"AFG">AFGHANISTAN* (28 novembre)

AFGHANISTAN* (28 novembre)

Les semis de céréales d’hiver, surtout de blé et d’orge, sont en cours, et il est trop tôt pour faire des prévisions pour les récoltes de 1998. Cependant la poursuite des combats risque de gêner ces opérations dans les huit provinces du nord. Et comme celles-ci couvrent 40 pour cent environ des superficies irriguées du pays, et 53 pour cent des terres cultivées en sec, on prévoit une baisse de la production en 1997/98 si les conditions de sécurité ne s’améliorent pas dans les mois qui viennent. Des concentrations faibles à modérées d’ailés et quelques petits groupes ou essaims de criquets pèlerins pourraient apparaître dans l’extrême sud, et pondre dans les régions où il a récemment plu. La Mission FAO/PAM d’évaluation des récoltes et des approvisionnements alimentaires qui s’est rendue dans le pays aux mois de juin et juillet derniers, a évalué à 3,66 millions de tonnes la production céréalière totale de 1997, y compris 2,71 millions de tonnes de blé, 0,4 million de tonnes de riz, 0,3 million de tonnes de maïs, et 0,25 million de tonnes d’orge. La récolte de 1997, qui est supérieure de 18 pour cent à celle de l’année précédente, est la meilleure depuis 1978, grâce à une bonne période de végétation dans la plupart des régions (y compris le nord). Les précipitations ont été supérieures à la moyenne, et les pluies bien réparties, encore que des inondations se soient produites dans des zones localisées.

La situation des approvisionnements alimentaires est précaire dans certaines parties du pays. On signale que depuis septembre, les prix des denrées alimentaires et des combustibles sont très élevés dans toute la région de Badakshan, d’accès extrêmement malaisé. Bamyan, au centre- nord, zone traditionnellement déficitaire, se trouve dans une situation critique, manquant des denrées alimentaires de base, parce que les routes venant du nord et du sud du pays sont fermées. De plus, cette région a souffert d’inondations au printemps, ainsi que de gelées et de fortes pluies. Le PAM a récemment lancé un appel aux Talibans pour qu’ils laissent passer l’aide alimentaire vers Bamyan.

On prévoit que les importations céréalières atteindront 710 000 tonnes en 1997/98, soit autant que la campagne précédente. L’aide alimentaire d’urgence est estimée à 170 000 tonnes en 1997/98, y compris 170 000 tonnes de céréales. L’Afghanistan a signé avec le Pakistan un contrat pour l’achat de 600 000 tonnes de blé, dont 50 000 tonnes seront transportées en Afghanistan chaque mois pour faire baisser les prix de la farine.