Evaluation rapide de l'état de santé d'une population déplacée ou réfugiée (MSF, 1996, 63 p.)
close this bookEvaluation rapide de l'état de santé d'une population déplacée ou réfugiée (MSF, 1996, 63 p.)
close this folder2. Objet de l'évaluation sanitaire rapide
View the document(introduction...)
View the documentDémographie
View the documentMortalité et morbidité
View the documentStatut nutritionnel
View the documentCouverture des besoins vitaux

MORTALITÉ

En urgence, la mortalité est l'indicateur qui informe le mieux sur la gravité d'une situation. Cet indicateur est exprimé sous la forme d'un taux qui pourra être comparé à des valeurs connues (taux de mortalité de référence). Le suivi prospectif du taux de mortalité permettra d'évaluer l'impact de l'intervention.

MORBIDITÉ

Il est utile de savoir quelles sont les maladies les plus fréquentes dans une population, ainsi que les risques épidémiques, de façon à adapter les programmes de santé. Cependant, les pathologies responsables de la plus grande partie de la morbidité sont souvent les mêmes dans la plupart des situations: paludisme, diarrhées, infections respiratoires aiguës et/ou rougeole. De ce fait, il est rarement prioritaire de chercher à estimer la prévalence de ces pathologies par une enquête rétrospective, et on se contentera d'utiliser l'information disponible dans les structures de santé de la région.

Plus intéressantes sont les données prospectives fournies par un système de surveillance de la morbidité qui sera mis en place dans le camp. Ceci est particulièrement vrai pour la surveillance des épidémies (rougeole, choléra...).

Du fait de la létalité liée à la rougeole, on mesurera éventuellement la couverture vaccinale de cet antigène (mais la priorité reste la campagne de vaccination en urgence).