Cover Image
close this bookLe rôle de l'information pour le développement rural des pays ACP, CTA, 1996
close this folderPartie 1: Actes du séminaire
close this folderConclusions et recommandations
View the documentDéfis et enjeux
View the documentUn rôle nouveau pour l'information et la communication dans le développement rural
View the documentLes acteurs de la recherche et du développement: de nouvelles façons de travailler ensemble
View the documentDe l'information à la communication: de nouveaux métiers, de nouveaux rôles
View the documentL'articulation des échelles d'intervention

De l'information à la communication: de nouveaux métiers, de nouveaux rôles

Les professions de l'information et de la communication sont en pleine mutation. En dix ans, le contexte a changé: la libéralisation et la démocratisation ont abouti à la création de nombreux journaux et radios privés, locaux ou communautaires. Associations et ONG créent leurs centres de documentation et services d'information.

1. Les actions de soutien aux professionnels de la communication doivent concerner l'ensemble des acteurs , qu'ils appartiennent au secteur public privé ou associatif.

2. Pour l'ensemble des métiers de la communication, l'enjeu essentiel est de renforcer les capacités des professionnels à s'ouvrir sur leur environnement, à s'intéresser aux questions de développement rural, à nouer des relations de travail avec les services de développement rural et de recherche.

3. Les documentalistes doivent devenir de véritables animateurs de l'information. La priorité ne doit plus porter sur le stockage et le traitement de l'information, mais sur l'animation, la diffusion et la communication.

4. Les relations des centres de documentation avec leur environnement doivent changer. Ils doivent être en communication étroite et régulière avec les services d'appui au développement rural et les organismes ou services d'information. Ils doivent adopter une démarche active vers les utilisateurs et de promotion de leurs services d'information.

5. L'accès aux banques de données internationales et aux documents primaires reste indispensable. Mais les documentalistes devraient construire leurs propres banques de données en fonction des attentes des utilisateurs . Des banques locales d'information seraient particulièrement utiles.

6. La formation, et notamment la formation de formateurs, jouera un rôle indispensable pour faciliter la mutation du métier de documentaliste. Le contenu de cette formation doit couvrir différents aspects: l'analyse besoins en information, les techniques de communication et d'animation, la création et l'évaluation de services spécialisés d'information, la gestion et le marketing de l'information, les nouvelles technologies de l'information.

7. Un appui à des réseaux d'échanges professionnels entre documentalistes, mais surtout entre les documentalistes et les autres professionnels de l'information, serait très utile.

8. La presse et les radios rurales ou locales constituent des outils privilégiés pour permettre une communication entre les communautés rurales, et entre celles-ci et les services de développement et de recherche. Ils doivent plutôt être utilisés pour des fonctions de communication et d'échange. Une attention particulière doit être accordée aux médias communautaires.

9. Les journalistes du secteur public, privé ou associatif ont besoin de renforcer leurs compétences professionnelles et de changer leurs relations avec les services de développement rural, la recherche et les associations. La formation, les échanges d'émissions ou d'articles sur des questions de développement rural, l'appui en documentation constituent des moyens efficaces d'appui aux journalistes.

10. Il est nécessaire de soutenir la création ou le développement de revues spécialisées nationales ou régionales sur le développement rural, et d'apporter un appui aux éditeurs et diffuseurs des pays ACP. Ce soutien devrait concerner aussi bien la formation, les échanges professionnels que l'appui en services d'information et de documentation spécialisés. Les réseaux professionnels existants constituent un relais à privilégier.