Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder5. Substances chimiques et groupes de substances/registre des substances
close this folder5.4 Registre des substances
close this folder5.4.4 Fiches d'information classées selon les substances chimiques et groupes de substances - par ordre alphabétique
View the documentAcide acetique (2,4-dichlorophenoxy)
View the documentAcide 2,4,5-trichlorophenoxy acetique
View the documentAcroleine
View the documentAldrine
View the documentAmiante
View the documentAntimoine
View the documentArsenic
View the documentAtrazine
View the documentBaryum
View the documentBenzene
View the documentBeryllium
View the documentBiphenyles polychlores
View the documentBrome
View the documentBromure de methyle
View the documentCadmium
View the documentCarbaryl
View the documentChlordane
View the documentChlore
View the documentChloroforme
View the documentChlorophenols
View the documentChlorure de vinyle
View the documentChrome
View the documentCobalt
View the documentCresols
View the documentCuivre
View the documentDdt
View the documentDichlorvos
View the documentDieldrine
View the documentDinitro-o-cresol
View the documentDioxines
View the documentDioxyde de soufre
View the documentEndosulfan
View the documentEndrine
View the documentEpichlorohydrine
View the documentFluorure d'hydrogene
View the documentFormaldehyde
View the documentHexachlorobenzene
View the documentHydrocarbures aromatiques polycycliques
View the documentHydrogene sulfure
View the documentLindane
View the documentMalathion
View the documentMercure
View the documentMonoxyde de carbone
View the documentNaphthalene
View the documentNaphthalenes chlores
View the documentNickel
View the documentNitrate
View the documentOxyde d'azote
View the documentOzone
View the documentParaquat
View the documentParathion
View the documentPhenol
View the documentPlomb et ses composes inorganiques
View the documentPlomb et ses composes organiques
View the documentPyridine
View the documentTetrachloroethene
View the documentThallium
View the documentToluene
View the document1,1,1-Trichloroethane
View the documentTrichloroethene
View the documentVanadium
View the documentZinc

Arsenic

APPELLATIONS

Numéro du CAS:

7440-38-2

Nom dans le registre:

Arsenic

Nom de la substance:

Arsenic

Synonymes, noms commerciaux:

Arsenic gris, arsenic métallique

Nom(s) anglais:

Arsenic

Nom(s) allemand(s):

Arsen

Description générale:

Métal gris argenté brillant, à copeaux fragmentés et de dureté moyenne. Autres modifications: jaune (instable, noir).

PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES

Formule brute:

As

Masse atomique relative:

74,92 g

Masse volumique:

5,72 g/cm3

Point d'ébullition:

613°C (subl.)

Point de fusion:

817°C (à 3.7 MPa)

Tension de vapeur:

0 Pa

Solubilité:

Dans l'eau: très faible

PROPRIETES DE CERTAINS COMPOSES

Numéro du CAS:

1327-53-3

7784-42-1

Nom de la substance:

Acide arsenieux

Arsine

Synonymes, noms commerciaux:

Arsenic blanc

Arsine, hydrure d'arsenic

Nom(s) anglais:

Arsenic trioxide

Arsine

Nom(s) allemand(s):

Arsentrioxid,



Weißarsenik, Arsenik

Arsen, Arsenwasserstoff

Description générale:

Poudre blanche ou petits



copeaux blancs inodores.

Gaz incolore sentant l'ail.

Formule empirique:

As2O3

AsH3

Masse atomique relative:

197,82 g

77,95 g

Masse volumique:

3,7-3,87 g/cm3

3,48 g/l

Densité de gaz:


2,7

Point d'ébullition:


-55°C

Point de fusion:

200°C (subl.)

-117°C

Solubilité:

Dans l'eau: 18 g/l

Dans l'eau: 20 vol.%

Facteurs de conversion:

1 ppm = 0,12 mg/m3

1 ppm = 0,31 mg/m3


1 mg/m3 = 8,22 ppm

1 mg/m3 = 3,24 ppm

ORIGINE ET UTILISATIONS

Utilisations:

La demande d'arsenic métallique est limitée. L'arsenic est utilisé dans les alliages non ferreux (par exemple pour renforcer la dureté des alliages de plomb); de l'arsenic très pur est nécessité pour produire des semi-conducteurs à l'arséniure de gallium et à l'arséniure d'indium.

Avec l'introduction des antibiotiques, les produits pharmaceutiques contenant de l'arsenic ont perdu en importance. Des composés d'arsenic étaient en outre utilisés comme pesticides (interdits en Allemagne) et pour la production de pigments.

Origine/fabrication:

L'arsenic est un élément naturel. La teneur moyenne en arsenic de la croûte terrestre a été estimée à 5 x 10-4 %. L'arsenic est principalement obtenu à partir de minerais complexes. La France, l'ex-URSS, la Suède et le Mexique sont les principaux pays produisant de l'arsenic.

