Spore - Bulletin du CTA - No. 29 (CTA, Octobre 1990, 16 pages)
close this bookSpore - Bulletin du CTA - No. 29 (CTA, Octobre 1990, 16 pages)
View the document(introduction...)
Open this folder and view contentsPoints forts
Open this folder and view contentsTribune libre
View the documentEn bref
View the documentLivres et revues
Open this folder and view contentsSources d'information

Les ennemis des cultures en Afrique Centrale

De la précocité la riposte aux attaques des ennemis des cultures dépend pour une large part l'efficacité des traitements phytosanitaires. Encore faut-il, pour intervenir à bon escient, identifier avec précision les symptômes, les ravageurs ou l'agent pathogène responsables des dégâts aux cultures. C'est dans cette optique que la Division de la défense des végétaux du Burundi vient de publier une nouvelle édition de son ouvrage «Maladies et ravageurs des cultures de la région des grands lacs d'Afrique centrale», enrichie des derniers développements de la recherche.

Destiné aux agronomes, aux moniteurs et aux vulgarisateurs, ce manuel présente, culture par culture, les différentes maladies et les ravageurs. Les ennemis communs à plusieurs plantes et les parasites des récoltes y sont également démasqués.

Pour permettre une identification rapide et sure, des photos en couleurs montrent les parties de la plante attaquée. En regard de ces photos, un texte court explique les causes d'infection ou d'infestation ainsi que les traitements, le plus souvent chimiques, à mettre en oeuvre pour les juguler.

Ce guide pratique répond à un besoin important dans la région des grands lacs d'Afrique centrale où la pression démographique est particulièrement forte.

Maladies et ravageurs des cultures de la région des grands lacs d'Afrique centrale - A. Autrique et D.Perreaux de la Division de la défense des végétaux Institut des Sciences Agronomiques du Burundi (ISABU) - BP 795 Bujumbura - BURUNDI

Le criquet puant

On l'appelle parfois le criquet de l'an 2000: le criquet puant (Zonocerus variegatus) dont les ravages ont été moins médiatisés que ceux d'autres acridiens notamment le criquet pèlerin, n'en constitue pas moins, pour l'avenir, une très sérieuse menace pour les cultures de l'Afrique tropicale humide. De localisées et occasionnelles, ses attaques tendent à devenir généralisées et chroniques. Présent dans vingt-cinq pays d'Afrique, cet acridien remonte progressivement vers le nord à la faveur des aménagements humains qui recréent des biotopes qui lui sont favorables: bas-fonds humides cultures irriguées...

Le PRIFAS, département du CIRAD spécialisé dans la lutte anti-acridienne, vient de publier un essai de synthèse bibliographique qui fait le point sur les connaissances actuelles. Constat de départ: malgré les très nombreuses recherches consacrées au criquet puant, son comportement, ses cycles biologiques et son alimentation restent mal connus. Ces lacunes hypothèquent lourdement les chances d'une lutte efficace.

Composé d'une synthèse critique des connaissances disponibles et d'une bibliographie quasi exhaustive de 315 références cet ouvrage trace également dé nouvelles pistes de recherches fondamentales et appliquées afin de pouvoir proposer des méthodes acceptables économiquement et écologiquement.

Le criquet puant, Zonocerus variegatus (Linné, 1758) - Joelle Chiffaud et Jacques Mestre - ISBN: 2-87614-034-9 - PRIFAS/CIRAD avenue du Val de Montferrand B.P. 5035 - 34032 Montpellier cedex FRANCE

Vient de paraître

LES SYSTEMES AGRICOLES OASIENS
Les actes du colloque de Tozeur (sud Tunisie) des 19, 20 et 21 novembre 1988 ont été publiés dans la collection «Options méditerranéennes». Ce colloque, organisé par le Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes, réunissait les experts des organismes de recherche et de développement des pays concernés.

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier
3191, route de Mende - B.P. 5056 34033 - Montpellier cedex FRANCE
Librairie Lavoisier 11, rue Lavoisier 75384 - Paris cedex 08 - FRANCE

PRODUCTION ET UTILISATION DE LA MATIERE ORGANIQUE
Ce livret de 44 pages, publié par le rninistère rwandais de l'Agriculture, de l'Elevage et des Forets, avec l'appui financier des Communautés Economiques Européennes, s'inscrit dans le Projet Stratégie Alimentaire / Appui au Programme National intrants. Il s'adresse en priorité aux agronomes de terrain et aux techniciens agricoles chargés de mettre à la portée des paysans rwandais des techniques de fertilisation éprouvées ou nouvelles.

Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et des Forêts Direction Générale de la Production Agricole B.P. 1648 - Kigali - RWANDA

EDI-TROPIQUES
Un répertoire des organismes scientifiques français et étrangers qui éditent des périodiques ou des ouvrages en langue française sur l'aménagement, le développement et l'environnement des pays tropicaux. Pour chacun des organismes cités figure la liste de ses publications les plus récentes.

Centre d'Etudes de Géographie Tropicale (CEGET)
Domaine universitaire 33405 Talence cedex - FRANCE

La forêt dense d'Afrique centrale

Deux tomes, plus de 1700 pages en tout, passent en revue un a un les principaux arbres de la forét dense d'Afrique centrale.

