Initiatives à base communautaire pour l'éradication de la Dracunculose (Peace Corps, 1994, 231 pages)
close this bookInitiatives à base communautaire pour l'éradication de la Dracunculose (Peace Corps, 1994, 231 pages)
close this folderAnnexes
close this folderB. Annexes - Education pour la santé
View the documentAnnexe B-1: Plan schématique de session éducation pour la santé*
View the documentAnnexe B-2 Facteurs influençant l'acceptation des filtres dans un village
View the documentAnnexe B-3 Résistance à Changer l'Echelle d'Attitudes*
View the documentAnnexe B-4 Outils et techniques d'enseignement*
View the documentAnnexe B-5 Techniques participatives*
View the documentAnnexe B-6 Plans de leçons typiques pour un module de ver de Guinée*
View the documentAnnexe B-7 Affiches Standard
View the documentAnnexe B-8 Différentes Etapes de Réalisation d'une Enquête dans la Communauté avec des Elèves*

(* Référence: Teaching about Guinea Worm Prevention: A Manual for Secondary School Teachers, WASH Field Report No. 223)

Quatre plans de leçons qui pourraient constituer un module d'éradication de la Dracunculose sont schématiquement présentés ci-dessous. Les informations de base pour ces leçons sont contenues dans ce manuel, et, en totalité, dans l'ouvrage de référence original.

Première Leçon: Le Cycle Biologique et la Transmission du Ver de Guinée

Buts.

* Communiquer aux élèves des informations exactes sur la transmission de la Dracunculose par l'eau de boisson.
* Donner aux élèves l'occasion de discuter sur les croyances du milieu concernant la transmission de la Dracunculose.
* Donner aux élèves l'occasion de discuter des méthodes de prévention de la transmission de Dracunculose, y compris le changement de comportement par des individus et par la communauté.

Objectifs

* A la fin de la session, les élèves seront capables de décrire la transmission de la Dracunculose.
* A la fin de la session, les élèves seront capables de dresser une liste de moyens de prévention de la Dracunculose.

Lecture pour les Enseignants: Introduction et Premier Chapitre de ce manuel.

Procédure

1. Introduction. Commencez par la présentation du sujet et l'encouragement aux élèves à dire ce qu'ils savent de la Dracunculose, e.a. les convictions à ce sujet qui leur sont familières, le témoignage sur des cas vus et comment on identifie la Dracunculose.

2. Bref Exposé. Continuez en parlant brièvement du cycle de transmission de Dracunculose en suivant l'ordre des points de discussion dont les grandes lignes sont présentées ci-dessous. Des affiches représentant le cycle de transmission peuvent être utilisées pour appuyer l'explication (voir Annexe B-7).

3. Discussion. Lisez l'histoire au groupe. Ayez un suivi sous forme d'une discussion basée sur les questions engendrées par l'histoire.

4. Conclusion. Mettez l'accent sur les points suivants:

* La Dracunculose ne peut être transmise que par la consommation d'eau contaminée.
* La compréhension d'un problème par une personne peut exercer une influence sur son comportement.
* La prévention de la Dracunculose est préférable au traitement.

Plan Schématique de Discussion: Cycle Biologique et Transmission

A) Du point de vue historique, la Dracunculose est l'une des maladies le plus anciennement rapportées.

B) Infestation

* Le ver femelle (Dracunculus medinensis ) vit dans l'organisme humain et émerge du fond d'un ulcère.
* Les larves venant de la plaie ouverte pénètrent chez un hôte intermédiaire, le cyclope.
* Les cyclopes se trouvent dans des sources d'approvisionnement en eau.

C) Prévalence de Dracunculose en Afrique et en Asie (voir Introduction).

D) Cycle biologique (voir Chapitre I; résumez conformément au groupe d'âge).

E) Conditions nécessaires pour que la transmission ait lieu:

* un cours d'eau stagnant contenant le type de cyclopes qui constituent les hôtes Intermédiaires;
* une personne activement infestée qui déverse les larves dans l'eau;
* l'ingestion des larves par des cyclopes en moins de 5 jours;
* développement des larves à l'intérieur des cyclopes pendant près de 14 jours;
* ingestion de cyclopes infestés, par des humains.
* La Dracunculose ne peut être transmise que lorsque les gens boivent de l'eau contaminée; il n'y a pas d'autres modes de transmission.
* La Dracunculose est la seule maladie d'origine hydrique qui peut être entièrement évitée par la protection des sources d'approvisionnement en eau de boisson.
* La saison de transmission de la maladie (voir Chapitre I).
* Cette maladie est visée par l'Organisation Mondiale de la Santé pour éradication.

