Cover Image
close this bookAtelier de Travail - Renforcements des Occasions favorables à l'apprentissages et à la formation professionnelle des jeunes dans les pays arabes - Amman 2-4 March 1997 - Rapport Final (JVTC - UNEVOC - ROEAS, 1997, 18 p.)
close this folderRésumé Exécutif en Français
View the document1- Organisation:
View the document2- Les séances de travail
View the document3- Résultats et recommendations:

1- Organisation:

Introduction. le congrès général de l’UNESCO a agrée lors de sa 28 ème session, un projet spécial concernant le renforcement et la promotion des occasions favorables à l’apprentissage et à la formation professionnelle de la jeunesse sur une période de 6ans (de 1996 à 2001) praticable dans les pays moins développés et dans les pays qui passent par une période d’après guerre ou une période de transition et de mutations dans leur conjoncture sociale et économique.

ce projet vise en premier lieu à assurer à la jeunesse marginalisée des opportunités variées dans l’enseignement et dans la formation professionnelle surtout dans certains pays et états afin de faire face aux problèmes dont souffrent les jeunes gens (filles et garçons) tels que le chômage, la marginalité et la déception dans la société y compris les répercussions sur le développement social et économique.

Ce qui a incité les pays membres à accorder une grande importance à l’assurance d’occasions d’apprentissage et d’entraînement modernes aux jeunes gens non affiliés aux instituts et écoles d’entaînement et précisément à la jeunesse renvoyée partout dans les pays qui passent par une période d’après guerre ou une période de métamorphose rapide sur tous les plans.

La coordination des activités du projet se déroule dans le cadre des programmes de travail de l’UNESCO comme suit:

- l’éducation au XXI siècle: support et promotion des systèmes didactiques variés et ouverts dans la perspective de l’enseignement permanent comme l’initiative “ de l’apprentissage sans frontières “.

- Le renouvellement de l’enseignement secondaire public et de l’enseignement professionnel: le projet internationnal de l’enseignement technique et professionnel (UNEVOC) et ses différents réseaux nationaux, régionaux et internationaux.

- La jeunesse et le développement social: l’amélioration et la bonne connaissance de la situation des jeunes gens, entrée en contact direct avec leurs problèmes, leurs préoccupations et leurs ambitions pour le XXI siècle.

Les centres et institutions associés à l’UNEVOC ont été adopté pour être le noyau des programmes et projets proposés dans le cadre de l’amélioration des occasions d’enseignement et de formation des jeunes; dont la coordination a été faite pour la réunion de l’atelier de travail à Amman - Jordanie du 2 au 4 Mars 1997 en collaboration avec le bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth et la fondation de formation professionnelle en Jordanie et le comité national Jordanien de l’UNESCO.

Les objectifs:

Le projet vise à réaliser:

- L’exécution d’un nombre de projets pilotes appropriés aux jeunes marginalisés dans certains pays arabes.

- La mise à l’épreuve de nouvelles méthodes appropriées à l’enseignement et à la formation continue en vue d’acquérir les compétences et les performances nécessaires qui peuvent répondre aux besoins et aux conditions des élèves ainsi qu’aux besoins du marché de travail et à l’auto-emploi.

- Se procurer le matériel éducatif en vue d’orienter les enseignants et les formateurs dans le domaine de l’apprentissage des catégories déjeunes visés.

Partant de ces trois postulats, des pays tels que la Jordanie, l’Algérie, l’Irak, le Liban, l’Egypte, le Yemen et la Palestine ont été sélectionnés pour mettre en exécution un nombre d’études ayant rapport aux besoins des jeunes qu’ils soient marginalisés ou autres, pour ce faire un WORK SHOP a été organisé renfermant un nombre d’experts et de spécialités en la matière.

Les principaux documents du WORK SHOP

Les principaux études et rapports présentés qui ont rapport à la détermination des besoins en matière de formation pour les jeunes marginalisés ainsi que pour leur environnement ont été présentés afin de répondre aux objectifs du Work Shop.

Les études en la matière ont saisi les besoins de formation, ainsi. que l’analyse de la situation appropriée, incluant Méthodes, Mise au point des programmes, Mécanismes d’exécution, Coût et sources de financement.

Inauguration:

L’inauguration a eu lieu le dimanche 2-3-1997 à 10h sous le patronnage de son excellence Dr. Monzer El Masri Ministre de l’éducation et de l’enseignement et président du comité national Jordanien de l’UNESCO, en présence des participants concernés.

Dr Souleiman Awad Souleiman spécialiste du programme de l’Enseignement technique et professionnel et représentant le directeur du bureau régional de l’Unesco à Beyrouth, a prononcé un mot comme quoi il invite à l’ouverture de la séance, tout en déclarant que toutes ces activités sont programmées de la part du congrès général de l’UNESCO dans son 28ième session pour les deux années 96-97, en coordination avec les ministères et établissements concernés par l’enseignement technique et technologiques et la formation professionnelle.