Le tome 1, approche forestière et morphologique, a pour objectif de permettre l'identification des arbres, tous les organes sont passés en revue: le pied, le tronc, l'écorce, la cime, la feuille, la fleur et le fruit de chacun des individus de la forêt dense, avec de multiples schémas.

L'approche botanique, qui constitue le tome 2, fournit la clef systématique des principaux genres et familles arborescents. Les lecteurs v trouveront aussi outre une description des essences (séquence des familles et fiches botaniques et forestières) un index des noms scientifiques et une bibliographie.

Cet ouvrage a été publié par le CI DAT (Centre d'informatique appliquée au développement et à I'agriculture tropicale) et Huytrop (Entraide tropicale Huy), avec l'appui de l'ACCT et du CTA.

La forêt dense d'Afrique centrale Identitication pratique des principaux arbres - Y. Tailfer

· CIDAT 13, chaussée de Louvain 1980 Tervueren - BELGIQUE
· HUYTHOP 4, rue Saint Victor 5200 Huy - BELGIQUE
· ACCT 15, quai André Citroën 75015 - Paris
· ou CTA

Destins paysans et politiques agraires en Afrique centrale

Dans les hautes terres surpeuplées du Rwanda et du Burundi comme dans la brousse congolaise sous-peuplée, les paysans ont peu de prise sur leur destin tracé de l'extérieur par les politiques. C'est le sort réserve aux agriculteurs de ces deux régions d'Afrique depuis la colonisation que retrace avec force André Guichaoua dans deux ouvrages bien documentes.

Malgré une densité démographique impressionnante qui dépasse dans plusieurs régions les 300 habitants au km2, les populations rurales des deux petits pays des Grands Lacs n'ont pas quitté leurs collines. Etroitement encadrées, elles continuent à vivre sur des superficies de plus en plus réduites en adaptant sans cesse cultures et techniques à leurs besoins. Par crainte de mouvements sociaux difficiles à contrôler, les gouvernements successifs ont, en effet, empêché l'afflux des paysans vers les villes.

Ceux-ci sont aujourd'hui bloqués dans une situation qu'ils n'ont pas les moyens de faire évoluer.

«Les vocations paysannes explique A.Guichaoua, atteignant dans l'Afrique des Grands Lacs un tel degré d'adhésion contrainte gu'elles se condamnent elles-mêmes à l'isolement vertueux».

Depuis l'époque coloniale, le Congo vit une evolution inverse. Les campagnes se vident au profit des villes qui absorbent aujourd'hui 52% de la population et 85% des hommes de 25 à 39 ans. Le manque de force de travail est ainsi devenu le premier facteur limitant de {'agriculture presque exclusivement aux mains des femmes et des personnes âgées.

Abandonnés à eux-mêmes, les paysans ne bénéficient pas, en dépit de la manne pétrolière de la sollicitude de l'État. Les seuls investissements vont aux fermes d'État et aux grands projets, gouffres financiers qui concurrencent la petite agriculture traditionnelle.

Destins paysans et politiques agraires en Afrique centrale —Tome 1: l'ordre paysan des hautes terres centrales du Burundi et du Rwanda —Tome 2: la liquidation du «monde paysan» congolais

André Guichaoua ISBN 2-7384-0132-5 L'Harmattan 5-7, nue de l'Ecole Polytechnique 75006 Paris - FRANCE

La relève paysanne en Côte d'Ivoire

Bien que la production vivrière de la Côte d'Ivoire augmente de 2,9 % par an, elle n'arrive pas à rattrapper le taux de croissance de la population, qui est de 3,9 % par an. Ce pays doit donc moderniser son agriculture.

Ce ne sont pas les paysans âgés le plus souvent analphabètes, qui pourront conduire le changement en adoptant de nouvelles pratiques culturales. Mais peut-on attendre des jeunes, déscolarisés ou chômeurs, sans grands moyens, qu'ils s'investissent dans une activité restée très manuelle et peu lucrative ? Deux voies s'offrent aux candidats, le plus souvent forcés, au retour à la terre: s'inscrire dans un projet pour pratiquer une agriculture moderne, mécanisée mais encadrée, ou retourner s'installer au village en profitant des solidarités familiales.

Yapi Simplice Affou, chercheur au Centre ORSTOM de Petit Bassam à Abidjan, a enquêté sur ces deux modèles, l'un d'initiative étatique (MIE), l'autre d'initiative individuelle (MII), en s'attachant à montrer les limites et les points de blocage de chacune des formules. Son livre fait également le point sur les structures d'accueil et d'incitation au métier de la terre.

«Il faut, conclut-il, renoncer aux actions autoritaires de retour à la terre et s'atteler à créer au village les conditions d'une vie meilleure, qui, seules, retiendront les jeunes ruraux et faciliteront le retour de bien des citadins».

La relève paysanne en Côte d'Ivoire Yapi Simplice Affou ISBN :2-86537-257-1 - Collection Economie et Développement

Editions de l'ORSTOM 213, me La Fayette 75480 Paris cedex 10 - FRANCE.
Editions Karthala - 22-24, bd Arago 75013 Paris - FRANCE