Récit: Le Cycle Biologique et la Transmission du Ver de Guinée

Dale et Sina sont très bons amis. Dale est d'Idere et Sina vient d'Igbo-Ora. Tous les deux sont élèves à l'Ecole Secondaire Okedere.

Arrivé à l'école un jour au mois de Novembre, Sina a constaté que Dale était absent. Après l'école, Sina s'est rendu chez Dale pour savoir pourquoi il n'était pas venu à l'école. Là, il a constaté que Dale était très abattu: il a contracté le ver de Guinée. I1 avait si mal qu'il ne pouvait pas marcher.

Sina dit, "Dale, chaque année tu attrapes ce ver de Guinée, alors que moi je ne l'attrape pas. Pourquoi en est-il ainsi? Dale répondit' "Notre professeur dit qu'on attrape le ver de Guinée en buvant de l'eau contaminée. Tu sais qu'à Igbo-Ora vous avez l'eau du robinet, mais ici à Idere nous cherchons notre eau dans des étangs".

Sina dit, "Je ne crois pas ça soit la raison. Ma grand 'mère dit que le ver de Guinée vit dans le sang et il peut sortir quand il veut lorsque le sang s'affaiblit. Je n'attrape pas le ver de Guinée parce que dans ma famille on a un sang puissant".

Tandis que les garçons discutaient sur les causes de la Dracunculose, la mère de Dale entra dans la pièce et leur offrit à manger. Sina, qui avait chaud et était fatigué après le travail dans la ferme scolaire et le sport, a beaucoup mangé, puis il but abondamment.

Après le repas, Sina leva les yeux et vit le coucher du soleil. Il dit, "Il faut que je m'en aille avant qu'il fasse noir". Il remercia Dale et sa mère de leur hospitalité et quitta aussitôt pour Igbo-Ora.

Dale fut guéri de sa Dracunculose quelques semaines plus tard. Sina était content de le revoir à l'école. Ils ont repris leurs activités et ne pensaient plus du tout au ver de Guinée. Tous les deux garçons ont bien travaillé cette année-là et ils furent passés en classe supérieure.

En Septembre, Dale et Sina sont rentrés à l'école. Ensuite ce fut de nouveau Novembre, mais cette année c'est Dale qui a constaté que Sina était absent de l'école. Dale alla à Igbo-Ora immédiatement après l'école et trouva Sina sur son lit, se plaignant du ver de Guinée.

Sina était soucieux. Il demanda, "Pourquoi suis-je atteint de ver de Guinée, je n'ai jamais eu cette maladie auparavant. Tu as dit que si je bois de l'eau propre je ne peux pas attraper cette maladie. Je ne bois que l'eau du robinet à Igbo-Ora".

Alors Dale rappela à Sina que l'année passée il avait bu de l'eau chez lui quand il est allé le voir. Il fit ajouta, "N'oublie pas que notre professeur dit qu'il faut un an pour que le ver de Guinée se développe. L'eau que tu as bue à Idere l'année passée t'a transmis le ver de Guinée."

Dale a ajouta encore, "Après que tu fus parti ce jour-là l'année passée, ma mère me demanda de quoi nous avions discuté. Je lui ai expliqué que lorsqu'une personne atteinte de ver de Guinée met sa jambe dans l'eau, le ver y émet des oeufs. Ainsi, lorsqu'une autre personne boit cette eau, elle boit en même temps les oeufs du ver de Guinée.

"Depuis ce jour ma mère a commencé à filtrer notre eau à boire avec une étoffe propre. Cette année personne dans ma famille n'a eu le ver de Guinée. Maintenant mon père et mes oncles planifient de creuser un puits pour notre concession, afin que personne n'attrape plus le ver de Guinée."

Sina fit des éloges à la famille de Dale pour ses efforts et, depuis ce jour-là, il prit la résolution de ne boire plus que de l'eau provenant d'une source d'eau potable.

Questions de Discussion:

1. Pourquoi Dale et Sina ont-ils attrapé le ver de Guinée?

2. Comment le ver de Guinée se transmet-il?

3. Qu'est-ce qui arrive à une personne atteinte de ver de Guinée?

4. Comment la famille de Dale a-t-elle évité le ver de Guinée l'année suivante?

5. Quels sont quelques-uns des différents moyens pour s'assurer que l'eau à boire n'est pas contaminée par le ver de Guinée?

