Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume I: Instructions, Planification Multisectorielle, Infrastructure (GTZ/BMZ, 1996, 587 pages)
close this folderInfrastructure
close this folder20. Ingénierie fluviale
View the document1. Présentation du domaine d'intervention
View the document2. Effets sur l'environnement et mesures de protection
View the document3. Aspects à inclure dans l'analyse et l'évaluation des effets sur l'environnement
View the document4. Interactions avec d'autres domaines d'intervention
View the document5. Appréciation récapitulative de l'impact sur l'environnement
View the document6. Bibliographie

3. Aspects à inclure dans l'analyse et l'évaluation des effets sur l'environnement

Il faut tenir compte du fait que, en particulier pour les rivières et fleuves, les effets des travaux d'aménagement se font généralement sentir tout le long du cours d'eau concerné. De par la nécessité de les alimenter, les canaux ont des conséquences aussi étendues que les voies d'eau naturelles.

Evaluer l'impact environnemental de travaux d'ingénierie fluviale pose des problèmes, car il est difficile d'en quantifier les effets. Les descriptions qualitatives sont possibles mais devront, pour être exploitables, être aussi détaillées que possible.

De par la complexité des interactions enregistrées et de l'absence de certaines connaissances sur les véritables déterminants d'un phénomène (un facteur est rarement la seule cause d'un événement précis), les erreurs d'interprétation ne sont pas exclues. Une méthode utile permettant de tirer des conclusions vraiment pertinentes consiste à établir des comparaisons avec les effets entraînés par des travaux d'aménagement de fleuves ou de canaux déjà réalisés sur des sites similaires (climat, topographie, etc.). Dans ce contexte, il est important d'identifier les principaux facteurs à l'origine des effets sur tel ou tel aspect environnemental et de faire ressortir les liens entre une action déterminée et sa conséquence directe. Il importe d'attacher une attention toute particulière à la protection des espèces, à la transformation des biotopes et à la variation maximale que peut subir le niveau des nappes souterraines.