Cover Image
close this bookFormation Professionelle en Afrique: Technologie Generale pour Construction Métallique - Tome 2
View the document(introduction...)
View the document19. Pratiques du travail du tôle - Le dressage des tôles
View the document20. Fabrication des pièces mécaniques par découpage
View the document21. Le cisaillage
View the document22. Le burinage
View the document23. Le pliage
View the document24. Le pliage des tôles
View the document25. Le cintrage
View the document26. Le cintrage des tubes
View the document27. Métallurgie
View the document28. Production des pièces mécaniques par formage
View the document29. Classification des fers
View the document30. Traitements thermiques des métaux
View the document31. Le forgeage
View the document32. Le torsadage
View the document33. L'usage des profiles de fer
View the document34. Les organes d'arrêt pour ouvrages métalliques
View the document35. Généralités du soudage autogène
View the document36. Soudage électrique à l'arc
View the document37. Le soudage électrique par résistance
View the document38. Le soudage aux gaz - Soudage oxyacétylénique

29. Classification des fers

I. Normalisation

Les qualités, formes et dimensions des métaux (barres, feuilles, tubes, éléments d'assemblage, etc.) sont normalisés.

Les prescriptions sont numérotées et publiées sous forme de "Feuilles de Normes", renouvelées et complétées régulièrement. Elles sont nationales ou internationales.

Emploi des termes "FER" et "ACIER"

Le terme FER concerne l'élément pur, symbolisé par Fe.

Il est employé pour désigner des aciers pauvres en carbone, par ex: acier extra-doux, fer Armco, etc. (pr. moteurs, électro-aimants).

Dans la pratique, on emploie encore le terme "fer" pour désigner la forme des barres: fer carré, fer équerre (cornière), fil de fer, fer forgé, ainsi que pour désigner les nuances d'acier: Fe 360, ou le minerai de fer.

Le ternie ACIER concerne l'alliage Fe C, symbolisé par Ac.

Il doit être employé pour désigner les sortes d'acier: acier doux, acier Thomas, acier étiré blanc, acier à outils, acier allié, etc.

Dans le commerce, on emploie de plus en plus le terme "acier" pour désigner la forme des barres: acier carré, acier équerre, acier étiré plat.

Classification commerciale en 6 groupes de formes: aciers profilés, aciers marchands, feuillards, larges-plats, tôles, tubes.

II. Aciers profilés

appelés parfois "poutrelles" ont une hauteur (âme) d'au moins 80 mm.

On distingue trois catégories:

Profilés Normaux: l'espèce à congés


profilé I, fer à 1 ou IPN


profilé U, fer à U ou UPN

Profilés à ailes parallèles: l'espèce à angles vifs


IPN


UPN

Profilés à larges ailes:


profilé H, fer a H

III. Aciers marchands

Aciers plats, carrés, ronds, demi-ronds, six-pans, bruts ou étirés.

1. Fers plats

Section

Dimension

L

longueur

de 6 m à 12 m

l

largeur

de 10 mm a 180 mm en même plus

é

épaisseur

de 2 mm à 60 mm environ

Exp.:

de désignation fer plat de

40

x

6

x

6000



l


é


L


ou fer


de 40 x 6 x 6000


Figure

2. Fers carrés

Exp.:

fer carré de 10 x 6000 veut dire que tous les cotés mesurent 10 mm, ou




fer


de 10 x 6000


Figure

3. Fers ronds

Exp.:

fer rond de ø 20 x 6000




D = ø = diamètre


Figure

4. Profilés

- cornières:

a) les cornières à ailes égales à congés dont l'épaisseur est normalement 1/10 de la largeur.


Figure

b) les cornières à ailes inégales à congés


Figure

c) les cornières à angles vifs ou à équerre


Figure


Figure

- les fer à T simple dont la lame est située au milieu de la table.


Figure

IV. Câbles
pour portes basculantes, contre-poids, treuils, élingues.

Sont fabriqués avec du fils d'acier galvanisé, ayant une résistance a la rupture d'environ 1800 N/mm2 (180 kg/mm2).

Ils sont composés de deux éléments fondamentaux:

1. les torons, partie active qui transmet les efforts généralement au nombre de 6 et totalisant, par exemple:

114 fils pour un câble de 5 mm, charge de rupture 13300 N/mm2
186 fils pour un câble de 8 mm, charge de rupture 38000 N/mm2

2. L'âme en chanvre, qui est le support des torons.

La charge pratique de ces câbles ne dépassera pas le 1/10 de la charge de rupture.

