Prise en charge d'une épidémie de choléra (MSF, 1995, 107 p.)
close this bookPrise en charge d'une épidémie de choléra (MSF, 1995, 107 p.)
close this folderConduites à tenir en cas d'épidémie
View the documentDéfinition du cas clinique
View the documentConfirmation bactériologique
View the documentMise en place d'un centre spécialisé
View the documentSchéma de prise en charge thérapeutique du patient cholérique
View the documentPrise en charge et orientation du patient cholérique dans le camp
View the documentSurveillance épidémiologique
View the documentRéduction de la transmission
View the documentChimioprophylaxie

La confirmation bactériologique est indispensable en début d'épidémie. Elle permet d'identifier le sérogroupe, le biotype et le sérotype, et de faire un antibiogramme afin de déterminer la sensibilité aux antibiotiques. La confirmation sur une dizaine d'échantillons de selles suffit.

Il est conseillé d'effectuer les prélèvements avant de commencer une antibiothérapie. Différentes méthodes de prélèvement sont utilisées, dont la méthode de prélèvement sur papier filtre (Annexe 1).

Une fois l'épidémie confirmée, on se contente de la définition clinique.

En fin d'épidémie, lorsque l'on n'observe plus que quelques cas sporadiques, il est intéressant de refaire quelques prélèvements pour savoir s'il s'agit bien encore de cas de choléra. La négativité de ces examens permettra de confirmer la fin de l'épisode épidémique.

Dans le cas où un antibiotique est utilisé, il est utile, pour le suivi thérapeutique, de répéter les prélèvements régulièrement (toutes les semaines ou tous les quinze jours) afin de contrôler l'antibiogramme car des résistances peuvent apparaître rapidement.