Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume III: Catalogue des Normes Antipollution (GTZ/BMZ, 1996, 663 pages)
close this folder5. Substances chimiques et groupes de substances/registre des substances
close this folder5.4 Registre des substances
close this folder5.4.4 Fiches d'information classées selon les substances chimiques et groupes de substances - par ordre alphabétique
View the documentAcide acetique (2,4-dichlorophenoxy)
View the documentAcide 2,4,5-trichlorophenoxy acetique
View the documentAcroleine
View the documentAldrine
View the documentAmiante
View the documentAntimoine
View the documentArsenic
View the documentAtrazine
View the documentBaryum
View the documentBenzene
View the documentBeryllium
View the documentBiphenyles polychlores
View the documentBrome
View the documentBromure de methyle
View the documentCadmium
View the documentCarbaryl
View the documentChlordane
View the documentChlore
View the documentChloroforme
View the documentChlorophenols
View the documentChlorure de vinyle
View the documentChrome
View the documentCobalt
View the documentCresols
View the documentCuivre
View the documentDdt
View the documentDichlorvos
View the documentDieldrine
View the documentDinitro-o-cresol
View the documentDioxines
View the documentDioxyde de soufre
View the documentEndosulfan
View the documentEndrine
View the documentEpichlorohydrine
View the documentFluorure d'hydrogene
View the documentFormaldehyde
View the documentHexachlorobenzene
View the documentHydrocarbures aromatiques polycycliques
View the documentHydrogene sulfure
View the documentLindane
View the documentMalathion
View the documentMercure
View the documentMonoxyde de carbone
View the documentNaphthalene
View the documentNaphthalenes chlores
View the documentNickel
View the documentNitrate
View the documentOxyde d'azote
View the documentOzone
View the documentParaquat
View the documentParathion
View the documentPhenol
View the documentPlomb et ses composes inorganiques
View the documentPlomb et ses composes organiques
View the documentPyridine
View the documentTetrachloroethene
View the documentThallium
View the documentToluene
View the document1,1,1-Trichloroethane
View the documentTrichloroethene
View the documentVanadium
View the documentZinc

Baryum

APPELLATIONS

Numéro du CAS:

7440-39-3

Nom dans le registre:

Baryum

Nom de la substance:

Baryum

Synonymes, noms commerciaux:

Baryum

Nom(s) anglais:

Barium

Nom(s) allemand(s):

Barium

Description générale:

Métal mou, blanc argenté.

PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES

Formule brute:

Ba

Masse molaire.:

137,34 g

Masse volumique:

3,51 g/cm3 à 20°C

Point d'ébullition:

1 640°C

Point de fusion:

725°C

Tension de vapeur:

0,13 Pa à 547°C

Point d'éclair:

La baryum s'enflamme spontanément. Il réagit vivement en présence d'eau (et d'humidité), et forme des mélanges explosifs de gaz d'hydrogène et d'air. Sous l'effet de la chaleur, il réagit promp-tement à l'azote et à l'oxygène.

Solubilité:

Dans l'eau (à 20°C): hydroxyde de Ba 32,8 g/l, sulphate de Ba 0,02 g/l.

PROPRIETES DE CERTAINS COMPOSES

Numéro du CAS:

513-77-9

10361-37-2

Nom de la substance:

Carbonate de Baryum

Chlorure de Baryum

Synonymes, noms commerciaux:

Withérite


Nom(s) anglais ):

Barium carbonate

Barium chloride

Nom(s) allemand(s):

Bariumcarbonat

Bariumchlorid

Description générale:

Poudre cristalline fine, de couleur blanche.

Cristaux incolores.

Formule brute:

BaCO3

BaCl2

Masse atomique relative:

197,35 g

208,25 g

Masse volumique:

4,29 g/cm3

3,91 g/cm3

Point de fusion:

1360°C (perte de CO2)

962°C

Solubilité:

Dans l'eau: 2 x 10-3 % pds à 20°C

Dans l'eau: 26,3% pds à 20°C; 36,6% pds à 100°C

ORIGINE ET UTILISATIONS

Utilisations:

Le baryum métallique et les alliages de Ba/Al sont principalement utilisés comme agent décrassant servant à éliminer les dernières traces de gaz non désirées des tubes à vide. A raison de 80% environ, le sulfate de baryum est utilisé pour augmenter la densité des boues de forage. Le reste, soit 20%, est utilisé comme charge pour les peintures et le papier, comme additif dans le béton lourd, comme opacifiant en radiologie, ou encore dans la pyrotechnie et l'industrie des explosifs. Le carbonate de baryum est utilisé dans les industries du verre et de la céramique, mais aussi comme rodenticide dans l'agriculture. Une autre application importante réside dans l'électrolyse de chlorures de métaux alcalins.

Origine/fabrication:

Le baryum existe dans la nature sous la forme d'un minéral dit barytine (= sulfate de baryum naturel) et entre dans la composition de l'écorce terrestre à raison de 0,04-0,05%.

Chiffres de production:

En 1975, la demande de sulfate de baryum atteignait près de 370.000 t en République fédérale d'Allemagne (DVGW, 1985).

