Cover Image
close this bookManuel sur l'Environnement Volume I: Instructions, Planification Multisectorielle, Infrastructure (GTZ/BMZ, 1996, 587 pages)
close this folderInfrastructure
close this folder10. Adduction et distribution d'eau en milieu urbain
View the document1. Présentation du domaine d'intervention
View the document2. Effets sur l'environnement et mesures de protection
View the document3. Aspects à inclure dans l'analyse et l'évaluation des effets sur l'environnement
View the document4. Interactions avec d'autres domaines d'intervention
View the document5. Appréciation récapitulative de l'impact sur l'environnement
View the document6. Bibliographie

5. Appréciation récapitulative de l'impact sur l'environnement

L'ampleur/des effets de l'adduction et de la distribution d'eau en milieu urbain est impossible à évaluer selon un schéma uniforme et rigide. Elle ne peut être que le résultat d'un compromis entre l'intention positive de mise en valeur d'une ressource indispensable à la vie et les conséquences d'une ingérence dans l'équilibre écologique. Les responsables de projet doivent simultanément prendre conscience du fait que l'eau potable joue un rôle clé, y compris pour les conditions socioculturelles et socio-économiques, lequel justifie un emploi attentif de cet élément d'amélioration structurelle.

L'impact environnemental de la distribution d'eau en milieu urbain peut être évalué à la lumière des aspects suivants :

- évaluation des ressources en eau et utilisation multidisciplinaire,

- justification de l'utilisation efficace de l'eau dans les réseaux actuels et futurs de distribution d'eau ainsi que de l'efficacité de l'assainissement,

- composantes importantes pour une planification de projets d'adduction et de distribution d'eau en milieu urbain ménageant l'environnement.

5.1 Evaluation des ressources en eau et utilisation multidisciplinaire

- Evaluation des disponibilités et de la qualité actuelles des ressources en eau, en tenant compte de leur utilisation multidisciplinaire et des fluctuations saisonnières des disponibilités, de la qualité et des utilisations.

- Surveillance fiable de la disponibilité et de la qualité actuelle des ressources en eau ainsi qu'estimation fiable de leur disponibilité et qualité futures (mesures permanentes, contrôles hydrogéologiques, hydrologiques, chimiques, physiques et biologiques, interprétation et évaluation professionnelles).

5.2 Justification de l'efficacité de l'utilisation de l'eau dans les projets actuels et futurs de distribution d'eau et de l'efficacité de l'assainissement

- Contrôle permanent de l'utilisation des ressources en eau par les exploitants des réseaux urbains, en collaboration avec d'autres utilisateurs des mêmes ressources.

- Contrôle de la consommation, gestion de la consommation (en saison sèche), contrôle des pertes, contrôle de la qualité de l'eau fournie par les réseaux urbains.

- Justification des besoins de réhabilitation des réseaux urbains, en particulier de la distribution de l'eau en fonction de priorités.

- Mise en place efficace de réglementations et normes légales.

- Efficacité et contrôle de l'assainissement.

- Mesures efficaces d'amélioration de la disponibilité des ressources en eau par infiltration, bassins de retenue, barrages réservoirs.

- Réutilisation efficace des eaux usées après épuration.

5.3 Mesures de correction en cas d'utilisation inefficace de l'eau dans des réseaux de distribution existants et en cas d'assainissement inefficace

Des mesures correctives peuvent être nécessaires pour une ou plusieurs des composantes citées au point 5.2.

5.4 Composantes importantes pour la planification de projets de distribution d'eau respectueuse de l'environnement

Il est possible de concevoir et de réaliser des installations urbaines de distribution de l'eau en respectant l'environnement, à la condition de réunir un certain nombre de conditions qui, dans des cas particuliers, peuvent entraîner des restrictions importantes de la consommation.

La planification de projets d'adduction et de distribution d'eau en milieu urbain qui ne soient pas déprédateurs de l'environnement suppose:

- d'étudier les effets sur l'environnement des projets d'adduction et de distribution d'eau en milieu urbain ; les améliorations, transformations et extensions des réseaux sont-elles acceptables et la nécessité et l'intérêt d'un projet sont-ils justifiés, compte tenu de la perception qu'on en a dans chaque pays ? (la simple transposition de standards des pays industriels peut déboucher sur de graves erreurs de planification)

- la prise de conscience par les planificateurs et les habitants de l'importance écologique de la consommation d'eau, en fonction des conditions régionales. (Politique de restriction de la consommation dans les secteurs où l'eau est peu abondante et dans les zones de risques écologiques, importance d'une tarification couvrant les coûts, mise en oeuvre de normes et de réglementations légales)

- Analyses approfondies des situations locales : détermination des besoins, des réserves, de la qualité de l'eau, de la capacité de régénération de la ressource, des menaces de pollution, effets sur l'écologie des prélèvements d'eau, avec, en particulier dans les cas complexes, la participation d'organismes spécialisés multidisciplinaires (épuisement des ressources en eau, conséquences de la diminution des réserves d'eaux souterraines).

Les études menées sur place doivent aussi dresser l'inventaire des systèmes existants et évaluer leurs lacunes et défauts transparents dans l'application des techniques, avec les conséquences en résultant pour l'amélioration des systèmes et pratiques.

En particulier, les études locales doivent inclure les aspects socio-économiques : revenus des ménages, revenus des femmes, transport de l'eau par les femmes, position de la population face à la pénurie et à l'importance de l'eau, acceptabilité du prix de l'eau, ainsi que d'autres aspects comme la disponibilité de la population à participer aux contrôles de l'utilisation de l'eau et de sa distribution ainsi qu'aux actions de réparation.

- L'aide à la mise en place d'institutions nationales de contrôle ayant pour mission d'imposer à chaque projet la prévention nécessaire des risques environnementaux.