Principes directeurs pour la rédaction d'objectifs d'apprentissage en bibliothéconomie, en sciences de l'information et en archivistique (UNESCO, 1988, 111 p.)
close this bookPrincipes directeurs pour la rédaction d'objectifs d'apprentissage en bibliothéconomie, en sciences de l'information et en archivistique (UNESCO, 1988, 111 p.)
View the document(introduction...)
View the documentPréface
View the documentIntroduction
View the documentPrésentation du dossier
Open this folder and view contentsPartie 1: Les objectifs dans le processus éducatif
Open this folder and view contentsPartie 2: La rédaction des objectifs: fiches de travail
View the documentConclusion
Open this folder and view contentsRéférences bibliographiques
View the documentAnnexe 1: Correspondances relatives aux niveaux de formation
View the documentAnnexe 2: Exemple de grille d'analyse des objectifs cognitifs
View the documentAnnexe 3: Essai d'opérationnalisation de la taxonomie de bloom pour les domaines cognitif et affectif
View the documentLexique
View the documentPGI studies and documents in the field of education and training

Banque d'item:

Un ensemble d'items (questions d'un test) classés selon un système permettant de constituer des questionnaires présentant des caractéristiques spécifiées au départ. Par exemple, on peut classer les items en fonction de leurs caractéristiques psychométriques (difficulté, discrimination, etc.) et des objectifs visés.

But:

Enoncé qui définit l'orientation à long terme d'un programme d'enseignement déterminé.

Cadre de référence critérié:

Le processus d'évaluation requiert un cadre de référence pour interpréter l'information recueillie. Le cadre de référence critérié permet de déterminer le degré d'avancement de l'apprentissage réalisé par l'étudiant par rapport à celui qui doit être effectué (critère, objectif à atteindre). Un objectif tel que celui-ci: " Pouvoir dactylographier sans faute un texte de 500 mots à une vitesse de 70 mots à la minute ", permet une évaluation dont le cadre de référence est critérié. On compare alors le résultat de l'étudiant à ce critère plutôt qu'à la performance de ses collègues, comme c'est le cas pour une évaluation dans un cadre de référence normatif.

Cadre de référence normatif:

Pour interpréter l'information recueillie concernant l'apprentissage d'un étudiant, on compare son résultat à ceux qui ont été obtenus par un ou plusieurs groupes d'étudiants. On situe la position d'un étudiant en fonction des autres étudiants, par exemple, ceux de sa classe.

Une illustration de ce type d'interprétation est celui où on compare la moyenne obtenue par un étudiant, par exemple 70 %, à celle qui a été obtenue par le groupe. Selon que cette moyenne de groupe est de 60 % ou de 85 %, on pourra porter un jugement différent sur la performance de l'étudiant. On peut cependant avoir besoin d'un supplément d'information, concernant la distribution des résultats de ce groupe autour de la moyenne pour porter un jugement plus éclairé (exemple: variance ou écart-type de la distribution des résultats).

Evaluation formative:

L'évaluation formative a pour but de faciliter la progression des apprentissages. Elle a donc lieu pendant l'apprentissage alors qu'une action pédagogique peut être entreprise dès que le diagnostic est pose. On peut prescrire divers types d'activités correctives ou d'activités d'enrichissement selon l'information recueillie.

Cette évaluation fait partie intégrante du processus éducatif: l'étudiant apprend par cette évaluation qui le renseigne sur ses difficultés d'apprentissage.

Evaluation sommative:

L'évaluation sommative a pour but de porter un jugement à caractère définitif sur le degré de réussite d'un étudiant à la fin d'une séquence d'apprentissage, d'une partie d'un cours, d'un cours ou d'un programme d'études. Ce jugement vise donc la prise de décisions relises à la promotion, à la certification, à la sanction des études ou à la classification des étudiants.

Finalité:

Enoncé qui reflète une philosophie, des principes, une conception de l'existence ou un système de valeurs et qui indique, d'une manière très générale, les lignes directrices d'un système éducatif ou d'une institution d'enseignement.

Objectif général:

Enoncé, en termes plus ou moins précis, de ce vers quoi tend l'apprentissage. Cet énoncé, qui définit les résultats de l'apprentissage, représente un point particulier dans l'orientation générale d'un programme. (L'objectif général constitue un premier degré de précision du but dont il découle.)

Objectif intermédiaire:

Enoncé qui indique, parmi une séquence de divers apprentissages, un apprentissage que le sujet doit maîtriser avant d'atteindre l'objectif terminal. (Les objectifs intermédiaires peuvent être généraux ou spécifiques, mais on s'en sert pour atteindre un objectif terminal. Ce sont des objectifs en cours d'apprentissage.)

Objectif spécifique:

Enoncé qui décrit ce vers quoi tend l'apprentissage. Il est formulé en termes de comportement observable. (C'est une interprétation de l'objectif général dont il découle.)

Objectif terminal:

Enoncé d'une capacité durable et intrinsèquement utile que le sujet doit avoir acquise à la fin d'un apprentissage déterminé. (Cette capacité peut être décrite en termes généraux ou de manière spécifique, c'est-à-dire qu'on peut avoir des objectifs généraux terminaux et des objectifs spécifiques terminaux.)

Pédagogie de la maîtrise:

La pédagogie de la maîtrise ("mastery learning") est un concept présenté par Bloom (1971). Il repose sur les postulats voulant que ce qui différencie les étudiants, c'est leur rythme personnel d'apprentissage et que la plupart d'entre eux (sans doute plus de 90%) sont capables de réussir un cours donné. On doit donc identifier les apprentissages qu'un programme veut faire acquérir à tous les étudiants, préciser les critères de compétence et s'assurer, par des moyens d'évaluation dont le cadre de référence est critérié, que ces critères ont été atteints. Pour faciliter à l'étudiant l'atteinte des objectifs, il faut adapter l'apprentissage à l'étudiant en lui offrant une variété de moyens. L'évaluation formative est un de ces moyens.

Taxonomie des objectifs:

Classification hiérarchique des objectifs selon un ou plusieurs critères, explicites. La taxonomie de Bloom et de ses collaborateurs est une des plus connues.