Chiffres de production:

Production d'arsenic en tonnes de As2O3 par année (1978)

France

7.280

URSS

7.640

Suède

6.706

Mexique

6.263

Production mondiale

40.283

(chiffres extraits de ULLMANN 1985)

TOXICITE

Homme:

LDLo 1 mg/kg, v. orale (acide arsénieux)

sel. Koch 1989


TCLo 0,5 ppm, inhalation (arsine)

sel. Koch 1989


DL 50 mg/m3, inhalation (arsine)

sel. Koch 1989

Mammifères:



Rat

DL50 4,5 mg/kg, v. orale (acide arsénieux)

sel. Koch 1989

Souris

DL50 43 mg/kg, v. orale (acide arsénieux)

sel. Koch 1989

Lapin

LDLo 4,5 mg/kg, v. orale (acide arsénieux)

sel. Koch 1989

Organismes aquatiques:



Poissons

CL50 10-100 mg/l (96h), acide arsénieux

sel. Koch 1989

Pathologie/toxicologie:

Homme/mammifères: L'arsenic pur n'est pas toxique mais les intoxications au produit technique (c'est-à-dire à As2O3) doivent être prises en compte. Les empoisonnements aigus se produisent avant tout par ingestion et inhalation de composés trivalents inorganiques, tels que As2O3. Au nombre des symptômes, on trouve des troubles gastro-intestinaux sévères, des crampes et collapsus circulatoires. La peau et les muqueuses exposées aux poussières en suspension dans l'air sont irritées. Un empoisonnement chronique peut être causé par l'ingestion de nourriture et d'eau contenant des produits arsenicaux, ou par l'inhalation de poussières en suspension dans l'air lors d'exposition de longue durée en ambiance professionnelle. Des symptômes peuvent apparaître même après plusieurs années de latence. Un empoisonnement chronique entraîne des lésions de la moelle osseuse, du sang, du foie, de l'appareil respiratoire et du système nerveux central.

L'empoisonnement aigu à l'arsine entraîne une anémie hémolytique retardée mais rapide.

COMPORTEMENT DANS L'ENVIRONNEMENT

Dans les milieux aquatiques, l'arsenic existe principalement sous forme d'arséniures et d'arséniates. Dans les sédiments et les sols, les arséniates sont rapidement absorbées sous forme de fer ou d'hydroxyde d'aluminium, ce qui réduit leur pouvoir et leur vitesse de percolation de même que leur disponibilité pour les systèmes biologiques. Dans les phases aqueuses, l'arsenic forme des précipités insolubles avec un certain nombre de composés (Ca,S,Ba,Al,Fe), ce qui a pour effet d'éliminer les composés d'arsenic de l'eau. Dans les micro-organismes, les plantes et les animaux, il y a méthylation et réduction des composés d'arsenic. Ceci favorise la production d'un certain nombre de composés d'arsenic, qui sont stables aux plans physico-chimique et biologique [KOCH 1989].

Demi-vie:

La demi-vie biologique moyenne est de 60 jours (rats/lapins) et est due à l'accumulation d'arsenic dans les érythrocytes. Pour les êtres humains, la demi-vie est plus courte du fait de l'excrétion rapide de l'arsenic [KOCH 1989].

VALEURS LIMITES DE POLLUTION

Milieu

Secteur

Pays/ organ.

Statut

Valeur

Cat.

Remarques

Source

Air:

Emission

D

L

0,2 mg/m3


flux massique ³ 5 g/h2)

sel. TA-Luft, 1986


amb. prof.

D

L

0,1 mg/m3

TRK

oxydes, acides et leurs sels

sel. AUER Technikum 1988


amb. prof.

D

L

0,2mg/m3

MAK

arsine

sel. AUER Technikum 1988


amb. prof.

USA

(L)

1)

TWA

oxydes

sel. AUER Technikum 1988


amb. prof.

USA

(L)

0,2 mg/m3

TWA

arsine

sel. AUER Technikum 1988


amb. prof.

SU

(L)

0,3 mg/m3

PDK

oxydes

sel. AUER Technikum 1988


amb. prof.

SU

(L)

0,3 mg/m3

PDK

arsine

sel. AUER Technikum 1988

1) Effets carcinogènes présumés pour l'homme
2) As poussières et ses composés sont désignés sous As.

EVALUATION ET REMARQUES

La toxicité des composés d'arsenic varie considérablement. Les composés inorganiques sont généralement plus toxiques que les composés organiques. Cerains dérivés d'arsenic sont même cancérogènes. Les intoxications en ambiance professionnelle jouent un rôle particulièrement important.