Findings No. 20 - Les femmes, la réforme juridique et le développement en Afrique Subsaharienne. (Banque Mondiale, 8 p.)
close this bookFindings No. 20 - Les femmes, la réforme juridique et le développement en Afrique Subsaharienne. (Banque Mondiale, 8 p.)
View the document(introduction...)
View the documentIntroduction
View the documentQuestions relatives au Droit objectif
View the documentQuestions relatives à l'administration des lois
View the documentQuestions stratégiques
View the documentPertinence sur le plan opérationnel
View the documentConclusion

La Banque peut exercer une influence sur les questions de genre et sur la manière dont elles sont perçues par les personnes impliquées dans la réforme juridique. Par exemple, une étude sur la réforme foncière constitue l'une des conditions définies dans le Second crédit d'ajustement pour la privatisation et la réforme industrielle en Zambie. La Banque peut faire des suggestions dans certains domaines par exemple la différence de l'impact qu'ont des réformes sur les femmes et les hommes. Elle peut également encourager les pays emprunteurs à prendre en considération les questions de genre au cours de la planification des réformes. Par exemple, dans le projet de réforme du secteur public et de création de capacités au Cap-Vert, la Banque aurait pu suggérer que toute révision apportée à la législation du commerce et du travail devrait assurer que les femmes jouissent des mêmes opportunités que les hommes, particulièrement la capacité de prendre des engagements contractuels. En aidant dans la formation des juges et d'autres avocats impliqués dans le développement, le programme de formation pourra inclure des questions de genre. Les projets de Gestion Financière et Juridique de la Zambie et du Cap-Vert, mentionnés plus haut, comprennent des composants pour la formation des juges. Cette dernière partie pourra assurer un programme qui tiendra compte des questions de genre.

La phase préparatoire et d'exécution des opérations de prêt offre un cadre spécial et des instruments particuliers qui ont le potentiel d'influencer la réforme juridique en matière des considérations de genre. Une approche serait de fournir un appui technique, et identifier des ressources financières nécessaires pour formuler des stratégies et des programmes par pays.

L'appui des Départements des Pays Concernés, l'Agence Internationale de Développement Suédoise et le Gender Team de la Région Afrique de la Banque ont collaboré pour l'étude de cas "Legal Constraints to the Economic Empowerment of Ugandan Women" en cours de réalisation par un groupe d'experts Ougandais et l'agence pour la Planification Economique fournit un exemple à cet effet. L'Ouganda a en place des initiatives pour la Réforme Constitutionnelle, des études de cas de de jurisprudence, un programme d'éducation à base juridique qui fourniront la documentation nécessaire pour examiner chacune des catégories notées auparavant.

Les ressources provenant de COSF ( Country Operation Support Fund ) ont été allouées au Gender Team sur la demande de l'Association des Juristes Maliennes, qui a parrainé un atelier national en Mai 1993 dans le but d'identifier des questions des réformes juridiques répondant aux considérations de genre. Ce fut le début du développement d'une stratégie des réformes pour le Mali.

Une collaboration similaire entre le Gender Team , le gouvernement Camerounais et le Ministère de la Justice du Canada a regroupé en Juillet 1993, 30 ressortissants des pays Francophone et Anglophone de l'Afrique Subsaharienne, dans le but de partager leurs expériences dans la création et l'administration des programmes d'éducation juridique.

De tels programmes font partie des éléments-clés pour des stratégies visant les réformes juridiques et des composants d'appui dans les opérations de prêts de la Banque dans les secteurs d'éducation, santé, agriculture et finances. Cette seconde phase du Programme Régional Des Réformes Juridiques pour les Femmes Africaines a mené à un ensemble d'instruments opérationnels, notamment, les séries et publications sur la loi ou l'administration des questions juridiques qui suivent; "Les Lois et l'appauvrissement des Femmes", "Les Droits Humains, Les Droits des Femmes et le Droit International", " Réseau de Cliniques d'Alphabétisation Juridique Destinées aux Femmes de l'Afrique Francophone", et "Les Femmes et la Réforme Juridique: Le Rôle de la Banque Mondiale". Ces bulletins d'information ont pour objectif de diffuser les résultats et les approches opérationnelles avec les associations des juristes en Afrique Subsaharienne, les organisations nongouvernmentales et les administrateurs d'exécution.