Les antibiotiques (Centre pour la Promotion de la Santé - Congo, 1998, 291 p.)
close this bookLes antibiotiques (Centre pour la Promotion de la Santé - Congo, 1998, 291 p.)
close this folderQuatrième partie: Les antiparasitaires
close this folderChapitre 30: Les vermifuges
View the documentI.a. Le mébendazole
View the documentI.b. Le flubendazole
View the documentI.c. L'albendazole
View the documentII. La pipérazine
View the documentIII. Le lévamisole
View the documentIV. Le tétrachloréthylène
View the documentV. Le béphénium
View the documentVI. Le thiabendazole
View the documentVII. Le pyrantel pamoate
View the documentVIII. Le pyrvinium pamoate
View the documentIX. Le niclosamide
View the documentX. Le niridazole
View the documentXi. L'oxamniquine
View the documentXII. Le praziquantel
View the documentXIII. Le métrifonate
View the documentXIV. L'oltipraz
View the documentXV. La diéthylcarbamazine
View the documentXVI. L'ivermectine
View the documentQuel vermifuge choisir?
View the documentQuelle est l'utilité des examens de selles?

Dans de nombreux pays tropicaux, la prévalence de l'infestation par certains vers est grande: ascaris, ankylostomes, trichocéphales. Les enfants sont particulièrement touches et nourrissent une masse importante de vers. Le déparasitage est donc essentiel. Comme on sait relativement bien quel est le type de ver rencontre dans la région et qu'on possède maintenant des vermifuges relativement peu coûteux, pratiquement atoxiques et tres efficaces sur les principaux vers, on peut envisager des traitements de masse sans examen de selles préalable.

Ces examens de selles gardent cependant tout leur intérêt dans certains cas

- lorsqu'il s'agit d'un ver pour lequel un traitement spécifique existe: comme le schistosome, le taenia, etc.

- pour faire une étude épidémiologique parmi une population de référence. A partir de cette étude, on peut alors établir les stratégies de traitement

- pour mettre au point par exemple une anémie rebelle (ankylostome), un amaigrissement, une diarrhée chronique rebelle...

La prise systématique d'un vermifuge polyvalent est une bonne mesure, mais ceci ne doit pas faire oublier les mesures d'hygiène comme le lavage des mains, l'utilisation d'un WC propre, le recouvrement des aliments pour les protéger des mouches, le port de sandales...