La FAO prévoit la reconstitution des stocks mondiaux de céréales

Veille mondiale FAO

 

La FAO prévoit la reconstitution des stocks mondiaux de céréales, qui devraient dépasser le seuil de sécurité

 

Si les prévisions actuelles pour les récoltes de 1998 se concrétisent, les stocks mondiaux de céréales reviendront pour la première fois en quatre ans au niveau jugé nécessaire pour assurer la sécurité alimentaire, soit 17 à 18 pour cent de la consommation mondiale de céréales au cours de la campagne de commercialisation 1998/99. D'après les prévisions, les stocks céréaliers de report ont augmenté de près de 20 millions de tonnes depuis le dernier rapport publié au mois de mars, pour atteindre 321 millions de tonnes.

D'après le dernier numéro de Perspectives de l'alimentation, la disponibilité de stocks céréaliers est plus importante que prévu et des perspectives favorables pour les nouvelles récoltes permettent un optimisme prudent pour les approvisionnements mondiaux de céréales en 1998/99. Mais le rapport prévient également qu'une détérioration des perspectives pour les récoltes de 1998 ne saurait encore être totalement écartée, en particulier dans plusieurs pays de l'hémisphère sud touchés par les contrecoups d'El Niño.

Malgré cette amélioration des perspectives mondiales, 38 pays font encore face à des situations alimentaires d'urgence, contre 31 il y a six mois. Cette augmentation est principalement due aux effets imputés à El Niño, en particulier dans plusieurs pays d'Amérique latine et d'Asie. Toutefois, l'Afrique demeure le continent qui connaît les pénuries alimentaires les plus aiguës, sous l'effet conjugué des intempéries et des conflits civils.

Augmentation de la production, baisse du commerce mondial

Les toutes dernières prévisions de la FAO situent la production céréalière de 1998 à 1 911 millions de tonnes, soit une légère augmentation par rapport à l'an dernier et un nouveau record. La production de blé devrait maintenir la tendance et se situer à 606 millions de tonnes, en légère baisse par rapport à 1997, tandis que la production de céréales secondaires (principalement maïs, orge, seigle, mil et sorgho) devrait être de 925 millions de tonnes, soit 1,6 pour cent de plus que l'an dernier, une production supérieure à la tendance pour la troisième année de suite. Sous réserve de changements, les prévisions donnent la production mondiale de riz en légère baisse par rapport à la production record de l'an dernier: elle devrait se situer à 567 millions de tonnes (l'équivalent de 380 millions de tonnes de riz usiné).

La FAO prévoit un commerce mondial de céréales pour 1998/99 de 201 millions de tonnes, soit 4 millions de tonnes de moins que l'année précédente. Elle prévoit une diminution d'environ 5 pour cent des importations mondiales de blé, qui seront de 90 millions de tonnes. L'essentiel de cette baisse est à mettre au compte des pays d'Asie et d'Afrique où l'on prévoit une production intérieure nettement plus élevée que l'an dernier, ce qui réduira d'autant le recours aux importations. Les importations de riz sont provisoirement estimées à 22 millions de tonnes, soit environ 10 pour cent de moins que le chiffre record enregistré l'an dernier. En revanche, les importations de céréales secondaires devraient augmenter pour atteindre 91 millions de tonnes, soit 4 pour cent de plus que l'année précédente, ce qui reflète essentiellement l'augmentation de la demande de maïs dans les pays d'Afrique australe.

Fléchissement des cours du blé, des céréales secondaires, du sucre et des produits laitiers

L'amélioration de la situation de l'offre et de la demande a exercé une pression à la baisse sur les cours du blé et des céréales secondaires sur les marchés internationaux. Le prix du blé a atteint son niveau le plus bas en cinq ans: à la fin mai, il était déjà inférieur de 20 à 25 pour cent à celui de l'an dernier.
Les cours des produits laitiers et du sucre ont également chuté. Une diminution de la demande en Asie, par suite de la crise financière, a affecté le marché du sucre, alors que le ralentissement de la demande mondiale de produits laitiers, accompagné d'une augmentation constante de la production, a provoqué une série de baisses des prix des produits laitiers à l'exportation depuis la fin de 1997.

La consommation de céréales pourrait légèrement augmenter dans les pays en développement

La FAO prévoit une augmentation de 1 pour cent de l'utilisation des céréales dans le monde cette année, qui atteindra 1 904 millions de tonnes. Ce chiffre est légèrement supérieur à la tendance et, d'après le rapport, l'essentiel de cette hausse devrait se produire dans les pays en développement, où la production intérieure devrait connaître l'augmentation la plus forte. La croissance de la consommation alimentaire totale dans les pays en développement devrait légèrement dépasser la croissance démographique et entraîner par conséquent une légère hausse de la consommation alimentaire par habitant. On prévoit également une augmentation de l'utilisation des céréales pour l'alimentation animale dans les pays en développement, mais elle sera plus lente malgré des disponibilités abondantes.

23 juin 1998

Autres liens :

Système mondial d'information et d'alerte rapide (SMIAR):


 Page d'accueil de la FAO  

 Cherchez 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO,1998