Bonne utilisation des pesticides, Fiche technique, Projet Bénino-Allemand, Service national de Protection des Végétaux SPV / GTZ, Porto-Novo. (Documents du Benin, 1995, 32 p)
close this bookBonne utilisation des pesticides, Fiche technique, Projet Bénino-Allemand, Service national de Protection des Végétaux SPV / GTZ, Porto-Novo. (Documents du Benin, 1995, 32 p)
View the document(introduction...)
View the document1. La définition d'un pesticide
View the document2. L'identification des pesticides
View the document3. Le choix d'un pesticide
View the document4. La toxicité
View the document5. Les règles générales de sécurité
Open this folder and view contents6. L'utilisation pratique des pesticides
Open this folder and view contents7. Les recommandations diverses
View the document8. Que faire en cas d'empoisonnement?

Les pesticides ne permettent pas de combattre tous les ennemis des cultures à la fois. Chacun possède des cibles bien précises. Selon le type d'ennemis A combattre, les pesticides sont classés dans les catégories suivantes:

· Insecticide destiné à combattre les insectes (Décis, Sofagrain, Actellic, Sherphos, Fastac,...).

· Fongicide destiné à combattre les champignons (Manèbe, Topsin M,....).

· Rodenticide destiné à combattre les rongeurs (Alpha-Chloralose, Racumin,....).

· Herbicide destiné à combattre les mauvaises-herbes (Roundup, Cotodon,....).

· Nématicide destiné à combattre les nématodes (vers minuscules) (Furadan, Oncol,...)

· Molluscicide destiné à combattre les limaces et les escargots (Spic,...).

Le fait d'appartenir à une catégorie ne veut pas dire que le pesticide combat tous les ennemis de cette catégorie. Il n'est efficace que sur quelques ennemis appartenant à la catégorie. Il faut donc vérifier quels sont exactement les ennemis à combattre sur la culture et voir en lisant l'étiquette, si le pesticide agit bien sur ces ennemis.

Exemple: L'Actellic ou la K-Othrine n'est pas efficace contre le Grand Capucin du Maïs. Il faut utiliser l'Actellic-Super ou le Sofagrain.

Il faut également vérifier si le pesticide peut être utilisé ou non sur la culture qui est attaquée.

Exemple: Les produits "coton" ne doivent pas être utilisés sur les cultures vivrières ou sur les cultures maraîchères, mais uniquement sur le coton.

Utiliser un pesticide contrairement à ce qui est recommandé, peut avoir des conséquences très graves. les risques encourus sont les suivants:

· Le pesticide est inefficace. Les ennemis visés ne sont pas éliminés par le traitement.

· Le pesticide peut endommager la culture: flétrissement de jeunes plantes, brûlures sur les feuilles, chutes de fleurs,...

· Le pesticide est trop toxique et se conserve dans la plante, La consommation de toute partie de cette plante pourra entraîner des empoisonnements.