Cover Image
close this bookLe rôle de l'information pour le développement rural des pays ACP, CTA, 1996
close this folderPartie 2: Etudes préparatoires
close this folderL'offre d'information européenne pour le développement rural des pays ACP: quelles tendances?
View the document(introduction)
View the documentIntroduction*
View the documentLes institutions
View the documentProduits et services
View the documentConclusions

Introduction*

*Cette étude a été réalisée au moyen d'une enquête auprès des institutions, via des entretiens téléphoniques ou directs, suivis, lorsque cela s'avérait nécessaire, par un questionnaire. Les informations ont également été recueillies sur serveurs télématiques. En outre, une recherche bibliographique a permis de préciser les tendances de l'offre d'information entre les pays de l'Union européenne et les pays ACP. L'aide fournie par l'équipe du CTA, ainsi que par les membres du comité de pilotage du séminaire «Montpellier 2», pour identifier les institutions clés a été particulièrement précieuse.

Les principaux acteurs de la chaîne de l'information entre les pays européens et les pays ACP - tout comme leurs produits et services - sont en grande partie les mêmes qu'il y a dix ans.

Néanmoins, on observe une tendance à la professionnalisation des activités d'information dans les pays ACP. Elle se traduit notamment par une attention plus forte à la qualité de l'information diffusée, et par un souci plus grand d'adapter l'offre aux besoins et à la demande des utilisateurs des pays ACP. Les techniques ont évolué, notamment du côté des possibilités offertes par l'électronique, l'informatique et les télécommunications qui permettent une circulation très rapide et importante des données. Les produits se sont diversifiés. Si l'écrit reste dominant, la radio et l'audiovisuel suscitent un intérêt croissant.

De plus, un nouvel acteur est entré en scène: le marché. Si les logiques de dons et subventions restent présentes, la volonté de trouver une rentabilité, au moins partielle, aux activités de production et diffusion de l'information au Nord et au Sud semble se renforcer.

Il est remarquable que, à quelques exceptions près, la langue apparaisse toujours comme l'un des critères pertinents de la typologie des acteurs. Au sein des programmes et institutions existent parfois des entités distinctes, francophones, anglophones et, bien que d'une manière moins nette, lusophones (ou autres). Entre ces «mondes», la coexistence est plus souvent la règle que la concertation.

Enfin, parallèlement à la logique d'une offre européenne conçue pour répondre aux besoins en information des pays ACP, commence à se développer une logique du partenariat, avec l'objectif de consolider les capacités des acteurs ACP à développer leur propre offre d'information.