Cover Image
close this bookFormation Professionelle en Afrique: Technologie Generale pour Construction Métallique - Tome 1
View the document(introduction...)
View the documentLa Profession du Serrurier
View the documentOutillage d’Atelier de Serrurier (Construction Métallique)
View the documentLa Mesure
View the documentLes Tolérance et les Ajustements
View the documentLe Pied à Coulisse
View the documentLe Micromètre
View the documentPropriétés des Métaux
View the documentLe Sciage
View the documentLe Limage
View the documentLe Traçage
View the documentLe Pointage
View the documentLe Perçage
View the documentLe Filetage
View the documentLe Taraudage
View the documentL’Alésage
View the documentLes Assemblages
View the documentLe Boulonnage
View the documentLe Grattage

Le Pied à Coulisse

I. Définition

Le pied à coulisse est constitué par une règle graduée en millimètres dont une extrémité, formant équerre, constitué le bec fixe.

Le coulisseau à frottement doux sur la règle et commande le bec mobile.


Figure

1 - pointes de mesure (mesure intérieure)
2 - vis de serrage
3 - règle graduée
4 - languette pour mesures de profondeur
5 - coulisseau
6 - vernier
7 - bec mobile (mesure extérieure)
8 - bec fixe

II. Le vernier

Les pied à coulisse sont fabriqués avec des verniers pour une précision de lecture au 1/10e, 1/20e ou 1/50e de mm.

1. Principe du vernier au 1/10e

Si un vernier d’une longueur totale de 9 mm porte 10 divisions égales, chacune d’elles mesure 0,9 mm, sait 1 dixième de mm de moins que chaque graduation millimétrique de la règle graduée le long de laquelle il coulisse: on dit alors que le vernier est au dixième.


Figure

1 division du vernier =


division de la règle, c’est-à-dire que 1 division du vernier est 1/10e plus petite que la division de la règle.

2. Lecture d’une mesure au vernier au dixième

Elle s’effectue généralement en deux temps.

a. Le zéro du vernier étant pris pour index, lire sur la règle la valeur de la graduation millimétrique qui s’y trouve en regard; si l’index coïncide exactement avec un trait millimétrique - par exemple 35 mm - cette unique lecture est suffisante et la mesure ne comporte pas de fraction.


Figure

Si, par contre, le trait zéro du vernier est bloqué entre deux traits millimétriques de la règle - entre 35 et 36 par exemple - la mesure de 35 mm devra être complétée par une seconde lecture donnant en dixièmes de millimètres, la valeur de la fraction d’appoint.

b. On estime d’abord à vue cette fraction d’appoint (ce qui permet de limiter les tâtonnements et de localiser à peu près la deuxième lecture).

On en trouve la valeur exacte en cherchant la division du vernier qui coïncide avec une division de la règle. Si cette division du vernier est la septième, la fraction d’appoint est de 0,7 mm et la dimension mesurée est de 35,7 mm.


Figure

3. Lecture d’un vernier au vingtième

Dans ce type, deux fois plus précis que le précédent, le vernier, long de 19 mm est divisé en 20 parties.

Chacune des 20 divisions qu’il comporte à donc un vingtième de mm de moins que les divisions de la règle: Selon la méthode de lecture décrite ci-dessus, on détermine alors la fraction d’appoint en vingtièmes de mm ou, ce qui est équivalent, en demi-dixièmes.


Pour en faciliter la lecture, ces 20 divisions sont réparties en 10 graduations principales exprimant chacune 2 vingtièmes soit 1 dixième.

Chaque graduation principale est divisée en deux par un trait plus court délimitant des demi-dixièmes intermédiaires (soit 5 centièmes). D’où la règle pratique (la première lecture en mm, soit 35 mm, étant effectuée) chercher la coïncidence d’un trait de la règle avec un trait du vernier.

a. Si ce dernier est un grand trait, la fraction d’appoint se lit en dixièmes, soit, par exemple, le grand trait 7.

La mesure exacte peut s’écrire et s’énoncer en dixièmes, soit 35,7 mm ou bien en centièmes, soit 35,70 mm.


Figure

b. Si ce dernier est un petit trait intermédiaire, ajouter au nombre de dixièmes précédent (7) le chiffre 5 exprimant des centièmes, sait, au total 35,75 mm.