Le diamètre de la poulie, au fond de la gorge, sera égal à 20 fois le diamètre du câble.

V. Les tôles industrielles

Les tôles d'acier sont classées selon leur:

- qualité,


- surface,


- épaisseur,


- format et utilisation.

1. Qualité -

T

acier Thomas


M

acier Martin


Y

acier soufflé à l'oxygène


O

qualité ordinaire


D

tôle d'usage général


EDD

tôle pour emboutissage modère


SEDD

tôle pour emboutissage extra profond

2. Surface -

tôle noire


tôle décapée une fois


tôle décapée deux fois


tôle pour menuiserie métallique et carrosserie

3. Epaisseur -

tôle fine de 0,18 à 2,75 mm d'épaisseur


tôle moyenne de 3 à 4,5 mm d'épaisseur


tôle forte des 5 mm d'épaisseur.

4. Format

Les formats usuels sont:
1000 x 2000, 1220 x 2440, 1250 x 2500, 1500 x 3000, 1500 x 4000, 2000 x 4000 ou 6000.


Figure

5. Variétés de tôles

- tôle noire, laminée à chaud
- tôle striée, utilisé pour la confection de marches d'escaliers, hauteur des sties: 1,5 à 2,5 mm

* tôle striée à losanges acier
* tôle à loupes acier
* tôle à lentilles métal léger

- tôle décapée

* une fois décapée après laminage à froid, la plus courante;
* deux fois décapée avant et après laminage final a froid.

- tôle ondulée, généralement servant à la couverture des usines ou des hangars et des maisons, zinguée a chaud, droite ou cintrée.

- tôle profilée (nervurée), zinguée à chaud avant profilage pour planchers (Holorib), pour toitures et façades (Holodeck).

6. Tôles avec protection de surface

- tôle zinguée à chaud,
procédé Sendzimir à couche fine, livrée en feuilles ou en rouleaux, en différentes qualités de surface: avec ou sans "fleurs de zinc", traitée, satiné ou mate. Peut être pliée, pressée, emboutie, laquée.

- tôle électrozinguée,
à froid (galvanisée) par électrolyse, couche extra-fine, peut être pliée, emboutie, soudée et peinte.

- tôle aluminisée à chaud,
(bain d'aluminium) bonne résistance mécanique et à la corrosion jusqu'à une température de 670°C.

- tôle étamée à chaud
(bain d'étain) ou froid par électrolyse.

- tôle plaquée en acier (bimétal)
une couche, d'un autre métal tel que: acier inoxydable. Alliages de nickel, cuivre, laiton, etc., est appliquée par laminage à température relativement élevée.

- tôle plastifiée en acier ou en aluminium,
pour meubles métalliques, etc., un revêtement en matière plastique est appliquée par laminage ou par collage sur une face. La matière plastique peut être appliquée au pistolet ou par immersion dans un bain.

7. Tôles spéciales

- tôle en acier résistant aux intempéries,
une couche d'oxyde se forme pendant deux ans, puis se stabilise en prennant une teinte brun-violacé, convient surtout pour constructions techniques extérieures, pylônes, ponts, usines, etc.

- tôle en acier inoxydable polie, mate ou granulée.

- tôle perforée pour protections diverses et cribles.

- métal déployé tôle fendue, puis déployée, pour grillages, protections.

- tôles métaux et alliages divers, aluminium, cuivre, zinc, plomb.

- panneaux multicouches plats ou nervures, lisses ou granulés, composés de deux tôles en métal léger (évent. en acier) et d'une âme de quelques mm d'épaisseur en polyéthilène (Alucobond) ou d'une âme de quelques cm d'épaisseur en mousse expansée (Alucopan).

- plaques ondulées en matière plastique (PVC), en couleurs, opaques ou transparentes (Tettovinyl).

- plaques stratifiées, éternit, verre, isolants etc.


Figure

VI. Les tubes

Les tubes désignés par leur ø extérieur et intérieur et par leur épaisseur et varie de 2 jusqu'à 150 mm.


Figure

Dans cette série de tubes à section ronde on rencontre les tubes aciers et les tubes galvanisés.

Dans la fabrication des tubes entre aussi les sections carrée et rectangulaire.

Désigné couramment: tube carré et tube rectangulaire.


Figure