure de methyle
View the documentCadmium
View the documentCarbaryl
View the documentChlordane
View the documentChlore
View the documentChloroforme
View the documentChlorophenols
View the documentChlorure de vinyle
View the documentChrome
View the documentCobalt
View the documentCresols
View the documentCuivre
View the documentDdt
View the documentDichlorvos
View the documentDieldrine
View the documentDinitro-o-cresol
View the documentDioxines
View the documentDioxyde de soufre
View the documentEndosulfan
View the documentEndrine
View the documentEpichlorohydrine
View the documentFluorure d'hydrogene
View the documentFormaldehyde
View the documentHexachlorobenzene
View the documentHydrocarbures aromatiques polycycliques
View the documentHydrogene sulfure
View the documentLindane
View the documentMalathion
View the documentMercure
View the documentMonoxyde de carbone
View the documentNaphthalene
View the documentNaphthalenes chlores
View the documentNickel
View the documentNitrate
View the documentOxyde d'azote
View the documentOzone
View the documentParaquat
View the documentParathion
View the documentPhenol
View the documentPlomb et ses composes inorganiques
View the documentPlomb et ses composes organiques
View the documentPyridine
View the documentTetrachloroethene
View the documentThallium
View the documentToluene
View the document1,1,1-Trichloroethane
View the documentTrichloroethene
View the documentVanadium
View the documentZinc

Antimoine

APPELLATIONS

Numéro du CAS:

7440-36-0

Nom de la substance:

Antimoine

Synonymes, noms commerciaux:

Antimoine

Nom(s) anglais:

Antimony

Nom(s) allemand(s):

Antimon

Description générale:

Métal gris, cassant, gris à reflets argentés.

PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES

Formule brute:

Sb

Masse atomique relative

121,75 g

Masse volumique:

6,68 g/cm3

Point d'ébullition:

1 380°C

Point de fusion:

630°C

Solubilité

Insoluble dans l'eau.

PROPRIETES DE CERTAINS COMPOSES

Numéro du CAS:

7803-52-3

1309-64-4

Nom de la substance:

Hydrure d'antimoine

Trioxyde d'antimoine

Synonymes, noms commerciaux:

Stibine


Nom(s) anglais:

Antimony hydride

Antimony trioxide

Nom(s) allemand(s):

Antimonwasserstoff

Antimontrioxid

Description générale:

Gaz incolore d'odeur nauséabonde.

Poudre cristalline blanche.

Formule empirique:

SbH3

Sb2O3

Masse atomique relative:

124,8 g

291,5 g

Masse volumique:

5,68 g/l

5,2-5.8 g/cm3

Densité de gaz:

4,3


Point d'ébullition:

-18°C

1456°C

Point de fusion:

-88°C

656°C

Solubilité:

dans l'eau: 200 ml/l

dans l'eau: 0,014 g/l

Facteurs de conversion:

1 ppm = 5,19 mg/m3


1 mg/m3 = 0,19 ppm



ORIGINE ET UTILISATIONS

Utilisations:

L'antimoine métallique est principalement utilisé en alliage avec le plomb ou l'étain; ses composés servent à des usages industriels variés, et notamment à la production de tissus ignifuges, de caoutchouc et de matières plastiques, de verre et de céramique, d'allumettes, d'explosifs, de compositions pyrotechniques et de produits pharmaceutiques.

Origine/fabrication:

L'antimoine est un produit naturel qui entre pour 0,001% dans la composition de l'écorce terrestre.

Chiffres de production:

Production mondiale d'antimoine primaire en tonnes de métal (1986):

Chine

14.000 t

Bolivie

10.243 t

Afrique du Sud

7.024 t

U.R.S.S.