Des programmes et des stratégies d’exécution au niveau national et régional seront établis, et dont les résultats seront généralisés dans tous les pays arabes.

Quant au directeur général de la fondation de formation professionnelle, l’ingénieur Ali Nassrallah, il a mis l’accent sur les objectifs de ce projet et sur les grandes lignes des réunions. Il a souligné que ce projet vise à intensifier les activités spécifiques consacrées à la jeunesse atteinte pour qu’elle acquière plus de qualification, d’habileté et d’expérience pratique leur permettant d’avoir plus de chance dans le travail et l’enseignement permanent dans tous ses ‘ domaines et toutes ses étapes. Il a également mis l’accent sur les thèmes et les études qui seraient abordés par les délégations participantes ce sont surtout: La détermination des besoins en stage, la planification des programmes et des projets, la sélection des organismes et des comités participants, la préparation des programmes et des recyclages, l’évaluation des frais et la détermination des sources de financement, l’analyse du statu quo, la modernisation de la stratégie et de la perspective de travail du projet, la préparation et l’avancement des moyens et des matières d’enseignement y compris les méthodes, les directives générales et les plans d’étude. Il a finalement parlé du rôle actuel de la fondation de formation professionnelle dans l’exécution de maints programmes de recyclage destinés à certains pays arabes surtout le Sultanat d’Oman, le Soudan, le Yémen et l’autorité Palestinienne.

Puis vient l’intervention de son excellence le ministre de l’éducation et de l’enseignement (le séminaire se tient sous son patronage) docteur Monzer Al Masri, lui-même chef du comité national jordanien (UNESCO) qui a affirmé que les changements grandioses qui s’opèrent dans l’essor scientifique et techinque nécessitent et exigent que nous nous élevions à la hauteur de la responsabilité dans le but de se conformer et de répondre à ses besoins et cela se ferait à travers la promotion et le renforcement des occasions favorables à l’enseignement et à la formation professionnelle pour la jeunesse afin d’entrer en contact direct avec le travail professionnel et ses excigences et avec les acquisitions, les habiletés du métier et les travaux pratiques pour une adaptation flexible et facile aux nouvelles techniques du marché de travail.

Il a noté la participation d’un tiers de la population jordanienne aux programmes d’entraînement distribués dans les différents cycles,. soulignant que le taux de participation atteint les 41% des garçons et 22% des filles.

Le gouvernement a encouragé l’instauration de centres culturels privés, dirigés par le secteur privé, il a en a jusqu’aujourd’hui 350 centres culturels ajoutons-y un bon nombre d’universités privées et de facultés de société fondées par le même secteur.

Son excellence a parlé de l’éducation du fameux plan de modernisation pédagogique qui a introduit un tas de renouvellements dans tous les secteurs d’éducation et d’enseignement dans le Royaume y compris des méthodes et des programmes, des livres scolaires, des techniques d’enseignement, des locaux scolaires, des tests et des méthodes d’appréciation. Il a également mis l’accent sur l’intégration de la recherche pédagogique et de la culture professionnelle dans les programmes d’enseignement général (dans tous ses cycles et ses années) dans le but de procurer aux étudiants plus de savoir faire pratique et d’expérience utiles à leur vie et à leur formation selon leurs tendances et leurs capacités.

Finalement, docteur Al Masri a remercié le bureau régional d’éducation au monde arabe (UNESCO) de tout ce qu’il a fait surtout de l’intérêt qu’il porte au progrès de la jeunesse, des femmes et des filles de son adoption du projet de développement de l’enseignement et de la formation professionnelle, son encouragement d’affilier les femmes et les filles aux programmes d’enseignement des sciences et de la technologie dans les pays arabes.

A la fin de la cérémonie d’inauguration le docteur Sleiman Awad Sleiman a présenté à son excellence docteur Monzer Al Masri (le patron de ce séminaire) le bouclier du réseau du projet UNEVOC dans les pays arabes à l’occasion de son intégration en tant que membre au sein du comité consultatif international du projet UNESCO.

A son tour, le chef de la délégation libanaise Monsieur Khalil Haddad a présenté un bouclier pareil à son excellence le ministre du travail (président du conseil administratif de la fondation de formation professionnelle) absent alors mais représenté par Monsieur Ali Nassrallah.

Les discours prononcés lors de la cérémonie d’inauguration figurent dans le supplément n 1.

La séance opérationnelle:

Au début de la séance opérationnelle, Monsieur Maher Joweihan, secrétaire du comité national jordanien (auprès de l’UNESCO), a souhaité aux participants à l’atelier de travail et à la réunion de la table ronde, la bienvenue, le bon séjour en Jordanie et la réalisation des buts pour lesquels ils se réunissent.

