Le sida et la famille (Centre pour la Promotion de la Santé - Congo, 1995, 176 p.)
close this bookLe sida et la famille (Centre pour la Promotion de la Santé - Congo, 1995, 176 p.)
View the document(introduction...)
View the documentPréface
View the documentIntroduction
View the documentAvant-propos
View the documentNote préliminaire
Open this folder and view contentsA. Connaissances générales sur le VIH et le sida
View the documentB. Qu'est-ce que la boîte à images et comment l'employer ?
View the documentC. Le matériel didactique
View the documentD. Technique de l'exposé et emploi du matériel
Open this folder and view contentsE. Première séance - Discussion de groupe
Open this folder and view contentsF. Deuxième séance - Un drame dans la famille
Open this folder and view contentsG. Troisième séance
Open this folder and view contentsH. Quatrième séance - Comment se protéger ?
View the documentRéférences et bibliographie

Prévenir la propagation du VIH est particulièrement difficile chez les jeunes.

Environ la moisie des cas d'infection par le VIH à travers le monde se produisent chez les moins de 25 ans, estime l'Organisation Mondiale de la Santé, et les taux de maladies sexuellement transmissibles sont plus élevés parmi les adolescents que parmi les personnes de n'importe quelle autre tranche d'âge.

L'épidémie de sida a incite les jeunes, leurs parents et la communauté toute entière a parler davantage de la sexualité. Cependant, de nombreux adultes craignent qu'une éducation sexuelle mal perçue n'encourage les jeunes a avoir des rapports sexuels plus précoces. On compte de plus en plus de jeunes qui sont sexuellement actifs, qui restent célibataires pendant des années et pour qui le principe de l'abstinence avant le mariage n'est même pas envisage.

Il serait donc souhaitable que l'information sur la sexualité soit fournie dans les écoles avant que les jeunes ne deviennent sexuellement actifs. Ne peut-on envisager d'insérer les informations sur le VIH et le sida dans le programme scolaire !

Ces informations doivent avoir pour but d'encourager une attitude positive en face de la sexualité et une résolution des problèmes personnels et sociaux.

Aussi serait-il recommandable que les programmes scolaires fournissent non seulement des informations mais aussi des compétences. Les élèves doivent en effet apprendre a identifier les situations et les comportements à risque; ils doivent être encourages à la pratique d'un comportement sain. Ils doivent apprendre a reconnaître les situations potentiellement abusives ou sexuellement dangereuses, et enfin ils doivent connaître les services existants et y recourir en cas de problème.

Les jeunes doivent apprendre a exprimer leur amour et leur désir d'intimité de façon appropriée, a assumer la responsabilité de leur comportement, a promouvoir le droit qu'ont tous les individus d'obtenir des informations exactes sur la sexualité et a respecter les membres des deux sexes.

Le programme d'éducation sexuelle devra s'intéresser des le départ aux besoins exprimes par les jeunes eux-mêmes.

La terrible réalité, c'est que le sida est plus qu'une simple maladie, une affection médicale, un problème de santé. Il fait peser une menace, tant sur le développement social et économique que sur les individus en pleine période productive, la vie de la famille, les mères et leurs enfants, les populations entières et leurs cultures.

Etant donne que l'infection initiale par le virus du sida se produit silencieusement, sans signes apparents ni symptômes, le virus a pu se propager a grande échelle, sans qu'on puisse le remarquer ou le déceler.

Au moment ou l'on découvre les premiers cas de la maladie sida, le virus est déjà largement répandu dans la population. C'est le motif pour lequel il est important de donner une information adaptée rapidement sans attendre la dissémination du virus.