Cover Image
close this bookLe rôle de l'information pour le développement rural des pays ACP, CTA, 1996
close this folderPartie 1: Actes du séminaire
close this folderDiscours d'ouverture
View the documentJacques Blanc, Président de la région Languedoc-Roussillon
View the documentA.P. Conesa, Président d'Agropolis
View the documentBernard Bachelier
View the documentR.D. Cooke, Directeur du CTA

R.D. Cooke, Directeur du CTA

Monsieur le Président du Conseil régional,
Monsieur le Président d'Agropolis,
Messieurs les Représentants des ministères chargés de la Recherche et de la Coopération,
Monsieur le Représentant du Secrétaire général ACP,
Monsieur le Président et Messieurs les membres du Comité consultatif du CTA,
Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Le Centre technique de coopération agricole et rurale ACP-UE (CTA) est heureux d'être à nouveau à Montpellier à l'occasion du séminaire-bilan sur le rôle de l'information pour le développement rural des pays ACP.

En effet, cette belle cité du Languedoc avait accueilli, il y a un peu plus de dix ans, le tout premier séminaire organisé par notre Centre sur ce même thème.

C'est pourquoi nous voudrions tout d'abord remercier les autorités françaises, aussi bien les responsables des ministères concernés que les autorités territoriales, pour avoir non seulement permis la tenue de la présente rencontre, mais également pour toutes les facilités qu'elles nous ont accordées pour en assurer le succès. Dans ce cadre, nous remercions particulièrement le Conseil régional qui a bien voulu mettre gracieusement à notre disposition toutes les infrastructures nécessaires au déroulement du séminaire. Cela constitue à nos yeux un témoignage éloquent de l'intérêt de la partie française.

Nous voudrions ensuite présenter brièvement le CTA, à l'intention de ceux qui ne le connaissent pas encore suffisamment.

Créé dans le cadre de la Convention de Lomé, convention signée entre les Etats du Groupe ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et ceux de l'Union européenne, le CTA est installé depuis 1983 à Ede-Wageningen, aux Pays-Bas. Il a pour mission de permettre aux pays ACP un meilleur accès à l'information nécessaire pour leur développement agricole et rural.

Les principaux groupes cibles sont les planificateurs, les chercheurs, les vulgarisateurs, les formateurs, les spécialistes de l'information et de la communication agricoles. C'est par leur intermédiaire que le Centre peut atteindre les producteurs agricoles et leurs associations.

Le Centre est placé sous la tutelle du Comité des ambassadeurs ACP et UE accrédités à Bruxelles. Il est financé par le Fonds européen de développement. Sur le plan technique, la Direction du CTA est assistée par un Comité consultatif de vingt-quatre membres composé, sur une base paritaire, d'experts en développement agricole et rural.

Le mandat du CTA, tel que défini par la Convention de Lomé, a amené le Centre à se fixer deux objectifs principaux qui orientent son action:

" il y a d'abord la nécessité d'améliorer la disponibilité et l'accessibilité de l'information sur les méthodes et moyens favorisant le développement agricole et rural;

" il s'agit également de favoriser le développement des capacités propres des pays ACP en matière de production, d'acquisition et d'échange d'information agricole.

C'est pourquoi le Centre s'est fixé les quatre objectifs spécifiques suivants:

" promouvoir les contacts et les échanges d'expériences;

" fournir l'information agricole à la demande;

" renforcer les services ACP d'information et de documentation agricoles;

" développer des stratégies de planification, de mise en œuvre, de suivi et d'évaluation des programmes et services d'information agricole dans les Etats ACP.

Sur la base de ces objectifs, des conclusions du premier séminaire de Montpellier ainsi que des orientations successives de ses organes de tutelle et de conseil, le Centre a développé une série d'activités qui peuvent se regrouper sous cinq rubriques essentielles:

" l'organisation de séminaires et ateliers conçus comme carrefours d'échange d'information et d'expériences;

" la réalisation d'études sur des thèmes spécifiques reconnus prioritaires pour le développement agricole et rural;

" un important programme de publications scientifiques et techniques dont le pivot central est le bulletin Spore, dans ses versions anglaise et française, Esporo dans sa version portugaise;

" un service questions-réponses qui assure, à la demande, la mise à disposition d'informations spécifiques;

" l'appui aux services d'information et de documentation couvrant la formation à la gestion de l'information agricole, l'appui documentaire et la fourniture d'équipements de micro-informatique documentaire.

Enfin, par son programme d'appui à la radio rurale et au développement d'autres moyens audiovisuels, le CTA contribue à améliorer la circulation directe des informations techniques auprès des producteurs agricoles.

Le bilan de ces activités vous sera exposé au cours de nos travaux afin d'éclairer notre réflexion.

Nous voudrions toutefois souligner que, depuis 1991, le CTA a également initié une démarche régionale de planification et d'action qui vise à mieux connaître les besoins de ses groupes cibles, afin d'adapter en conséquence ses programmes d'activités.

Cette approche construit lentement et progressivement la base nécessaire pour la définition d'une nouvelle stratégie d'information fondée sur la mise en œuvre de programmes concertés.

Permettez-nous à présent de rappeler les objectifs de cette rencontre. Il s'agit d'abord pour le CTA, au terme de dix années d'existence, de faire avec vous un bilan prospectif de ses activités. Ce bilan devrait nous permettre de recueillir des suggestions sur les options stratégiques susceptibles de promouvoir une meilleure gestion de l'information dans les pays ACP, en fonction de l'évolution des besoins et du contexte de développement. Parallèlement, ces options doivent tenir compte des progrès en matière de technologies de la communication. Le CTA est en train de mettre au point un plan stratégique pour les programmes d'activités des cinq années à venir. Les suggestions du présent séminaire constitueront une composante importante de ce processus. Elles seront examinées au cours des prochains mois par le CTA en liaison avec son Comité consultatif, et dans le contexte des évaluations externes et internes des programmes du Centre.

L'autre objectif du séminaire, pour tous les acteurs ici présents, est de saisir cette opportunité pour identifier, à la lumière des enjeux actuels du développement rural des pays ACP, les axes d'un partenariat de type nouveau, impliquant réellement les acteurs de base.

Avec l'expertise très riche et diversifiée réunie dans cette salle, nous n'avons aucun doute que ces objectifs peuvent être atteints et que les recommandations du séminaire seront d'un grand intérêt, non seulement pour le CTA, mais aussi pour toutes les institutions impliquées dans le développement agricole et rural des pays ACP.

C'est pourquoi nous voudrions vous remercier vivement, Mesdames et Messieurs, pour avoir bien répondu à notre invitation.

C'est le lieu de rendre hommage au Comité de pilotage international qui a appuyé le CTA pour l'organisation du séminaire, au Comité de coopération France-CTA pour son soutien permanent ainsi qu'au GRET et au CIRAD pour la préparation minutieuse de cette rencontre.

Nous souhaitons plein succès au séminaire.

Nous vous remercions pour votre attention.