Cover Image
close this bookFormation Professionelle en Afrique: Technologie Generale pour Construction Métallique - Tome 1
View the document(introduction...)
View the documentLa Profession du Serrurier
View the documentOutillage d’Atelier de Serrurier (Construction Métallique)
View the documentLa Mesure
View the documentLes Tolérance et les Ajustements
View the documentLe Pied à Coulisse
View the documentLe Micromètre
View the documentPropriétés des Métaux
View the documentLe Sciage
View the documentLe Limage
View the documentLe Traçage
View the documentLe Pointage
View the documentLe Perçage
View the documentLe Filetage
View the documentLe Taraudage
View the documentL’Alésage
View the documentLes Assemblages
View the documentLe Boulonnage
View the documentLe Grattage

L’Alésage

I. But

Sur la figure suivante, l’alésage est caractérise par:

- f 16 H 8 et

/O/la cylindricité

-

la rugosité
- cotes et tolérances de position


Figure

Le perçage au foret permet d’obtenir en général:

- une précision de H 11 à H 9 sur le f,
- une rugosité Ra de 3,2 à 6,4.

Les trous plus précis doivent subir une opération de finition appelée:

Alésage

L’opération d’alésage est effectuée sur machine chaque fois que c’est possible pour des raisons de rapidité et de qualité dans le travail. L’outil utilisé est l’alésoir machine. L’alésage manuel est réservé à des travaux unitaires de retouche; il est réalisé à l’aide d’un outil appelé alésoir à main.

II. L’alésage à la main

Chaque outil se comporte comme un outil élémentaire. Sur le cône d’entrée (3); les dents sont inclinées; sur la partie cylindrique, elles sont parallèles à l’axe, e est la longueur du copeau. Le cône permet le centrage de l’alésoir dans le trou préalablement ébauché par perçage, il assure une coupe progressive.

Les arêtes de coupe de la partie cylindrique (2) assurent le calibrage, c’est-à-dire la précision sur le f de l’alésage.


Figure

Le Mc circulaire est communiqué à l’outil par intermédiaire d’un tourne à gauche:

Un léger effort de pénétration


est nécessaire pour assurer l’avance Mf. Il faut veiller en début d’opération à aligner l’axe de l’alésoir avec celui du trou.

L’alésoir suit l’axe du trou préalablement percé, il ne corrige donc pas les erreurs de position.

La lubrification est indispensable, on utilise l’huile de coupe ou le suif.

Vitesse de coupe: 6 à 12 m/mn pour les aciers

R < 800 N/mm2.

f du trou ébauché par perçage

Alésage

6

8

10

12

14

18

Perçage

5,8

7,7

9,7

11,6

13,3

15,6

Règle: Le sens de rotation de l’alésoir ne doit jamais être inversé.

Les copeaux remplissent rapidement les interdents et s’évacuent mal, il faut donc dégager l’alésoir par intermittence pour le nettoyer.

Précision obtenue:

- dimension, qualité 8 et 7;
- rugosité Ra de 3,2 à 0,4.

Les outils

Les arêtes de coupe sont taillées:

- sur toute la périphérie, alésoir type américain;
- sur une partie de la périphérie, alésoir type “façon de Pans”; la partie non taillée assure le guidage.


Figure

Autres types d’alésoirs:

1. Les alésoirs coniques sont utilisés pour aléser les trous destinés à recevoir des goupilles coniques.

2. Les alésoirs expansibles permettent d’exécuter des alésages en plusieurs passes ou d’agrandir des trous préalablement alésés. Le déplacement des lames (1) sur le cône (2) est relise par des écrous (3).


Figure


Figure

L’alésage cylindrique

Mode opératoire (fig.3)

* Centrer le trou. Percer au diamètre d’ébauche (d-1 mm pour d < 25 mm) (fig. 3a)
* Percer au diamètre de demi-finition (fig. 3b)
* Ébavurer (fig. 3c). Aléser (alésoir type américain ou type Façon de Pans)


Figure 3

L’opérateur par intermédiaire du tourne-à-gauche monté sur le carré d’entraînement transmet le mouvement de rotation et l’avance à l’alésoir.

Au début du travail, contrôler la perpendicularité de l’alésoir.

En cours de travail, toujours tourner dans le même sens.

Une rotation contraire entraîne la rupture des dents de l’outil.

* Dégager l’outil pour enlever les copeaux en tirant l’alésoir pour le sortir, tout en tournant suivant Mc.

* Lubrifier souvent.

REMARQUE:

Un alésoir à main comporte toujours une entrée conique afin de faciliter la mise en place de l’outil.

En conséquence, ces alésoirs ne peuvent être utilisés dans les trous borgnes.

L’alésage conique

Mode opératoire (fig. 4)

* Maintenir les deux pièces en position et centrer le trou.
* Percer au plus petit diamètre du trou (d) (fig. 4a)

Le diamètre de perçage peut être mesuré sur la goupille ou calculé par la formule:


f nominal = gros f de la goupille.
E = épaisseur des pièces assemblées.

* Aléser les deux pièces assemblées (fig. 4b)
* Contrôler souvent l’enfoncement de la goupille.


Figure 4

III. L’alésage sur perceuse

Les outils:

Les arêtes de coupe sont en acier rapide ou en carbure. Principaux types: taille droite, type américain, à coupe descendante.

Montage des alésoirs:

Les alésoirs-machine peuvent se monter dans le mandrin de perçage (queue cylindrique) (fig. 5a) ou directement dans la broche (queue conique) (fig. 5b).

Pour obtenir un bon résultat, il est nécessaire d’utiliser un montage flottant, cet appareil permet un centrage et un guidage parfait de l’alésoir dans le trou (fig. 5c).


Figure 5

Mode opératoire:

* Centrer le trou.
* Percer au diamètre d’ébauche.
* Percer au diamètre de demi-finition.
* Aléser.
* Régler la vitesse de coupe et l’avance automatique.
* Ébavurer.

REMARQUES;

* Avec les alésoirs à coupe descendante, on obtient un meilleur état de la surface.

En cas d’utilisation de ces alésoirs dans les trous borgnes, il faut prévoir une profondeur de perçage plus importante pour le logement de copeaux (fig. 5).

* Pour les trous venant de fonderie, l’opération d’ébauche se réalise à l’outil d’enveloppe, la finition à l’outil ou à l’alésoir (fig. 7).


Figure 6


Figure 7

Une avance trop

faible = Alésage trop grand

grande = Alésage à la cote; mauvais état de surface.

QUESTIONNAIRE pour l’étude à domicile et pour les COMPOSITION


Figure

Pourquoi Alésage

1 =

2 =


Figure


Figure


Figure


Figure


=

=

=
A =
V =


Figure

1 =

2 =


Figure


Figure