Deuxième Leçon: Prévention de Ver de Guinée

Buts

* Rendre les élèves capables d'identifier les sources d'eau potable.
* Rendre les élèves capables d'identifier des méthodes de purification d'eau contaminée.
* Rendre les élèves capables d'identifier des méthodes de prévention de la contamination (ou "récontamination") des sources d'approvisionnement en eau.
* Démontrer la nécessité et l'efficacité de l'action communautaire dans l'approvisionnement en eau potable.

Lecture pour les Enseignants: Chapitres III et IV de ce manuel.

Procédure

1. Introduction. Introduisez le sujet en récapitulant les points essentiels de la leçon précédente sur le cycle biologique et la transmission de la Dracunculose.

2. Discussion. Lisez le récit. Ensuite menez une discussion basée sur la première série de questions de discussion.

3. Bref Exposé. Récapitulez les méthodes permettant de s'assurer que les sources d'approvisionnement en eau ne sont pas contaminées par les larves de ver de Guinée et les moyens pour éviter la contamination (ou "récontamination") des sources d'approvisionnement en eau potable.

4. Discussion. Menez une deuxième discussion basée sur la deuxième série de questions de discussion engendrées par le récit.

5. Conclusion. Résumez le récit en mettant l'accent sur le besoin d'éducation pour la santé et d'action communautaire pour fournir des sources d'approvisionnement en eau potable.

Rappelez au groupe que les gens ont probablement déjà avalé quelques larves de ver de Guinée. Les vers vont apparaître l'année prochaine, aussi les résultats de leurs efforts ne se verront qu'après deux ans. Dites-leur qu'à moins qu'ils n'agissent dans l'immédiat, le problème continuera et pourrait devenir pire.

Plan Schématique de Discussion. Prévention

A) Au niveau individuel/familial:

* Traitement d'eau contaminée par la filtration.
* Sélection de sources d'eau saine pour la boisson.

B) Au niveau communautaire:

* Découvrir le rapport entre la Dracunculose et l'eau.
* Acquérir la connaissance sur les causes et la transmission de cette maladie.
* Eviter la contamination des sources d'eau en les protégeant et en assurant le contrôle des cyclopes.
* S'assurer que des sources d'eau contaminées ne sont pas utilisées pour l'eau à boire.

Récit: Prévention de Ver de Guinée

Les habitants du village d'Ajegunle sont contents de leur vie la plupart du temps. Ils produisent du cacao, du manioc, des ignames, du maïs et des fruits. L'argent qu'ils gagnent en vendant ces cultures est utilisé de plusieurs manières pour améliorer leur vie. La grande majorité des maisons sont couvertes de tôles. Plusieurs paysans possèdent des motos. Un grand nombre de gens ont un poste de radio.

Les habitants d'Ajegunle jouissent de la vie, sauf pendant la saison sèche. Chaque année, en Janvier ou Février, les ruisseaux tarissent. Les femmes râclent le fond avec leur puisette, mais rien que de petites quantités d'eau suintent lentement. Lorsqu'une femme ou un enfant part chercher de l'eau le matin, elle/il pourrait ne revenir à la maison que tard le soir.

La vie est inconfortable pendant la saison sèche. Les gens ne peuvent pas se baigner ou laver leurs habits à cause de la rareté de l'eau. Les maladies telles que la Dracunculose et la diarrhée se propagent à cause de l'eau sale de l'étang. De petits champs d'oignons cultivés par des femmes se dessèchent. Les enfants s'absentent de l'école, car, ils passent beaucoup de temps à collecter de l'eau.

Le village de Wasinmi se trouve à environ 10 km d'Ajengule. Les paysans y produisent du cacao, des ignames, des fruits et d'autres cultures -- exactement comme ceux d'Ajengule. A Wasinmi, les gens utilisent également le revenu provenant de la vente de leurs produits pour rendre leur vie plus agréable. Là aussi, la saison sèche causait également des problèmes pénibles auparavant.

Un jour, il y a trois ans, le Baale de Wasinmi a entendu un agent de santé parler de l'amélioration de sources d'approvisionnement en eau dans la communauté. A son retour, il réunit ses gens pour discuter de cette idée. Il leur dit, "Chaque année, pendant la saison sèche, nous souffrons. Nos femmes perdent beaucoup de temps à chercher l'eau. Nous ne pouvons pas nous baigner ou laver nos habits régulièrement. Nous attrapons tellement de maladies comme le ver de Guinée et la diarrhée! Que pouvons-nous faire nous-mêmes pour sortir de cette situation?.

