Les actes du 1er colloque agro-alimentaire de la francophonie «Conservation, technologie et emballage des aliments». (AFATTA, 1992, 347 p.)
close this bookLes actes du 1er colloque agro-alimentaire de la francophonie «Conservation, technologie et emballage des aliments». (AFATTA, 1992, 347 p.)
close this folderPrésentations des experts marocains
close this folderLes emballages de transport pour les produits alimentaires
View the document(introduction...)
View the documentTendances
View the documentCoût et rôle qualitatif des emballages
View the documentImpact des emballages
View the documentL'emballage dans les pays moins industrialisés
View the documentL'emballage de transport
View the documentMéthodologie d'approche des R & D
View the documentÉtude de cas

Ne pouvant pas aller dans les détails techniques qui sont certainement révélateurs de beaucoup d'idées et de suggestions et dans l'espoir d'avoir été assez clair pour mettre en relief l'essentiel de ce qu'il faudrait apprendre autour de l'emballage en général, de transport en particulier, je voudrais bien citer ciaprès un cas réel de référence qui a été étudié dans les laboratoires de l'Institut où nous nous trouvons. Il s'agit d'un cas où l'innovation de l'emballage et son amélioration ont été les éléments de base de motivation. J'en donne ici une synthèse.

Depuis longtemps, la farine céréalière est distribuée au Maroc dans deux types d'emballage: le sac jute et le sac tissu de 50 ou 100 kg. Le comité professionnel de la Minoterie marocaine s'est posé la question si le sac en papier peut être aussi utilisé.

L'étude technique a été prise en charge par l'IMEC. Elle a été très révélatrice et suggestive vis-à-vis du circuit global de distribution et de commercialisation de la farine. Pratiquement la même méthodologie citée plus haut a été suivie pour réaliser l'étude dans sa globalité:

- documentation, informations générales;

- étude du circuit de distribution (minoterie, grossiste, boulangerie, consommation);

- détermination du programme d'essais et de stimulation des contraintes en laboratoire;

- préparation des échantillons et exécution des tests en laboratoire;

- étude des paramètres économiques (coût du sac et ses accessoires); comparaison technico-économique des différents sacs (jute, polyester et papier).

A. ETUDE DES ASPECTS TECHNIQUES:

a) Relatifs au sac:

1. Stockage (résistance à la compression).
2. Manutention (chute, chocs).
3. Hygiène: perméabilité (air, eau, poussières).

b) Relatifs aux matériaux constitutifs:

1. Perméabilité (pertes de farine au cours du transport).
2. Résistance à la traction des matériaux.
3. Résistance au déchirement.
4. Imprimabilité.
5. Inviolabilité du sac.
6. Conservation de la qualité de la farine.

B. ETUDE DES ASPECTS ÉCONOMIQUES DU SAC:

1. Le prix du sac neuf.
2. Coût de fermeture du sac.
3. Coût des accessoires (labels, étiquettes).
4. Nombre de rotation du sac jute et polyester (alors que le sac papier est un emballage perdu).
5. Autres frais (lavage, rénovation du sac réutilisé)
6. Consigne du sac (sac papier non consigné).
7. Pertes de la farine à travers les mailles du sac (manque d'étanchéité).
8. Pertes de la farine à cause des défaillances de résistance du sac au cours du transport et des manipulations.
9. Recyclage des matériaux (éventuellement le cas du papier).

Ces différents paramètres étaient plus au moins difficiles à étudier et à évaluer mais il n'était pas question de les perdre de vue pour des raisons d'objectivité dans la comparaison des sacs et pour des raisons de rigueur scientifique de R & D.

Sans prétendre aller dans les détails étudiés, l'enseignement à tirer de cet exemple est que le développement des emballages et l'amélioration des systèmes de distribution ne peuvent se faire sans passer par les apports de R & D, donc de l'observation de la réalité et de sa simulation dans les laboratoires en vue de combiner, de corréler et de comparer les données. L'évidence scientifique et technique n'existe pas sans pouvoir la mesurer.

A la lumière de nos expériences basées sur des études de laboratoire, sur les nombreux contacts avec les industriels producteurs ou utilisateurs d'emballage, je dois confirmer que la rubrique de R & D appliquée dans un contexte particulier est plutôt une source d'innovation, d'économie et de progrès.

L'emballage de distribution des produits alimentaires est l'un des plus importants maillons indissociables de la chaîne. Ses défaillances ou ses faiblesses remettent en cause tous les efforts déployés dans la production ou la fabrication de tout produit alimentaire avec multiples phases.