Cover Image
close this bookLe théier, Maisonneuve et Larose, 1988
close this folderIX. Cueillette
View the document(introduction)
View the document9.1 - Physiologie de la croissance
View the document9.2 - Formation de la table de cueillette («Tipping»)
View the document9.3 - Distribution de la production
View the document9.4 - Principes de la cueillette
View the document9.5 - Pratique de la cueillette
View the document9.6 - Réception et transport des feuilles
View the document9.7 - Cueillette mécanique

9.1 - Physiologie de la croissance

La croissance du théier est périodique, sans liaison apparente avec le climat ou d'autres facteurs extérieurs, mais ils peuvent cependant avoir une influence indirecte. Cette croissance comprend deux phases, la période de poussée végétative (flushing period) et la période de dormance (banji period).

Lorsque la dernière feuille d'une pousse atteint son développement maximum, apparaît une petit bourgeon d'une longueur de 5 mm que l'on appelle «banji». La pousse semble être au repos, mais en fait, il n'y a pas d'inactivité car le bourgeon gonfle progressivement et prépare la poussée suivante.


Fig. 12. - Jeune pousse de théier.


Ph. 13. - Théiers - Recépage - Cameroun. ( Cl. G. BLAHA ).


Ph. 14. - Un champ de théiers, sous ombrage, en cueillette - Assam. ( Cl. D. BONHEURE ).

Au cours du développement de la nouvelle pousse, le bourgeon dormant s'allonge, avec formation de bractées sessiles, puis des préfeuilles et des feuilles normales. Les préfeuilles (janam, fish leaf) ont une grande importance dans la conduite de la cueillette.

Le rythme de croissance est différent d'une pousse ou d'un élément foliaire à un autre et varie en fonction du climat, de l'alimentation de la plante et du type de cueillette. Cette dernière doit être adaptée, dans la mesure du possible, au rythme de croissance du théier, de manière à ce que les phases de dormance ne bouleversent pas la récolte.

La phase de croissance varie de 50 à 80 jours suivant les régions à thé. Le gonflement du bourgeon dormant représente 51 % de cette phase alors que la formation de la préfeuille couvre 30 % de cette période. Celle de la pousse formée d'un «pekoe» et de deux feuilles ne représente plus que 19 % de la phase de croissance.