Apiculture de petite échelle (Peace Corps, 1982, 213 pages)
close this bookApiculture de petite échelle (Peace Corps, 1982, 213 pages)
close this folderChapitre 2 - Planification du projet
View the document(introduction...)
View the documentL'apiculture en tant qu'activité intégrée
View the documentL'apiculture en tant qu'activité éducative
View the documentL'apiculture en tant qu'activité de coopératives

Le premier stade de la planification d'un projet apicole consiste à se familiariser avec la relation abeille-homme dans votre région. Parlez avec les gens qui s'occupent des abeilles dans votre secteur. Accompagnez-les dans leur travail.

Si vous n'avez aucune expérience apicole, il vous sera possible de beaucoup apprendre en travaillant avec les destructeurs d'abeilles, ceux qui s'occupent de leur maintien, ou les apiculteurs locaux. En apprenant comment ils travaillent, vous pouvez faire des suggestions quant à l'amélioration avec plus de crédibilité, et il vous sera plus facile d'adapter une technologie apicole appropriée à la région.

Aussi, avant de vous engager dans l'élevage des abeilles, vous devriez faire l'expérience de leurs piqûres. Les piqûres d'abeilles font partie intégrale de l'apiculture. Un apiculteur doit pouvoir y faire face.

Une fois que vous êtes familiarisé avec la relation abeille-homme locale, il faudra formuler des idées pour introduire des méthodes améliorées. Avec qui travailler? Quel matériel utiliser? Où commercialiser les produits de la ruche?

Si vous n'avez aucune expérience des abeilles, il vous serait préférable de travailler avec juste un ou deux individus de la région. En choisissant des fermiers qui sont respectés par leurs pairs et qui ont de bonnes relations au sein de la communauté, vos efforts seront multipliés. En faisant l'élevage vous-même et en utilisant des méthodes différentes de celles utilisées dans la région, vous faites un pas dans la bonne direction. La nouvelle se répandra, et tôt ou tard vous serez en train de discuter apiculture avec vos amis et voisins.

Commencez toujours l'élevage avec au moins deux ruches. Cela vous donne la possibilité de comparer les progrès entre un certain nombre de ruches, et ce qui est plus important, cela vous permettra de continuer le projet au cas où une colonie viendrait à disparaître. Aussi l'accent devra être mis sur l'utilisation d'un rucher moderne plutôt que sur des ruches individuelles.

Lors de la planification du projet, fixez des buts réalistes. Un petit projet couronné de succès est plus significatif qu'une tentative de grand projet vouée à l'échec.

Le changement est lent. Il doit démarrer avec une idée. La présentation avec succès d'une idée est une probabilité réaliste pour introduire des méthodes améliorées dans la relation abeille-homme de certaines régions.

Le matériel à utiliser dans un projet dépend de la situation locale. Il vous faudra évaluer la disponibilité des composantes nécessaires ainsi que l'aide technique disponible lors du choix du type ou des types de matériel appropriés pour la ruche.

Identifier les gens de la région susceptibles de fabriquer le matériel apicole et le faire faire représente un succès en lui-même. Il faut énormément de patience pour rassembler tout le matériel.

Des points de vente locaux existent pour les produits de la ruche dans la plupart des régions. Vérifiez auprès des gens qui utilisent déjà le miel ou la cire. Souvent, ils souhaitent ardemment avoir un approvisionnement régulier de bonne qualité. Si les boulangers et confiseurs locaux n'utilisent pas encore de miel, ils représentent un marché potentiel. Vérifiez également auprès de ceux qui approvisionnent peut-être des marchés potentiels pour la cire (voir chapitre 8, La cire).