Production estimée de BaSO4 (en 1.000 tonnes, 1982):

USA

1 800

Europe de l'Ouest

1 030

Moyen/Extrême Orient

1 890

Afrique du Sud

800

Comecon

820

Production mondiale

7 250

TOXICITE

Mammifères:



Rat

DL 500 mg/kg, v. orale (acétate de baryum)

sel. DVGW, 1985


DL 630 mg/kg, v. orale (carbonate de Ba)

sel. DVGW, 1985


DL50 150 mg/kg, v. orale (chlorure de Ba)

sel. DVGW, 1985


DL50 355 mg/kg, v. orale (nitrate de Ba)

sel. DVGW, 1985

Souris

DL50 800 mg/kg, v. orale (carbonate de Ba)

sel. DVGW, 1985


DL 7-14 mg/kg, v. orale (chlorure de Ba)

sel. DVGW, 1985

Lapin

DL 236 mg/kg, v. orale (acétate de baryum)

sel. DVGW, 1985


DL 170-300 mg/kg, v. orale (carbonate de Ba)

sel. DVGW, 1985

Organismes aquatiques:



Daphnie

83 mg/lniveau critique

sel. DVGW, 1985

Anguille

DL 2.000 mg/l (36 h)

sel. DVGW, 1985

Cyprin doré

DL 9 400 mg/l (14,5 h)

sel. DVGW, 1985

Pathologie/toxicologie:

Homme/mammifères: Tous les dérivés solubles du baryum sont toxiques et se résorbent rapidement dans l'appareil digestif. Il se produit ensuite une accumulation dans le système osseux. L'ingestion de 2 à 4 g de chlorure de baryum peut entraîner la mort; les ions baryum ont un effet paralysant sur le coeur.

Symptômes de l'intoxication aiguë: vomissements et diarrhée, troubles cardiaques, spasmes, arrêt cardiaque ou apnée. L'hydroxyde de baryum est fortement caustique car en partie soluble dans l'eau, mais en revanche, le sulfate de baryum est inoffensif en raison de son insolubilité dans l'eau.

COMPORTEMENT DANS L'ENVIRONNEMENT

Les dérivés du baryum atteignent généralement le milieu naturel par l'intermédiaire des effluents industriels . Une concentration de 0,1 mg/l suffit pour porter atteinte aux micro-organismes, et à partir de 1 g/l, la capacité d'auto-épuration des eaux de surface et des eaux souterraines tend à diminuer.

VALEURS LIMITES DE POLLUTION

Milieu

Secteur

Pays/ organ.

Statut

Valeur

Cat.

Remarques

Source

Eau:

Eau surf.

CE

(L)

0,1 mg/l


1)

sel. DVGW, 1985


Eau surf.

CE

(L)

1 mg/l


2)

sel. DVGW, 1985


Eau pot.

AUS


1 mg/l


1973

sel. MERIAN, 1984


Eau pot.

CDN


1 mg/l


1978

sel. DVGW, 1985


Eau pot.

CE

(R)

0,1 mg/l


Chiffres appr.

sel. DVGW, 1985


Eau pot.

SU


4 mg/l


1970

sel. MERIAN, 1984


Eau pot.

USA

L

1 mg/l



sel. DVGW, 1985


Eau sout.

NL

R

0,050 mg/l


Référence

sel. TERRA TECH, 6/94


Eau sout.

NL

L

0,625 mg/l


Intervention

sel. TERRA TECH, 6/94


Eau abreuv.

USA

(L)

1 mg/l


1968

sel. DVGW, 1985

Sols:


NL

R

200 mg/kg


Référence

sel. TERRA TECH, 6/94



NL

L

625 mg/kg


Intervention

sel. TERRA TECH, 6/94

Air:

Amb.prof.

AUS

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb.prof.

B

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb.prof.

CH

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb.prof.

D

L

0,5 mg/m3

MAK


DFG, 1989


Amb.prof.

DDR

(L)

0,5 mg/m3

MAK


sel. MERIAN, 1984


Amb.prof.

NL

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb.prof.

PL

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb.prof.

RO

(L)

0,5 mg/m3


Val. c. dur.

sel. MERIAN, 1984


Amb.prof.

SF

(L)

0,5 mg/m3



sel. MERIAN, 1984


Amb.prof.

USA

(L)

0,5 mg/m3

TWA


ACGIH, 1986


Emission

D

L

50 mg/m3


flux massique ³ 1 kg/h

sel. TA-Luft, 1986

Aliments:


D

R

0,5-3 mg/P

ADI


sel. DVGW, 1985


Eau pot.

D

L

1 mg/l



sel. DVGW, 1985

Remarques:

En République fédérale d'Allemagne, l'utilisation du baryum dans l'industrie des cosmétiques est interdite sauf de rares exceptions.

1) Valeur imposée pour traitement et désinfection par des procédés physiques simples

2) Valeur imposée pour traitement et désinfection par des procédés physiques et chimiques normaux; valeur imposée pour traitement, oxydation, absorption et désinfection par des procédés physiques et des méthodes chimiques sophistiquées.

Valeurs comparatives/de réference

Milieu/origine

Pays

Valeur

Source

Eaux superficielles:




Lac de constance (1983)

D

23,5 mg/l

sel. DVGW, 1985

Ruhr (Duisburg, 1983)

D

41 mg/l

sel. DVGW, 1985

Denver (1966)

USA

16-56 mg/l

sel. DVGW, 1985

Eau potable:




100 communes

USA

2-380 mg/l

sel. DVGW, 1985

EVALUATION ET REMARQUES

Les dérivés du baryum sont toxiques, et même très toxiques, en particulier pour les organismes aquatiques. On dispose encore de peu de données concernant leur comportement dans le milieu naturel, de sorte qu'une évaluation approfondie est impossible.