6.000 t

Production mondiale:

55.533 t

(Chiffres extraits du FISCHER WELTALMANACH, 1989)

TOXICITE

Mammifères:



Rat

DL50 4 480 mg/kg, v. orale (acétate d'antimoine)

sel. DVGW, 1985


DL50 115 mg/kg, v. orale (antimoniotartrate)

sel. DVGW, 1985


DL50 20,000 mg/kg, v. orale (oxyde antimonieux)

sel. DVGW, 1985

Souris

DL50 600 mg/kg, oral (antimoniotartrate)

sel. DVGW, 1985

Organismes aquatiques:



Poissons

LCLo 10-100 ppm (96h), (composés d'antimoine)

sel. UBA, 1986

Pathologie/toxicologie:

Homme/mammifères: La toxicité des composés d'antimoine est comparable à celle de l'arsenic. L'antimoine n'est pratiquement pas absorbé dans l'appareil gastro-intestinal, l'ingestion n'entraîne pratiquement pas d'intoxication aigüe. En outre, les composés d'antimoine sont fortement vomitifs et sont donc rapidement éliminés de l'organisme. Un empoisonnement chronique peut provoquer des lésions du foie, des reins, et même du coeur et du système circulatoire. Les symptômes varient selon les composés. La stibine se concentre dans le tissu adipeux.

COMPORTEMENT DANS L'ENVIRONNEMENT

La charge naturelle d'antimoine est de 0,0005-1,1 mg/kg dans les sols et de 0,04-3 m g/l dans les eaux superficielles et souterraines (DVGW, 1985). On a observé une baisse de la fertilité des sols ayant été contaminés par de l'antimoine au travers des précipitations.

Dans l'atmosphère, les émissions d'antimoine peuvent être transportées sur de longues distances.

VALEURS LIMITES DE POLLUTION

Milieu

Secteur

Pays/ organ.

Statut

Valeur

Cat.

Remarques

Source

Eau:

Eau potable

CE

R

0,01 mg/l



sel. DVGW, 1985

Sols:


D

R

5 mg/kg


Sols cultivés

sel. KLOKE, 1988

Air:

Emission

D

L

5 mg/m3


flux massique ³ 25 g/h2)

sel. TA-Luft, 1986


Amb. prof.

AUS

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

B

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

CH

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

D

L

0,5 mg/m3

MAK


DFG, 1989


Amb. prof.

DDR

L

0,5 mg/m3

'MAK'


sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

I

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

NL

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

PL

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

RO

(L)

0,5 mg/m3


Valeur c. durée

sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

RO

(L)

0,2 mg/m3


Valeur l. durée

sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

S

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

SF

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb. prof.

SU

(L)

0,5 mg/m3

PDK

Valeur c. durée1)

sel. Kettner, 1979


Amb. prof.

SU

(L)

0,2 mg/m3

PDK

Valeur l. durée1)

sel. KETTNER, 1979


Amb. prof.

USA

(L)

0,5 mg/m3

STEL


ACGIH, 1986


Amb. prof.

YU

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984

Remarques:

1) L'ex-URSS a fixé pour différents composés d'antimoine des valeurs limites allant de 0,3 à 1 mg/ m3

2) La Sb et ses composés sont désignés sous Sb poussières.

VALEURS COMPARATIVES DE REFERENCE

Milieu/origine

Pays

Valeur

Source

Eaux superficielles




Lac de Constance (1982)

D

0,13 mg/l

sel. DVGW, 1985

Main (Hochheim, 1975)

D

1,21 mg/l

sel. DVGW, 1985

Fulda (Fulda, 1975)

D

0,062 mg

sel. DVGW, 1985

Rhin (Ludwigshafen, 1975)

D

0,62 mg/l

sel. DVGW, 1985

EVALUATION ET REMARQUES

Les composés d'antimoine sont très toxiques et ont un comportement toxicologique similaire à celui de l'arsenic. On sait encore peu de choses sur les risques qu'ils représentent pour l'environnement. En raison de leur faible solubilité, les problèmes de pollution du milieu aquatique sont rares. La plus grande prudence est de rigueur pour les personnes amenées à manipuler directement cette substance.