Figure

Pour effectuer des mesures extérieures:

* le pied à coulisse est ouvert au-delà de la grandeur de la pièce à mesurer
* la branche fixe est appliquée contre la pièce
* la branche mobile est à son tour amenée contre la pièce mesures de gorges étroites


position de départ


position de mesure


non correct

Des mesures effectuées trop près des extrémités donnent des erreurs mesures de gorges étroites.


correct


non correct


Figure

Pour la mesure de gorges étroites (avec diamètres allant jusqu’à 80 mm), on peut employer un pied à coulisse avec becs croisés. Se servir alors des couteaux des branches.


Figure

Se servir du pied à coulisse des deux mains sur les pièces fixées ou bridées.

Pour effectuer des mesures intérieures:

* le pied à coulisse est réglé au-dessous de la grandeur de la pièce à mesurer
* la branche fixe est appliquée sur l’un des côtés
* la branche mobile est à son tour coulissée contre l’autre côté.

Lors des mesures intérieures, les branches du pied à coulisse doivent être parallèles à l’axe du percement.


position de départ


position de mesure


correct


non correct


Figure

Une position inclinée du pied à coulisse donne des mesures fausses.

La valeur de lecture est plus petite que la valeur effective.

Régler l’ouverture des becs croisés sur le diamètre exact, sans les coincer.

Détermination de la valeur de mesure:

Sur les pied à coulisse avec becs croisés, on a


Figure

valeur de mesure = valeur de lecture + épaisseur des becs


Figure

valeur de mesure = valeur de lecture

Les cotes intérieures ne peuvent être mesurées qu’au début d’un perçage, p.ex. avec le pied à coulisse. Pour mesurer au fond de ces perçages, d’autres instruments de mesure sont nécessaires.

Détermination des entre-axes de trous:


Figure

M = entre-axe des trous
A = cote extérieure
B = cote intérieure
D1 = diamètre
D2 = des trous

L’entre-axe peut être déterminé par le calcul de trois façons différentes:

(1)

(2)

(3)




Suivant que les diamètres des trous sont connus ou non, il existe 5 possibilités de déterminer l’entre-axe.

cas

trous

sont à mesurer

mode de calcul

nombre de mesures

A

D1 et D2 sont connus

soit A

1

1

B


soit B

2


C

D1 et D2 sont inconnus

A et B

3

2

D


soit A, D1 et D2

1

3

E


soit B, D1 et D2

2


Si une mesure exacte de l’entre-axe est nécessaire, ou si les diamètres des trous sont trop petits, ne permettant pas aux becs du pied à coulisse d’effectuer parfaitement la mesure, il conviendra d’enfoncer des calibres ou des goupilles cylindriques ajustées dans les percements, et de mesurer les longueurs A ou B sur ces calibres, directement sur la pièce. La détermination de l’entre-axe peut être alors effectuée suivant l’un des trois procédés de calcul.


Figure

Le vernier en pouces - construction et lecture:

Sur beaucoup de pied à coulisse, une division en pouce est gravée sur le côté opposé à la division millimétrique. Un vernier gradué en pouces se trouve également sur le curseur.


Figure

La distance entre les traits de la division en pouces est de:


Pour les divisions auxiliaires,


serons divisés en 8 parties égales.

La distance entre les traits du vernier en pouces est donc de:



Figure

La différence entre 1 division principale et une division du vernier est de:


La division du vernier en coïncidence avec une division principale de la règle indique combien de 1/128e de pouces sont à ajouter à la valeur lue devant la graduation zéro.

Exemple de lecture:


Figure


Figure

Pied à coulisse - vue d’ensemble:

Les pieds à coulisse sont fabriqués avec des verniers pour une précision de lecture au 1/10e, 1/20e, 1/50e de mm.

Longueur usuelle: 200 mm

Désignation/Utilisation

Exemples de construction

Pied à coulisse
avec

branches et couteaux
pour mesures extérieures

becs
pour mesures intérieures


Figure

Pied à coulisse
avec

branches et couteaux
pour mesures extérieures

becs
pour mesures intérieures

et

languette
pour mesures de profondeur


Figure

Pied à coulisse
avec

branches et couteaux
pour mesures extérieures

becs croisés
pour mesures intérieures

languette
pour mesures de profondeur


Figure

Pied à coulisse
avec

branches
pour mesures extérieures

becs
pour mesures intérieures

vis de blocage
pour le positionnement précis


Figure

* Lorsque le pied à coulisse est en position zéro, aucun jeu ne doit être aperçu entre les branches.

* Au serrage de la vis de blocage, la largeur réglée ne doit pas varier.

QUESTIONNAIRE pour l’étude à domicile et pour les COMPOSITION


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure


Figure