Veille mondial: Accroissement de la production en Afrique
Veille mondial

Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture


Accroissement de la production en Afrique mais les pénuries alimentaires persistent


Système mondial d'information et d'alerte rapide (SMIAR):

Pages précédentes de Veille mondial


De graves pénuries alimentaires et des crises continuent de tenailler plusieurs pays de l'Afrique subsaharienne malgré une amélioration générale des disponibilités alimentaires et la situation pourrait empirer, à moins qu'une action ne soit entreprise rapidement pour fournir une aide alimentaire aux pays les plus gravement touchés, peut-on lire dans un rapport spécial de la FAO.

Le Libéria, le Burundi et la Somalie sont les plus durement frappés et figurent en tête d'une liste de 13 pays confrontés à des difficultés alimentaires plus ou moins graves, selon le rapport de la FAO.

"Des poches de famine sont apparues dans certaines zones du Libéria", précise le rapport "après une brusque réduction de la production vivrière et de fortes perturbations dans la distribution des secours". Des cas de malnutrition grave et de morts par inanition ont été signalés.

Les causes des pénuries alimentaires varient d'une région à l'autre, comprenant des troubles intérieurs, des conditions météorologiques défavorables, des déplacements de population et des mauvaises récoltes localisées. Bien que les disponibilités alimentaires générales en Afrique subsaharienne se soient améliorées, grâce surtout à la reprise de la production céréalière en Afrique australe - l'aide alimentaire est encore nécessaire dans certaines zones de la sous-région.

"Une intervention nationale et internationale de grande échelle s'impose dans les plus brefs délais afin d'améliorer rapidement la situation de la sécurité alimentaire de la région" explique Abdur Rashid, chef du Système mondial d'information et d'alerte rapide de la FAO.

Le rapport demande à la communauté internationale de se concentrer sur:

  • la livraison immédiate de l'aide alimentaire d'urgence au Libéria;
  • la fourniture d'une aide alimentaire aux populations touchées au Soudan et en Somalie;
  • des secours d'urgence permanents aux réfugiés et aux personnes déplacées dans la région des Grands Lacs et ailleurs;
  • une aide soutenue pour aider à reconstruire les secteurs agricoles dans des pays comme le Rwanda et la Sierra Leone.

Le rapport indique que les disponibilités mondiales d'aide alimentaire en 1996/97 ne devraient pas augmenter sensiblement par rapport au faible niveau de 1995/96 (7,7 millions de tonnes), ce qui ne permettra certainement pas de couvrir les besoins de la région.

Environ 40 pour cent de la population totale de l'Afrique subsaharienne souffrent déjà de sous-alimentation chronique, ce qui représente quelque 215 millions de personnes. Le nombre pourrait passer à 265 millions en l'an 2010 à moins que des mesures ne soient prises pour stopper la tendance actuelle.



FAO home page Cherchez

Suggestions: Webmaster@fao.org

© FAO,1996