Certaines personnes ont suggéré que le village construise un puits approprié. Tous ont apprécié cette idée et ils ont promis d'y contribuer en argent et en main-d'oeuvre. Le Baale a contacté l'agent de santé pour demander son assistance. Ce dernier les a aidés à choisir un bon terrain pour la construction du puits. Il leur a également montré comment creuser convenablement un puits. Avec la coopération de tous les villageois, le puits fut construit. A présent, la vie à Wasinmi est agréable toute l'année. Les gens peuvent se baigner ou laver leurs habits quand ils le veulent. Ils n'attrapent plus le ver de Guinée.

Questions de Discussion
1. Quels sont les problèmes auxquels les habitants d'Ajengule sont-ils confrontés pendant la saison sèche?

2. Pourquoi les gens continuent-ils à souffrir ainsi à Ajengule?

3. Que pourraient-ils faire pour résoudre leur problème?

4. Si vous étiez un membre de la communauté villageoise Ajengule, comment auriez-vous aidé vos gens?

Récapitulation de Méthodes de Prévention
1. Le meilleur moyen d'éviter la Dracunculose est de boire de l'eau propre qui ne contient pas de larves de ver de Guinée.

* Creusez un puits approprié du point de vue sanitaire
(montrez l'image).
* Fabriquez un réservoir pour capter et réserver l'eau de pluie pendant la saison pluvieuse (montrez l'image).
* Filtrer l'eau de l'étang avec une étoffe propre pour la débarrasser des cyclopes (et par conséquent, des larves de ver de Guinée).
* Faites bouillir l'eau de l'étang pour tuer les cyclopes.
* Mettez des produits chimiques appropriés dans l'eau pour tuer les cyclopes.

2. Un autre moyen d'éviter la Dracunculose est de s'assurer tout d'abord que les larves de ver de Guinée n'entrent pas dans l'eau.

* Ne laissez pas les personnes ayant des ulcères à ver de Guinée entrer dans l'eau.
* Faites construire une petite barrière ou une plateforme, de façon que les gens n'entrent pas en contact avec l'eau lorsqu'ils sont en train de la puiser.

Questions de Discussion

1. Dans les circonstances existantes, quels sont les meilleurs moyens et les plus faciles pour éviter la Dracunculose?

2. Lorsque nous rentrons à la maison après cette leçon, comment allons-nous commencer à résoudre le problème?

Troisième Leçon: Filtration d'Eau

Buts

* Démontrez qu'il y a de petits organismes dans l'eau qui peuvent avaler les larves de ver de Guinée.
* Donnez à chaque élève l'occasion de démontrer et d'expliquer le procédé de filtration d'eau à un groupe.

Matériels et Procédés

Voir "Démonstration des Aptitudes" au Chapitre III et à l'Annexe B-1.

Quatrième Leçon: Symptômes et Traitement de la Dracunculose

Buts

* Rendre les élèves capables d'identifier les signes et symptômes de la Dracunculose parmi eux et dans leurs familles.
* Fournir aux élèves des informations sur le traitement de la Dracunculose.

Lecture pour les Enseignants: Chapitre I de ce manuel.

Procédure

1. Introduction. Introduire le sujet en signalant que même si la prévention est mieux que le traitement, il est quand même important de reconnaître les signes et symptômes de la Dracunculose et de traiter cette maladie. Le traitement a deux objectifs principaux: prévenir des complications et réduire autant que possible le malaise éprouvé par les personnes atteintes.

2. Bref Exposé. Continuez avec un bref exposé sur les symptômes cliniques de la Dracunculose, ses complications, ainsi que les obstacles au traitement.

3. Discussion. Introduisez l'exercice de discussion encourageant les élèves à répondre aux questions sur quelques-uns des moyens de traitement de la Dracunculose que les gens utilisent dans leur village. Demandez-leur également ce qu'ils pensent de l'efficacité de ces moyens. Lisez le récit et menez une discussion basée sur des questions engendrées par ce récit.

4. Conclusion. Reprenez le traitement de la Dracunculose. Mettez l'accent sur le besoin de soins appropriés des ulcères à ver de Guinée pour éviter le tétanos et d'autres infections. Encouragez tous ceux qui le peuvent à consulter le personnel médical, surtout pour la vaccination contre le tétanos. Tirez la conclusion en signalant que même si certains médicaments peuvent réduire le gonflement et la douleur, il n'existe pas de traitement de la Dracunculose proprement dit et, par conséquent, la prévention est la meilleure ligne de conduite.

Plan Schématique de Discussion: Symptômes et Traitement

A) Signes cliniques (voir Chapitre I).

B) Complications (voir Chapitre I).

C) Conséquences socio-économiques (voir Chapitre II).

