Peuplement et économie en Afrique de l'Ouest (1960-90). (Institut du Sahel / CILSS, CINERGIE, 1992, 51 p.)
close this bookPeuplement et économie en Afrique de l'Ouest (1960-90). (Institut du Sahel / CILSS, CINERGIE, 1992, 51 p.)
View the document(introduction...)
View the documentIntroduction générale
Open this folder and view contentsI. Introduction
Open this folder and view contentsII. Les évolutions majeures de l'économie réelle
Open this folder and view contentsIII. Peuplement et mutations économiques: les enseignements d'une vision polémique
View the documentIV. Conclusion
View the documentAnnexe n°1: Statistiques démographiques
Open this folder and view contentsAnnexe n°2: Description des profils socio-économiques des pays de l'Afrique de l'ouest 1960-1990

Etude des perspectives à long terme en Afrique de l'Ouest

Document de travail n°11

J.D. NAUDET - DIAL

Novembre 1992 SAH/D(93)406

CINERGIE

OCDE/OECD - Organisation de Coopération et de Développement Economique / Organisation for Economic Co-operation and Development

CILSS - Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel / Permanent Inter-State Committee for Drought Control in the Sahel

BAD/ADB - Banque Africaine de Développement / African Development Bank

Cette étude est financée par la CEE avec le concours de l'ACDI, la BAD, la Banque Mondiale, la Coopération Française, la Coopération Néerlandaise et l'USAID

***

L'étude des perspectives à long terme en Afrique de l'ouest est pilotée par la cellule OCDE/BAD CINERGIE basée à Abidjan.

Sa réalisation est assurée conjointement par un groupe d'experts base au Secrétariat du Club du Sahel à Paris et par plusieurs groupes d'experts africains des pas de la région. Les études de cas nationales et les principales études thématiques relatives aux changements politiques et sociaux, aux migrations régionales, à l'aménagement du territoire et à la gestion des zones frontalières, sont placées sous la responsabilité directe de spécialistes africains.

Le comité scientifique responsable de l'orientation des travaux, qui comporte une vingtaine de personnes, est composé pour moitié de chercheurs issus de la région.

Un comité d'experts d'une soixante de personnes est également régulièrement consulté. Parmi ces experts, 45 chercheurs et spécialistes ouest-africains constituent l'amorce d'un réseau de correspondants, dont la mission est non seulement de contribuer à l'étude par leur observations et recommandations, mais aussi de faciliter la dissémination des résultats de l'étude dans leur pays.

Enfin, la cellule CINERGIE assure en permanence les contacts politiques au plus haut niveau et une large couverture médiatique, grâce au réseau régional de journalistes spécialement constitué pour garder le contact avec l'opinion publique et pour mobiliser la presse ouest-africaine sur les thèmes abordés dans l'étude.