Plan d'urgence pour l'assainissement et la sauvegarde des documents administratifs et des archives: une étude RAMP (UNESCO, 1995, 47 p.)
close this bookPlan d'urgence pour l'assainissement et la sauvegarde des documents administratifs et des archives: une étude RAMP (UNESCO, 1995, 47 p.)
close this folder1. Introduction
View the document1.1 Présentation d'un plan d'urgence pour l'assainissement et la sauvegarde des documents administratifs et des archives
View the document1.2 Objectif de la présente étude et d'un plan d'urgence
View the document1.3 Aspects méthodologiques

Différentes questions peuvent être posées à propos de notre étude:

- est-il nécessaire d'établir une typologie des formes de blocage dans les pays en développement, ou faut-il se limiter à l'étude d'un seul cas?

- dans quelle mesure la situation du pays choisi est-elle représentative des situations de blocage
qu'on peut observer dans d'autres pays?

- comment déterminer des principes directeurs sur la base de l'étude d'une seule expérience?

- comment présenter ces principes directeurs: séparément après l'étude du cas, ou au fur et à mesure de l'analyse de l'expérience et de l'étude des étapes de sa réalisation?

Certes, ces interrogations sont légitimes, mais il est nécessaire, à notre sens, de contribuer au déblocage de la situation des archives dans différents pays et de profiter, tant soit peu, des expériences des uns et des autres. Etant donné la progression géométrique de l'information et des documents et l'enjeu que représente l'organisation du cycle de vie des documents pour le développement des pays, la réalisation d'un plan d'urgence trouve toute sa raison d'être et revêt une grande importance..

Sans prétendre pouvoir apporter des réponses adéquates aux interrogations posées, nous considérons qu'il est possible de partir de l'étude du cas d'un seul pays pour présenter des lignes directrices pour la conduite de tels plans dans d'autres pays. Il y a lieu de considérer les formes de blocage par rapport aux différents aspects de la fonction d'archives et non les aspects spécifiques de la situation du cas à étudier. Autrement dit, il faudrait déterminer les niveaux et les domaines où il peut y avoir un blocage. Celui-ci peut être relatif à la gestion des archives courantes et intermédiaires, à la collecte des archives définitives, au bâtiment d'archives, aux conditions de conservation, à la qualité du personnel, au budget et au moyens financiers. De même, la prise de conscience des décideurs et l'intérêt qu'ils accordent à la question peuvent paraître comme déterminants dans certains cas.

Nous essaierons de décrire l'expérience menée par la Tunisie et les étapes de sa réalisation tout en formulant au fur et à mesure les lignes directrices que nous conseillons d'observer dans de pareilles circonstances. Nous comptons sur la compréhension des collègues qui auront à mener des plans semblables pour ajuster les mesures prises ou les solutions préconisées au contexte dans lequel ils auront à agir.