Cover Image
close this bookFormation Professionelle en Afrique: Technologie Generale pour Construction Métallique - Tome 2
View the document(introduction...)
View the document19. Pratiques du travail du tôle - Le dressage des tôles
View the document20. Fabrication des pièces mécaniques par découpage
View the document21. Le cisaillage
View the document22. Le burinage
View the document23. Le pliage
View the document24. Le pliage des tôles
View the document25. Le cintrage
View the document26. Le cintrage des tubes
View the document27. Métallurgie
View the document28. Production des pièces mécaniques par formage
View the document29. Classification des fers
View the document30. Traitements thermiques des métaux
View the document31. Le forgeage
View the document32. Le torsadage
View the document33. L'usage des profiles de fer
View the document34. Les organes d'arrêt pour ouvrages métalliques
View the document35. Généralités du soudage autogène
View the document36. Soudage électrique à l'arc
View the document37. Le soudage électrique par résistance
View the document38. Le soudage aux gaz - Soudage oxyacétylénique

26. Le cintrage des tubes

I. Principe

Le cintrage des tubes (tubes profilés également) demande des précautions particulières étant donné qu'il faut éviter la déformation des tubes (corps creux). Sans cela, la partie cintrée du tube s'aplatirait. La face extérieure de la partie cintrée aurait alors tendance de s'approcher de l'âme pendant que la face intérieure s'échapperait vers l'extérieur.

II. Méthode d'application

1. Réchauffer en différents endroits la partie à cintrer de la paroi du tube pendant l'opération du cintrage. La nécessité de chauffer les tubes à cintrer dépend:

- du rayon de courbure
- de la matière d'œuvre
- de l'épaisseur de la paroi du tube
- du diamètre du tube.

Pour les tubes à paroi mince, la partie à cintrer est plus chauffée de l'intérieur que de l'extérieur pour que la rétreinte puisse se faire avec plus de facilité du côté intérieur.

Pour les tubes à grand diamètre, une partie après l'autre, chacune revêtant la forme d'un segment, est chauffée et cintrée.

2. Remplir les tubes soit:

- avec du sable (bien sec)
- d'un ressort hélicoîdal (à chaud et à froid).

En remplissant les tubes, p.ex. de sable, le sable est bien tassé en frappant le tube de bas en haut afin qu'il puisse offrir une résistance suffisante contre la déformation du tube par la flexion (aplatissement). surtout dans le cintrage à chaud, le sable doit être sec. Le tube est hermétiquement fermé par des tampons.


Figure

3. Cintreuse sur galets à gorge supplé au remplissage du tube à plier. Il ne peut être employé qu'avec un montage.

La ligne d'intervention fixe du montage détermine la position du mandrin. Par serrage, le tube est rendu solidaire à l'entrée de la partie à plier. En tournant le plateau, il passe sur le mandrin fixe. Le galet de cintrage est en même temps la forme de cintrage. Le graissage du mandrin est récommandé.

Si le tube comporte une soudure, celle-ci doit se trouver dans la zone neutre.


Figure

III. Choix du rayon de cintrage pour tube

Choisir toujours Un rayon de cintrage supérieur ou égal à 3d.

d = Ø ext. du tube.

IV. Longueur développée du cintrage

La longueur développée est la longueur du flan, qui permettra d'obtenir les mesures désirées une fois la courbure effectuée. En général, elle diffère de la longueur de la fibre neutre de la pièce cintrée.

V. Exemple de calcul de développement sur fibre neutre

Il convient de déterminer:

1. les longueurs des parties non déformées a, b, c;

2. les angles des zones de cintrage de rayon R1, R2...;

3. les longueurs de fibre neutre des zones de cintrage;

4. le développement total D par addition,

soit, pour la pièce ci-contre:



Figure

l1 = a = 100
l2 = 90°
l3 = b = 200
l4 = 60°
l5 = 150°
l6 = 68°
l7 = c = 150

E = 20



R1= 60
R2 = 80
R3 = 200
R4 = 60

Lt = D = Longueur totale du flan

Lt = l1 + l2 + l3 + l4 + l5 + l6 + l7

l1 = 100



l3 = 200






l7 = 150

Lt = 100 + 94 + 200 + 84 + 523 + 71 + 150 = 1 222

REMARQUE: une fois que le calcul des longueurs est connu, les reporter sur le flan par traçage.


Figure

E = épaisseur
r = rayon de cintrage



l = longueur fibre neutre
P = périmètre

= angle de cintrage

Développement de la formule


Figure


d = 2r



Figure



Figure

ou général pour le cintrage: