A">BRESIL (2 avril)

BRESIL (2 avril)

Plusieurs régions du pays continuent de connaître les effets dévastateurs d’El Niño. Dans l’Etat septentrional de Roraima, des températures élevées et des précipitations inférieures à la moyenne ont déclenché d’immenses incendies de forêt qui ont ravagé les cultures avoisinantes. Les semis de blé de 1998 ont commencé dans le principal Etat producteur qu’est le Parana et devraient débuter à partir de mai dans le deuxième, celui de Rio Grande do Sul. Compte tenu principalement des difficultés à financer la campagne de l’année précédente et de la qualité médiocre du blé produit en raison des conditions météorologiques défavorables, les semis devraient être en recul par rapport à 1997 dans les deux Etats. D’après les premières prévisions, la superficie sous blé sera inférieure à 1,4 million d’hectares contre 1,5 million d’hectares en 1997.

La récolte de maïs de 1998 se poursuit dans les principaux Etats producteurs du sud et les semis ont commencé dans le Nordeste où règne une longue sécheresse due à El Niño. Sur la base d’estimations provisoires, le total de la production nationale atteindra 32,5 millions de tonnes, contre 34 millions de tonnes en 1997. Cette situation traduit à la fois la décision des agriculteurs de se consacrer à des cultures plus rémunératrices que le maïs et les conditions météorologiques défavorables dans certaines régions.

La récolte de paddy de 1997/98 a été retardée en raison des fortes pluies provoquées par El Niño dans les principales zones de production. La production devrait s’élever à 9,7 millions de tonnes environ, ce qui représente une légère amélioration par rapport à l’année passée, mais toujours un recul par rapport à la moyenne.

En 1998, les importations de blé, de maïs et de riz devraient beaucoup augmenter afin de combler les déficits de la production nationale.