Puis les participants ont élu les membres du bureau de l’atelier de travail comme suit:

- Monsieur Ali Nassrallah: Jordanie: Président.
- Monsieur Rouchdi Zahran: Egypte: Vice -président.
- Monsieur Mohammad Hodeib: Liban: Décisionnaire général.

Un comité d’élaboration et de rédaction des résultats et des recommandations a été formé sous la présidence du décisionnaire général, avec les membres suivants:

- Monsieur Ahmad Chédid - Jordanie
- Monsieur Abdel Rahman Sawalimi - Algérie.
- Monsieur Saad abdel Rahim - Irak.
- Monsieur Oussama Salah - Egypte.
- Monsieur Mohammad Ahmad Mozfer - Yémen.

Les membres du bureau de la réunion de la table ronde ont été nommés comme suit:

- Monsieur Ahmad Hiassat - Jordanie - Coordinateur général.
- Madame Louloua Al Khalifa - Al Bahrein - décisionnaire générale.

Tout les participants et les participantes de la réunion de la table ronde sont appelés à collaborer aux travaux du comité d’élaboration. Les participants ont exposé le bilan provisoire des travaux de l’atelier et de la réunion de la table ronde présentée par l’UNESCO.

Les clauses de ce bilan ont été discutées et attestées sous la forme qui figure dans le supplément n 2.

Les participants à l’atelier:

25 experts et spécialistes ont représenté leur pays et participé aux travaux de l’atelier sur le renforcement et la promotion des occasions favorables à la formation professionnelle pour la jeunesse dans les pays arabes, ce sont les représentants de:

La Jordanie, l’Algérie, l’Irak, l’Egypte, du Liban, du Yémen, l’autorité Palestinienne, l’UNESCO, l’UNERWA, l’organisation mondial keer.

Il y avait aussi des représentants du secteur privé, des entreprises et des usines de la Jordanie:

l’entreprise nationale d’électrecité, chambre d’industrie d’Amman, l’entreprise jordanienne de phosphate, l’entreprise des cimenteries.

Les noms des participants figurent dans le supplément n 3.

La clôture: Elle a été marquée par la participation du ministre de l’éducation docteur Al Masri. M. Ali Nassrallah, le président de la réunion, a résumé les thèmes des séances et les grandes lignes des discussions. A son tour, Monsieur Mohammad Hodeib, le décisionnaire général de l’atelier a lu les recommandations et les résultats tels qu’ils ont été présentés par le comité d’élaboration et conformément aux séances et aux discussions qui se sont déroulées.

Madame Louloua Al Khalifa, décisionnaire générale de la réunion de la table ronde a lu les recommandations et les résultats de la table ronde. Puis M. Mazen Joumaa a déclaré officiellement le lancement et la mise en oeuvre du projet dans les fondations et centres participants dans la région arabe et a annoncé la formation d’un comité directif dans le cadre du réseau - projet international sur l’enseignement technique et professionnel (UNEVOC).

Quant au docteur Al Masri, il a insisté sur la nécessité d’étudier ce projet dans la perspective de la pédagogie continue et de l’enseignement permanent ce qui classerait les programmes issus de ce projet - là parmi les systèmes de l’enseignement et de la formation professionnelle en général et appellerait à la création de chaînes verticales et horizontales entre les programmes découlants du projet et les systèmes d’enseignement et de formation professionnelle dans ses deux aspects.

Ensuite il a précisé les catégories des personnes visées par le projet; ce sont les chômeurs, les travailleurs désireux de changer de profession ou désireux d’être promus ou d’acquérir de nouvelles compétences, les nouveaux affiliés au travail, les femmes qui ne travaillent pas et d’autres... En outre, il a souligné l’importance du financement dans la planification des programmes issus du projet. Ces derniers doivent être choisis et faits par la voie des systèmes et types qui coûtent le moins cher possible et procurent le plus de revenus possibles tout en prenant en considération la bonne exécution, la compétence et l’intégration dans les programmes d’éléments productifs.

Et finalement, il a appelé à soutenir les organisations arabes spécialisées dans l’enseignement et la formation professionnelle et les assister dans leurs missions.

A son tour, le président de la réunion a remercié le ministre de sa présence et sa participation, il a également remercié les participants de leurs efforts et leur collaboration à tous les travaux souhaitant la persistance des efforts mutuels et la continuité dans un travail commun.

Monsieur Rouchdi Zahran a remerciéaux au nom des participants, son excellence le ministre de l’éducation et de l’enseignement de son honorable participation à la séance de clôture et également le président de l’atelier et son bureau de sa bonne gestion des séances de travail et des efforts déployés pour réussir la réunion.

Dans un mot final, Monsieur Sleiman a remercié le ministre et tous les participants. Il a également adressé ses remerciements au décisionnaire général de l’atelier et au comité d’atelier au comité d’élaboration de tout ce qu’ils ont fait pour préparer le projet final.