Cover Image
close this bookFindings No. 98 - Recherche orientée vers l'action : Création des réseaux pour une meilleure prestation des services financiers aux pauvres, La Banque Mondiale
View the document(introduction)
View the documentL'approche
View the documentCréation des réseaux
View the documentEtapes essentielles

L'approche

Une approche participative fut adoptée pour développer le sens de la prise en charge du processus et du produit, et promouvoir l'apprentissage des participants à partir de l'expérience des uns et des autres. Les institutions rurales de microfinancement qui sont en tête, dans la plupart des cas des ONG, surveillent le processus à travers un groupe central appelé "champion" qui le plus souvent est aussi l'agence coordinatrice. Dans la première phase du programme, des études de diagnostic sur les pratiques dans deux ou trois institutions sélectionnées ont été conduites et ont fait l'objet de discussion dans un atelier national. L'atelier identifie les domaines importants des faiblesses et suggère comment mieux y remédier. L'équipe "champion" est normalement chargée des actions de suivi. Des ateliers sous-régionaux dans la quatrième et cinquième année vont faciliter un partage trans-frontalier et la création d'un réseau à travers l'Afrique.

Pendant la deuxième phase, le réseau pourrait opter d'approfondir les études de la phase I; et favoriser une étude se concentrant sur un mécanisme sur la question de prestation conçu à partir de quatre ou plus d'institutions, ou il pourra se concentrer sur l'élaboration des modules pour l'amélioration des performances de membres en vue des activités de vulgarisation plus efficaces. Tout ceci a été discuté dans un deuxième atelier national.

Le programme fournit un appui à la réalisation d'un bulletin d'information et l'organisation des réunions périodiques des membres des réseaux pour encourager une participation plus large, la dissémination tant régionale qu'internationale des meilleures pratiques, l'élargissement du partage d'expériences, l'élaboration des directive, et l'ouverture d'un dialogue avec le gouvernement sur les questions de politique. Après trois ans, on s'attend à ce que les réseaux deviennent autosuffisants sur le plan financier.

Les premières études de cas furent réalisées en 1995 au Kenya et au Ghana. Les ateliers de la Phase I furent tenus au Ghana et au Kenya et des réseaux nationaux ont été créés dans tous les six pays. Les études de diagnostic sont actuellement en cours de réalisation au Cameroun, en Ethiopie et en Zambie. Le Mozambique est sur le point de s'embarquer dans les études de diagnostic et les activités de réseau. Les résultats des opérations de la Phase I, notamment la performance des réseaux, ont été partagés dans in atelier sur la création des réseaux organisés en février 1996 avec l'appui de la Banque mondiale.