Cover Image
close this bookLe développement de l'enseignement technique et professionnel en Afrique: une synthèse d'etudes de cas (UNEVOC, 1996, 460 p.)
View the document(introduction...)
View the documentPREFACE
Open this folder and view contentsPREMIERE PARTIE - L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL EN AFRIQUE : UNE SYNHESE D'ETUDES DE CAS
Open this folder and view contentsDEUXIEME PARTIE - L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL DANS LES SYSTEMES EDUCATIFS
Open this folder and view contentsTROISIEME PARTIE - POLITIQUE ET LEGISLATION DE RENFORCEMENT DES LIENS DE COOPERATION ENTRE L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL ET LES ENTREPRISES
View the documentANNEXE - TERMES DE REFERENCE DES ETUDES DE CAS

PREFACE

Conformément au Programme et au Budget adoptés en 1994-1995 par l'UNESCO et dans le cadre du Projet International pour l'Enseignement Technique et Professionnel initié par l'UNESCO (UNEVOC), le Bureau Régional de Dakar (BREDA) a travaillé en étroite collaboration avec les Etats membres de la région afin de promouvoir le développement de l'enseignement technique et professionnel.

Au cours de la période 1993-1995, des études de cas ont été effectuées à la fois dans les pays anglophones et francophones de la région Afrique. Les études de cas ont porté sur deux grands domaines de plus en plus importants en matière d'enseignement technique et professionnel. L'un s'intitule "Rôle de l'Enseignement technique et professionnel dans les systèmes éducatifs", et l'autre, "Politique et législation en matière d'enseignement technique et professionnel en vue de promouvoir la coopération avec le monde du travail".

Les études de cas ont porté sur le Ghana, le Kenya, le Nigéria, le Swaziland, l'Ouganda et le Zimbabwe, pour les pays anglophones, et principalement sur le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, Madagascar et le Sénégal, pour les pays francophones. La Guinée Bissau et le Cap-Vert, appartenant à la zone lusophone, ont également été inclus. Ces études de cas sont des échantillons représentatifs des pays anglophones et francophones et des zones de l'Afrique sub-saharienne. Il existe plus de ressemblances dans leurs structures et leur organisation administrative que de différences. Les problèmes et les obstacles sont également semblables à bien des égards.

La présente publication vise à faciliter la réalisation des buts et objectifs de l'UNESCO en vue de favoriser les échanges d'idées, d'expériences et d'études sur les politiques et de faciliter l'accès aux bases de données et à la documentation.

Le premier chapitre présente une synthèse d'études de cas où sont examinés les tendances qui se font jour dans le domaine de l'enseignement technique et professionnel dans le contexte socio-économique actuel. Ces tendances apparaissent principalement dans les aspects suivants :

- La place de l'enseignement technique et professionnel dans les structures des systèmes éducatifs ;

- La coopération entre les institutions d'enseignement technique et professionnel et les entreprises ;

- les efforts déployés par les pays pour faire face aux défis majeurs pour développer l'enseignement technique et professionnel ;

- Les mesures novatrices entreprises, en réponse aux problèmes et contraintes vécus.

Les chapitres suivants concernent les études de cas par pays, elles fournissent plus de détails sur les efforts déployés pour vaincre les contraintes et relever le défis du développement de l'enseignement technique et professionnel dans les pays respectifs.

Cette publication se veut aussi une contribution à la littérature dans ce domaine spécifique de l'éducation.

Nous témoignons notre gratitude aux Etats membres pour leur participation active à ce projet et tenons à exprimer nos remerciements aux auteurs des études de cas sur lesquelles cette synthèse est basée. Il s'agit de :

Aska Kouadio - Côte d'Ivoire,
F.A. Baiden - Ghana,
Bangwana Lucy - Cameroun,
Kaboré Martin - Burkina Faso,
E.T. Ehiametalor - Nigéria,
E. Lugujjo & B. Manyindo - Ouganda,
Victor Manatsoa - Madagascar,
C.B.S. Mndebele & L.B. Lukhele - Swaziland,
N.N.M. Munetsi - Zimbabwe,
G. Ndimina - Congo,
Peter O. Okaka - Kenya,
Oumar Sock - Sénégal.

Nous tenons enfin à exprimer nos remerciements au Dr. B. Wanjala Kerre pour la préparation du rapport de synthèse.

Les opinions exprimées dans ce rapport sont celles des auteurs pris individuellement et ne sont pas nécessairement celles de l'UNESCO.

Pai OBANYA
Directeur

Bureau régional de l'UNESCO
Dakar, Sénégal