D) Obstacles au traitement

* Il n'y a pas de tests de routine pour détecter la présence du ver de Guinée dans l'organisme.
* Il n'existe pas de médicaments qui tuent le ver adulte.
* La Dracunculose n'immunise pas les humains.
* Une personne peut être infestée par plusieurs vers à la fois.
* Il y a un an d'intervalle entre l'infestation et l'apparition du ver. Les gens ne se souviennent plus de ce qui s'était passé et, par conséquent, il leur est difficile de saisir les relations de cause à effet.

E) Traitement au niveau individuel/familial (voir Chapitre I).

F) Traitement au niveau communautaire
* Identifiez les personnes atteintes de Dracunculose.
* Contactez le personnel médical pour le traitement.
* Apprenez aux membres de la communauté comment soigner les ulcères à ver de Guinée.
* Assistez ceux qui ont la Dracunculose dans leurs activités quotidiennes.

Récit: Identification du Ver de Guinée et Traitement

A Owode, les gens attrapent le ver de Guinée chaque année Ils utilisent plusieurs sortes de médicaments pour traiter cette maladie, mais personne n'a trouvé un médicament qui guérit réellement.

Runmi était élève de troisième à l'école secondaire d'Owode. Un jour elle a constaté que son pied s'était enflé. Après quelques jours le gonflement s'est transformé en ulcère à ver de Guinée. Tout d'abord Runmi a essayé de frictionner la plaie avec de l'huile de palme. Ceci la ramollit sans pour autant diminuer la douleur. Le père de Runmi suggéra qu'elle mélange l'huile de palme avec un peu d'owo imi. Runmi appliqua ce traitement pendant quelques jours mais les symptômes persistaient.

Ensuite la mère de Runmi a suggéré de mélanger l'huile de palme avec les feuilles de tomates. Elle essaya ce traitement sans résultat également. Son grand frère lui dit qu'elle devait mélanger l'huile de palme avec la suie. Runmi appliqua ce traitement pendant quelques jours, mais toujours sans résultat.

Ronke, la meilleure amie de Runmi, lui dit, "Mon oncle est un guérisseur. Lorsque nous attrapons le ver de Guinée, il nous traite avec un mélange fait d'os de chien carbonisés et du beurre de karité". Même ce traitement n'a pas soulagé Runmi Pendant ce temps son pied continua à s'enfler et à lui causer beaucoup de douleur. Le pied devint si enflé qu'elle ne pouvait même plus porter des sandales. Elle devait aller à l'école et au marché pieds nus. Beaucoup de saletés se sont mélangées avec l'huile de palme qui était sur son pied et pénétrèrent même dans la plaie.

Un matin, Runmi eut des malaises. Elle ne pouvait rien avaler. Sa bouche ne pouvait plus s'ouvrir facilement. Ses bras, son cou et ses jambes devinrent très rigides. Elle ne pouvait pas aller dehors ce jour-là.

Le jour suivant Runmi commença à avoir des convulsions Sa famille était très inquiète. L'agent de santé affirma qu'elle avait le tétanos. On l'a emmenée d'urgence à l'hôpital. Runmi a failli mourir, heureusement, les docteurs ont pu lui sauver la vie .

Quelques jours plus tard Ronke constata qu'elle aussi avait un ulcère a ver de Guinée au pied. Elle s'est rappelé tous les problèmes que son amie avait eus, aussi a-t-elle décidé de se rendre au dispensaire sans aussitôt.

Le responsable du dispensaire lui donna quelques médicaments pour réduire le gonflement et la douleur dans son pied. Il la vaccina contre le tétanos. Ensuite il lui montra comment panser sa plaie pour la protéger contre les saletés. Il lui rappela de porter ses chaussures, de nettoyer et panser sa plaie chaque jour et de prendre son médicament comme indiqué. Il lui dit de ne pas entrer dans l'eau de l'étang aussi longtemps qu'elle aurait l'ulcère à ver de Guinée.

Ronke remercia le responsable du dispensaire et suivit toutes ses instructions. Il a fallu un certain temps avant que le ver de Guinée soit extrait, mais elle n'a pas souffert autant que son amie Runmi.

Questions de Discussion

1. Qu'est-ce qui est arrivé à Runmi lorsqu'elle n'a pas bien pris soin de son ulcère à ver de Guinée?

2. Pourquoi Runmi a-t-elle contracté le tétanos?

3. Pourquoi Ronke s'est-elle rendue au dispensaire?

4. Quel traitement le responsable du dispensaire a-t-il donné à
Ronke? Pourquoi?

5. Comment Ronke devait-elle se soigner?

6. Pourquoi le responsable du dispensaire a-t-il dit à Ronke de ne pas mettre son pied affecté dans l'eau de l'étang?